Captage et stockage du CO2: la Norvège veut investir 1,6 milliard d’euros

Le gouvernement norvégien a indiqué lundi vouloir investir 16,8 milliards de couronnes (1,6 milliard d’euros) dans le captage et stockage de carbone (CCS), une technologie jugée prometteuse pour le climat mais extrêmement coûteuse.

L’annonce survient le jour même où le groupe Extinction Rebellion menait une action à Oslo pour protester contre la politique pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest.

Baptisé “Longship” du nom des bateaux vikings, “c’est le plus grand projet climatique jamais réalisé dans l’industrie norvégienne”, a déclaré la ministre du Pétrole et de l’Energie, Tina Bru, en présentant un Livre Blanc sur le CCS.

Le gouvernement dit vouloir financer prioritairement la réalisation d’un projet de captage et stockage de CO2 sur une usine de ciment à Brevik, dans le sud du pays. L’industrie du ciment est jugée responsable de 7% des émissions mondiales de C02.

A partir de 2024, l’usine Norcem pourrait capturer environ 400.000 tonnes de CO2, soit près de la moitié des 900.000 tonnes qu’elle a émises l’an dernier.

Le gouvernement veut aussi contribuer à un projet de CCS pour une usine d’incinération des déchets exploitée par Fortum à Oslo, pour peu que d’autres sources de financement, par exemple de l’UE, soient trouvées.

“Pour que Longship puisse être un projet climatique réussi pour le futur, d’autres pays doivent aussi commencer à utiliser cette technologie”, a expliqué la Première ministre Erna Solberg. “C’est pour cela que notre financement est conditionné à d’autres contributions financières”.

Le gouvernement envisage enfin d’apporter un financement à Northern Lights. Porté par les géants pétroliers norvégien Equinor, anglo-néerlandais Shell et français Total, le projet vise à transporter du CO2 liquide vers un terminal d’où il sera injecté sous les fonds sous-marins via des pipelines.

Ces propositions doivent maintenant être examinées par le Parlement, où elles sont susceptibles d’être modifiées, le gouvernement n’y disposant pas d’une majorité.

Elles sont dévoilées alors que des militants d’Extinction Rebellion ont mené des actions coups de poing devant le parc du Palais royal et des ministères pour réclamer la fin de l’exploitation pétrolière.

La police d’Oslo a annoncé l’arrestation de 32 personnes.

La Norvège s’est engagée à réduire de 50 à 55% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

En 2013, elle a renoncé à un ambitieux projet de CCS sur la raffinerie de Mongstad, victime de surcoûts et retards considérables.
phy/hdy/etr

 

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective