Automobile: les ventes d’électriques explosent, les matières premières inquiètent, selon un rapport

Les ventes de voitures électriques ont explosé dans le monde en 2021 mais la disponibilité future de matières premières comme le lithium inquiète, a souligné lundi l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans son rapport annuel sur l’électrification du parc.

Avec 6,6 millions d’unités écoulées dans le monde en 2021, dont la moitié en Chine, les ventes de voitures électriques ont doublé en un an et représentent désormais 10% des ventes de voitures neuves. Elles ont continué d’accélérer début 2022 avec deux millions d’unités vendues au premier trimestre (+75% sur un an).

Ces ventes ont été fortement poussées par des subventions publiques, qui ont doublé en 2021 pour atteindre près de 30 milliards d’euros au niveau mondial. Les constructeurs, de leur côté, ont multiplié par cinq le nombre de véhicules disponibles entre 2015 et 2021: environ 450 modèles électriques sont désormais à la vente.

Des tensions sur les matières premières risquent cependant de freiner cet essor. « Les pouvoirs publics, les industriels et les investisseurs doivent rester vigilants et créatifs pour éviter les problèmes d’approvisionnement en minéraux essentiels », a souligné dans un communiqué le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol.

Ces minéraux sont extraits principalement dans des pays comme l’Australie, au Chili ou en République démocratique du Congo. Mais la Chine produit trois quarts des batteries à lithium-ion, la technologie dominante, et contrôle plus de la moitié des capacités de transformation et de raffinage du lithium, du cobalt et du graphite.

Les besoins en lithium sont notamment critiques, selon l’AIE: ils devraient être multipliés par six d’ici 2030, à 500 kilotonnes, nécessitant l’ouverture de 50 nouvelles mines.

L’Europe produit un quart des voitures électriques, mais contrôle très peu de matières premières, tout comme les Etats-Unis. « Les gouvernements européen et américain ont pris des engagements forts pour développer des capacités de production de batteries, mais la majorité de la chaîne logistique devrait rester chinoise jusqu’en 2030 », souligne l’AIE.

Des technologies alternatives de batteries, du recyclage, mais aussi des incitations à acheter des voitures plus petites pourraient aider à économiser ces minéraux.

A court terme, les ventes pourraient également être freinées par la hausse des prix de matières premières utilisées dans les batteries, ainsi que des problèmes logistiques liés à la guerre en Ukraine et aux confinements liés au Covid-19 en Chine.

L’AIE recommande d’augmenter les taxes sur les véhicules thermiques tout en baissant progressivement les subventions à l’achat d’électriques. L’agence recommande également d’étendre ces programmes aux camions et bus mais aussi aux pays en développement, et de les accompagner par le développement de réseaux de recharge.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Bonjour,
    Je constate :
    – qu’entre L’Isle-Adam et Amiens j’ai compté les traces de14 véhicules brûlés sur la bande d’arrêt d’urgence.
    – des bus électriques de Paris et d’Amiens ont été arrêtés pour des problèmes d’incendie de batteries.
    – parfois les véhicules électriques ne sont pas les bienvenus dans les parkings souterrains.
    – un bateau vient de sombrer en atlantique suite à un incendie à bord avec 4000 véhicules neufs…

    Répondre
    • @Stoclin,

      Combien de guerres plus ou moins liées au pétrole depuis 50-60 ans !???
      On pourra citer en premier lieu le Biafra où une part de l’exécutif français de l’époque et de ELF sont tout sauf blancs de tout reproche dans cette guerre civile atroce à proximité immédiate des fabuleux gisements nigérians…
      Au final, le mode de vie occidental aura bien pesé sur nombre de pays et leur population pour garantir du pétrole raffiné « à la pompe » de l’automobiliste occidental. Cela est même devenu un quasi « Droit » chez nous sans aucun « Devoir de conscience » de ce que cela représente…

      De toutes les façons, le pétrole va devenir de moins en moins disponible au commun des mortels et il faut des solutions et des adaptations…

      Pour rappel, les débuts de l’automobile à essence ont vu bien des accidents désastreux liés à l’essence… (sans parler du Gaz de ville…).

      Répondre
  • Quelques remarques sur les vertus environnementales des batteries et des VE
    D’une part, la fabrication des batteries se fait tjrs avec du fossile et comme les ENRi tournent avec un back-up gaz par exemple je ne sais pas si le bilan carbone total est si favorable par rapport à un thermique frugal qu’on sait encore faire maintenant..
    D’autre part, pour l’extraction des matières premières nécessaires à ces batteries les ravages qu’on infligent et qu’on va infliger de manière exponentielle à d’innombrables régions à l’autre bout de notre planète sont légions . Ceci au niveau des pollutions de l’air, des sols et des nappes phréatiques, ce qui touche les populations de ces zones et les font mourir à petit feu. La consommation d’eau pour les processus en place y est plus que pharaonique…
    Témoins ces régions particulièrement touchées ::
    • Pour le graphite, la province d’Heilongjiang au nord de la Chine
    • Pour le cuivre dont la demande va exploser, à Chuquicamata au nord du Chili*.
    • Pour le lithium, la région du sud Lipez à l’extrême sud de la Bolivie.
    • Pour le raffinage des terres rares, la zone industrielle de Baotou de la Mongolie.
    L’Europe et les occidentaux de façon plus large devront répondre tôt ou tard des conséquences décrites ci-dessus.
    De plus, tous ces pays finiront par se révolter contre leurs dirigeants avides pour les saccages qu’ils auront subis au nom des énergies « vertes ».

    Répondre
    • Michel Dubus,

      Vous avez raison de souligner le Fait qu’aucune source d’énergie (en comptant notamment les ACV de chacune) n’est propre…
      Mais même les véhicules thermiques ont connu une inflation importante de divers métaux dans leur composition, du fait de l’évolution des équipements de base des véhicules (écran tactile notamment et autres gadgets électriques…)

      Pour la frugalité des véhicules thermiques actuels, je ne peux pas être d’accord, tant les SUV et autres véhicules lourds ont envahi nos routes. Bien entendu, cela est du en grande partie au Lobby automobile allemand que nos constructeurs (autrefois spécialiste des petits véhicules) ont suivi… Et oui, il faudrait un retour à plus de frugalité pour nos véhicules (thermiques comme électriques d’ailleurs…)

      Répondre
  • La 2 cv avec les, essuis glace sur le compteur km à câble çà fonctionnait et son moteur tirait 5 l aux 100 pour un poids de 700 Kg
    Revenons aux fondamentaux pour l’automobile au lieu de vouloir des 4x4e très lourd (bardé de gadgets) avec un poids mord de batteries de l’ordre de 300 à 400kg
    Respecter le climat avec une auto thermique frugale de type 2 pattes moderne de 600 kg équipée d’un 3 cylindres développant 60 CV avec une conso essence de 3 l aux 100, c’est possible, ceci sans gadgets électroniques en ayant le confort du chauffage en hiver ! Le portable permettant d’être connecté quand même pour les indécrottables !

    Répondre
    • @Michel Dubus,

      Une flotte mixte thermique (à cylindrée restreinte sauf exception genre véhicules de secours et d’Urgence ainsi que de maintenance des lignes THT, HT etc…) et de véhicules électriques, cela devrait être l’avenir de nos 30 prochaines années (des véhicules type Dacia Spring ne bouffent pas beaucoup de ressources et assurent de la mobilité…, quasi tout ce qui vient d’outre -Rhin est un désastre en terme automobile !!!).

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective