Arabie saoudite: Ineos s’associe à un projet de Total à 9 mds USD

Le géant britannique de la pétrochimie Ineos a annoncé lundi qu’il allait investir 2 milliards de dollars en Arabie saoudite, dans le cadre d’un gigantesque projet de Total et Saudi Aramco pour la construction d’un complexe pétrochimique de 9 milliards de dollars.

Il s’agira du premier investissement majeur au Moyen-Orient pour cette entreprise basée à Londres et présidée par le milliardaire Jim Ratcliffe, qui a multiplié dernièrement les acquisitions et mis sa marque en avant via d’importants partenariats dans le sport.

“Ineos annonce aujourd’hui la signature d’un protocole d’accord avec Saudi Aramco et le français Total, afin de construire trois usines dans le cadre du projet de complexe Jubail 2 en Arabie saoudite”, a expliqué le groupe britannique dans un communiqué.

Les géants pétroliers saoudien et français travaillent à ce vaste projet de 9 milliards de dollars, dont la décision finale d’investissement doit encore être prise et dont le démarrage est prévu en 2024.

Saudi Aramco et Total doivent investir à eux deux 5 milliards de dollars du total, les 4 milliards supplémentaires devant provenir de partenaires dont Ineos qui va donc fournir 2 milliards.

Ineos précise que ses trois usines lui permettront de renforcer ses capacités de production de divers produits dont l’acrylonitrile, utilisé dans les matières plastiques.

Avec ce premier investisseur important dans cette région, “Ineos aura accès à des matières premières et sources d’énergie à prix compétitif, servies par des infrastructures en bon état, ce qui nous permettra de mieux servir nos clients au Moyen-Orient et divers marchés en Asie”, a souligné le groupe britannique.

Bâti à coup d’acquisitions par son fondateur Jim Ratcliffe, Ineos est devenu un géant de la pétrochimie et a dernièrement dévoilé de nouveaux investissements – notamment 3 milliards d’euros pour construire une usine de gaz à Anvers en Belgique, un milliard de livres dans plusieurs projets énergétiques au Royaume-Uni et diverses dépenses en Chine et aux Etats-Unis.

Un directeur d’Ineos, Tom Crotty, a été interrogé lundi matin par la BBC sur l’opportunité pour le groupe d’investir en Arabie saoudite après l’assassinat de l’opposant saoudien Jamal Khashoggi. Ce dernier, qui collaborait au Washington Post, a été assassiné en octobre 2018 au consulat de son pays à Istanbul par des agents venus de Ryad.

M. Crotty a répondu croire “au changement en Arabie saoudite”. “C’est le bon moment pour nous d’y aller car nous pensons que c’est en investissant sur place que nous allons soutenir le processus de changement et de modernisation en Arabie saoudite”, a-t-il affirmé.
pn/jbo/fc

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective