Boostheat change de patron pour mener la bataille de l’industrialisation

La société Boostheat, victime de ratés dans la mise au point de ses chaudières de nouvelle génération, a annoncé un changement à sa tête pour mener à bien la bataille de l’industrialisation de ses produits.

Diplômé de Polytechnique et de l’Ecole des ponts et chaussées, Eric Lambert remplacera à compter du 18 mai comme directeur général Luc Jacquet qui a structuré la jeune entreprise depuis le laboratoire jusqu’à la fabrication de ses premiers produits.

Boostheat a dû suspendre l’an dernier la commercialisation de ses chaudières qui promettaient une consommation de gaz divisée par deux par rapport aux modèles existants. Dans la foulée, la société avait supprimé une quarantaine de postes sur un total de 89.

Il fallait donc à la société, selon le conseil d’administration, un nouveau patron doté “d’une solide expérience industrielle” pour ramener la société sur de bons rails.

Après une quinzaine d’années chez Renault, M. Lambert a dirigé le site Areva TD d’Aix-les-Bains, avant de devenir directeur industriel de Manitou (chariots élévateurs). Il a par la suite dirigé une startup construisant des dameuses, puis est devenu responsable opérationnel de Babolat (équipements pour le tennis).

La cotation de l’action Boostheat reste suspendue jusqu’au lundi 3 mai et la publication des résultats annuels de l’entreprise.

A la Bourse de Paris, le titre Boostheat ne vaut plus que 2,66 euros, loin du sommet de 19,60 euros atteint peu après son entrée en bourse à l’automne 2019. A ce prix, la totalité de la société est valorisée 24 millions d’euros.
fga/mb/cco

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Mais monsieur Eric Lambert vos chaudières à gaz n’auront de l’avenir que si elles sont adaptées à la combustion du Biogaz… investissez un max dans ce domaine!
    Mais surtout investissez dans les pompes à chaleur; seul système technique permettant d’obtenir un rendement fictif de plus de 300%!
    1KWh consommé = plus de 3KWh récupérés… y a pas photo!
    Et n’oubliez pas: le gaz fossile c’est fini; le GPL plus d’avenir… d’ou votre cotation en bourse décadente!
    ”Diplômé des grandes écoles” peut être mais quand on regarde les programmes enseignés (par le passé, ça évolue un peu maintenant!), on comprend très vite pourquoi on est encore dans un monde de ”chaudières”!
    Ah Carnot quand tu nous tiens!

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective