Bruxelles n’abandonne pas le Pacte vert malgré le coronavirus

La Commission européenne poursuit son travail sur la lutte contre le changement climatique dans le cadre du Pacte vert européen, a assuré mardi l’institution, après des commentaires du Premier ministre tchèque appelant Bruxelles à le laisser de côté pour se concentrer sur la pandémie de coronavirus.

“Evidemment, nous suivons tous ici ce qui se passe heure par heure, jour par jour (en lien avec la propagation du virus, ndlr), mais en même temps le travail à long terme sur le Pacte vert continue en parallèle et reste une priorité”, a réagi Vivian Loonela, une porte-parole de la Commission européenne, lors du point de presse quotidien à Bruxelles.

Le Premier ministre tchèque Andrej Babis a affirmé lundi que “l’Europe devrait oublier maintenant le Pacte vert” pour se concentrer sur le combat contre la pandémie de nouveau coronavirus. La République tchèque produit l’essentiel de son énergie grâce au nucléaire et au charbon et avait montré sa réticence sur l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 avant de s’y rallier.

“Si notre attention est toute tournée sur le combat contre le Covid-19 dans l’immédiat, notre travail sur la réalisation du Pacte vert se poursuit. La crise climatique est toujours une réalité, et nécessite notre attention et nos efforts continus. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons proposé la loi climat: pour éviter que l’action climatique, une mission générationnelle, soit déroutée par des défis plus pressants et immédiats”, a complété une source à la Commission.

Sont attendues par exemple dans les semaines qui viennent la stratégie “De la ferme à la table” sur la chaîne alimentaire et celle sur la biodiversité d’ici 2030.
Plusieurs sources diplomatiques européennes ont expliqué à l’AFP qu’il ne s’agissait pas de faire un choix.

“Il est compréhensible que le Pacte vert soit maintenant en veilleuse, comme beaucoup d’autres plans stratégiques, alors que l’UE et le monde sont confrontés à un défi plus immédiat avec le coronavirus”, a commenté l’une de ces sources. “Bien entendu, l’attention et les ressources doivent être hiérarchisées.

Néanmoins, la logique et la nécessité d’aller de l’avant avec les objectifs qui sous-tendent le Pacte vert n’ont pas disparu”.

Pour une autre de ces sources, “on ne peut pas choisir de simplement +mettre de côté+ les travaux des Etats membres et de l’UE sur des politiques à long terme comme celle du Pacte Vert, face à des défis qui n’attendent pas qu’on ait terminé de s’occuper du Covid-19”.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Comme disait le Grand Charles, il y a l’urgent et l’important:
    – l’urgent c’est l’envie de pisser,
    – l’important c’est la paix dans le monde.
    et l’un n’exclu pas l’autre.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective