Alstom reste optimiste, le chiffre d’affaires en léger retrait au 3T

Le constructeur ferroviaire Alstom a publié mardi un chiffre d’affaires en légère baisse au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/21, et a confirmé ses objectifs, en tablant sur des perspectives positives du marché à moyen terme.

Le chiffre d’affaires a reculé de 0,5% entre octobre et décembre 2020, à 2,049 milliards d’euros, mais il est en progression de 2,0% à périmètre et taux de change constants, selon un communiqué.

Sur neuf mois depuis le 1er avril 2020 –une période qui comprend la quasi-totalité de la pandémie–, la chute du chiffre d’affaires a été limitée à 10%, à 5,567 milliards d’euros (-8% à périmètre et taux de change constants).

Les prises de commandes nouvelles ont été plus affectées par le Covid-19, avec un recul de 48% au troisième trimestre et de 45% sur neuf mois.

Le groupe a notamment vendu des métros à Toulouse et Bucarest et des tramways à Cologne, mais aussi un système de signalisation en Inde.

Le carnet de commandes du groupe, qui doit racheter Bombardier Transport le 29 janvier, atteignait 40,1 milliards d’euros au 31 décembre 2020, contre 43 milliards un an plus tôt.

Alstom a confirmé ses objectifs avancés en novembre pour l’ensemble de l’exercice 2020/21, avec un chiffre d’affaires compris entre 7,6 et 7,9 milliards d’euros, une marge d’exploitation comprise entre 7,7 et 8,0%, et des flux de trésorerie nuls ou positifs (rattrapant les -253 millions du premier semestre).

Le groupe ajoute un ratio commandes sur chiffre d’affaires supérieur à 1, porté par le “potentiel commercial” du quatrième trimestre. Cet indicateur était de 0,8 sur neuf mois.

A plus long terme, la direction juge “positives” les perspectives du marché ferroviaire, et confirme ses perspectives annoncées en mai: l’objectif d’un taux de croissance annuel moyen de 5% sur la période 2019/20 à 2022/23 devrait être “légèrement impacté par le ralentissement temporaire de l’activité d’appel d’offres”, mais celui d’une marge opérationnelle de 9% en 2022/23 est confirmé.

Ces prévisions s’entendent sans l’apport de Bombardier Transport, qu’Alstom doit absorber le 29 janvier.
liu/pn/spi

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective