La Bulgarie compte se doter de son premier réacteur nucléaire américain

La Bulgarie veut installer un réacteur américain dans sa seule centrale atomique de Kozlodoui (nord), a annoncé mardi le Premier ministre Boïko Borissov, dans le souci de réduire sa dépendance vis-à-vis de la Russie en matière d’énergie.

Ce réacteur devrait être opérationnel d’ici 10 à 15 ans, a précisé M. Borissov à l’occasion d’une visite sur place, retransmise sur sa page Facebook.

Un décret en ce sens sera adopté mercredi en Conseil des ministres, a-t-il ajouté devant des responsables de la centrale, des ministres et des dirigeants des syndicats.

La centrale nucléaire de Kozlodoui dispose actuellement de deux réacteurs russes, les numéros 5 et 6, de type VVER avec une capacité de 1.000 mégawatts chacun. Ils ont une licence jusqu’en 2027 et 2029, reconductible. Les quatre réacteurs les plus anciens ont été fermés avant l’adhésion de la Bulgarie à l’UE en 2007 pour des raisons de sécurité.

La Bulgarie a un autre projet de centrale nucléaire sur le Danube, à Béléné à l’ouest de Kozlodoui, mais il a été suspendu à plusieurs reprises pour des raisons de coûts et rentabilité, alors que deux réacteurs avaient déjà été livrés par la Russie.

Sept groupes, dont le chinois CNNC, le russe Rosatom avec le français Framatome et l’américain General Electric, et le sud-coréen KHNP, ont déposé en août 2019 des offres pour achever cette installation.

Lors d’une visite récente à Sofia, le sous-secrétaire d’Etat américain Francis Fannon a critiqué ce projet exploité selon lui, comme d’autres projets énergétiques russes, à des fins politiques.

“Ce projet crée de la dépendance (…) Il est basé sur des technologies que la Russie refuse d’utiliser dans son propre pays”, avait-il alors déclaré à la presse.

Manifestant un intérêt accru pour la région des Balkans, les Etats-Unis ont signé vendredi un accord avec la Roumanie pour financer la construction de deux nouvelles tranches de la seule centrale nucléaire de Cernavoda (sud-est).

La Bulgarie est souvent critiquée par Washington et Bruxelles pour sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Plus de 95% du gaz et 80% du pétrole consommés dans le pays sont fournis par Moscou. Et la seule raffinerie du pays appartient au géant russe Loukoil.

Dans ce contexte, le feu vert donné par Sofia au prolongement sur son territoire du gazoduc TurkStream, projet phare de Moscou et Ankara, a suscité une vive opposition des Américains.
vs/anb/etr

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Ils ne se sont pas aperçu non plus qu’ils avaient aussi du Soleil, mais il est certain que les dirigeants bulgare n’ont jamais fait preuve de génie

    Répondre
    • Avatar

      De plus….. 15 ans, alors que dans deux ils pourraient avoir la même chose pour 3 fois moins cher, ils ne sont pas non plus très brillants en économie.

      Répondre
  • Avatar

    Oui, il y a du soleil et du vent en Bulgarie mais il n’y a pas de solution aussi simple que celle que vous envisagez. Un mix de l’ensemble de solutions peut permettre de résoudre ce défi : limiter les émissions de CO2 importantes et à un coût modéré pour ce pays. A moins que vous ne soyez omniscient sur tout ce pays.

    Répondre
    • Avatar

      Donc, comme vous le reconnaissez vous même, il n’y a pas de solution aussi simple que celle que je préconise, merci de reconnaitre le caractère judicieux de ma suggestion pour ce pays.
      Mais je n’ai nul besoin d’être omniscient à propos de ce qu’il faut savoir sur ce pays pour l’avoir imaginé puisque 15 ans de délai pour une solution nucléaire contre 2 ans pour des réponses ENR est une problématique universelle, le temps s’écoulant à la même vitesse dans tous les pays du monde.
      Remettez-vous Cochelin, remettez-vous, allez dormir et demain vous irez mieux.

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective