Arctique: Pompeo fustige “l’attitude agressive” de la Chine et de la Russie

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a annoncé lundi de nouvelles ambitions américaines dans l’Arctique pour faire pièce à “l’attitude agressive” de la Chine et de la Russie dans cette région riche en ressources naturelles et opportunités économiques.

“La région est devenue un espace de pouvoir mondial et de concurrence”, a déclaré M. Pompeo lors d’un discours sur la politique arctique de son pays à Rovaniemi, dans le nord de la Finlande.

“Le fait que l’Arctique soit un endroit sauvage ne veut pas dire qu’il devrait devenir un endroit sans foi ni loi”.

Le chef de la diplomatie américaine s’en est pris en particulier à “l’attitude agressive” dans la région de Pékin et de Moscou, juste avant une réunion ministérielle du Conseil de l’Arctique à Rovaniemi.

Le Conseil de l’Arctique est une instance de copération régionale qui regroupe huit Etats, dont les Etats-Unis et la Russie, mais pas la Chine, qui n’y dispose que d’un statut d’observateur.

“L’attitude agressive de la Chine ailleurs nous donnera une idée de la manière dont elle traitera l’Arctique”, a affirmé M. Pompeo.

“Voulons-nous que l’océan Arctique se transforme en une nouvelle mer de Chine méridionale, truffée d’efforts de militarisation et de revendications territoriales rivales?”, s’est-il interrogé, dans une allusion aux visées expansives de Pékin en Asie du Sud-Est aux dépens de ses voisins.

M. Pompeo a également dénoncé “les actions provocatrice” d’une Russie au comportement également “agressif”, reprochant notamment à Moscou de remilitariser la région.

“La Russie laisse déjà dans la neige des empreintes de bottes”, a-t-il dit.

L’administration du président Donald Trump va désormais s’attacher à contrecarrer ces deux pays, a-t-il indiqué.

Les Etats-Unis “mènent des manoeuvres militaires, renforcent leur présence militaire, reconstruisent leur flotte de brise-glaces et augmentent le financement de leurs garde-côtes”, a-t-il fait valoir.

Au plan diplomatique, Washington “veut renforcer sa présence dans toute la région” et son “engagement avec ses partenaires arctiques”.

Il a notamment promis une annonce plus tard cette semaine.

Selon Politico, il pourrait s’agir d’une présence consulaire accrue sur le territoire autonome danois du Groenland, où les Etats-Unis ont fermé leur consulat en 1953 et où M. Pompeo est attendu jeudi.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective