formule-e-jpg

Le championnat du monde de Formule E passe aux Invalides

Soucieux de faire rimer sport mécanique et écologie, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) a lancé en 2014 un nouveau championnat de Formule 1.

Baptisée Formule E, cette compétition d’un nouveau genre est entièrement consacrée aux monoplaces 100% électriques.

L’occasion idéale pour éprouver les technologies de mobilité électrique des constructeurs et de promouvoir l’électromobilité auprès du grand public.

Après l’Italie, où les écuries ont fait rouler leurs bolides entre les monuments de la magnifique ville de Rome, c’est au tour de la France d’accueillir la prochaine étape du championnat de Formule E.

Retour sur l’e-Prix de Paris, épreuve qui se déroule le vendredi 26 et le samedi 27 avril aux Invalides.

Une course au cœur des Invalides

Pour la quatrième fois de son histoire, le championnat du monde de monoplace électrique va faire un arrêt par la ville de Paris. L’épreuve française de Formule E se déroulera les 26 et 27 avril sur un circuit situé au cœur du quartier des Invalides, dans le 7ème arrondissement.

22 voitures 100% électriques vont ainsi s’affronter sur ce circuit de 1,93 kilomètre, composé de 14 virages et 2 lignes droites propices au dépassement.

Un tracé inchangé depuis sa création et qui permettra au coureurs d’emprunter les pavés typiques des avenues encadrant l’Hôtel des Invalides, grandiose monument parisien situé sur la rive gauche de la Seine.

“Bien que Paris soit la piste la plus courte du programme, elle est loin d’être la plus facile. Organisée autour du complexe historique des Invalides, les 22 monoplaces et pilotes se dirigeront vers la Place Vauban, située directement derrière le dôme emblématique doré abritant le tombeau de Napoléon. De là, les pilotes regagnent la Seine avant de traverser une section technique située juste en face du complexe. Enfin, après avoir parcouru les virages 12, 13 et 14, ils reviendront sur la ligne de départ/d’arrivée”, précisent les organisateurs de la course.

Deux jours de fêtes autour de la Formule E

L’accès à l’Allianz E-Village, en honneur du mécène de la course, est entièrement gratuit. Cette fan zone sera ouverte au public le vendredi et le samedi.

Au programme, une multitude d’animations afin de se familiariser aux voitures électriques et au championnat de Formule E de manière divertissante (exposition de voitures, rencontres avec les pilotes, performance musicale, zone de gaming…).

Les essais et les courses (qualificatifs Formule E et Jaguar I-Pace eTrophy) sont en revanche programmés uniquement le samedi 27 avril. Le public pourra y assister gratuitement de la fan zone, mais l’affluence peut rendre la visibilité compliquée voire impossible.

Aussi, ceux qui veulent être sûrs de pouvoir admirer les accélérations (de 0 à 100 km/h en 3 secondes) des 22 monoplaces électriques de 250 kW peuvent acheter un billet donnant accès aux tribunes. Le programme complet et le service de réservation en ligne sont disponibles sur le site de la course.

Le championnat de Formule E organisé pour 3 années supplémentaires

La conférence de presse du e-Prix de Paris 2019 a été l’occasion pour les organisateurs d’annoncer la reconduction de l’événement pour les trois prochaines saisons. Le contrat qui lie la Mairie de Paris et la Formule E a en effet été prolongé jusqu’à la saison 2021-2022.

“Nous avons pris la décision lors de la dernière réunion de prolonger pour trois saisons de plus. Donc, avec l’édition de cette année, nous avons une garantie que la Formule E sera à Paris pour quatre années. C’est vraiment une bonne nouvelle. J’aimerais remercier la maire de Paris, Anne Hidalgo, toute l’équipe de la ville de Paris et tous les départements du gouvernement français, qui nous ont beaucoup aidés”, a en effet confirmé Alejandro Agag, PDG de la Formule E.

Cette décision est d’autant plus importante que l’événement est considéré par beaucoup comme un véritable moyen de favoriser la démocratisation de l’électromobilité.

De plus, l’annonce de la signature de ce contrat est hautement symbolique : c’est à Paris qu’est né le championnat du monde de voiture électrique.

“La Formula E est dans son pays car, c’est à Paris, que cette nouvelle discipline alliant sport mécanique et respect de l’environnement a vu le jour, en février 2011, autour d’un dîner au restaurant entre Alejandro Agag, le président de la Formula E, et Jean Todt, le patron emblématique de la FIA”, explique Jérôme Hiquet, directeur marketing de la compétition.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective