L’Allemagne signe un accord pour construire son premier terminal méthanier

L’Allemagne a conclu un accord pour la construction d’un premier terminal méthanier important de gaz liquéfié (GNL) situé à l’embouchure de l’Elbe, afin de réduire sa dépendance au gaz russe, selon le ministère de l’Economie et du Climat samedi.

Le gouvernement allemand via la banque publique KfW, l’opérateur public néerlandais Gasunie et le groupe d’énergie allemand RWE « ont signé un protocole d’accord pour la coconstruction d’un terminal d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) sur le site de Brunsbüttel » situé dans le nord du pays, selon le communiqué du ministère.

Un terminal méthanier permet de regazéifier du gaz naturel liquéfié ( GNL) transporté par voie maritime.

La future infrastructure, financée à 50% par la KfW et opérée par Gasunie, aura une capacité annuelle de regazéification de 8 milliards de mètres cubes afin de livrer directement le marché allemand en gaz naturel.

Alors que ce type de chantier peut durer des années, les partenaires du projet travaillent à une mise en oeuvre « le plus rapidement possible », selon le communiqué.

« Il est nécessaire de réduire au plus vite la dépendance vis-à-vis des importations russes » de gaz, a commenté le ministre de l’Economie Robert Habeck.

« La guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine rend cela obligatoire », a-t-il ajouté, tandis que le pays importe 55% de son gaz depuis la Russie via des pipelines terrestres.

le ministre écologiste a dû se faire violence récemment en déclarant qu’il n’y avait « pas de tabou » pour se « libérer » du gaz russe, suggérant même un report de la sortie du nucléaire et du charbon.

Le futur terminal méthanier sera équipé dès le départ pour passer dès que possible « à l’hydrogène vert ou aux dérivés d’hydrogène », de manière à aider la première économie européenne à converger vers la neutralité climatique, selon M.Habeck.
jpl/LyS

commentaires

COMMENTAIRES

  • Ils ont fait l’ânerie de vouloir arrêter leurs centrales nucléaires, et je ne vois pas comment les terminaux méthaniers vont accélérer leur chemin vers zéro CO2 LOL
    Mais le gas est la contrepartie automatique des énergies intermittentes, éolien et solaire

    Répondre
  • Bonjour,
    Malgré les quelques 500 milliards dans les EnRi on voit bien la dépendance au gaz qui émet 490g….. à comparer à 820g….. pour le charbon. On est tellement loin de l’enjeu.
    Les Ukrainiens payent en parti cette dépendance. En premier lieu les Verts Allemands en sont responsable.

    Répondre
    • Stoclin sauf que le gaz n’a rien à voir avec les ENR à moins que vosu ne vouliez parler du bio gaz …. regardez qu’en France aussi on consomme du charbon et du gaz .. alors que l’on est très en retard sur le développement des ENR et dans tous les cas c’est bien les ENR qui nous sortent du fissible et du fossile / charbon / pétrole … en évitant aussi de faire démarrer trop souvent voir en faisant fermer les centrales thermiques déjà en place pour pallier aux défaillances du nucléaire de plus en plus intermittent ….

      Répondre
    • Cochelin quand allez vous enfin comprendre les bases du sujet ? au lieu de nier stupidement la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier occupons nous enfin de notre pollution et de notre production de déchets ultimes au lieu de fermer les yeux en ânonnant sur ceux qui agissent et s’en sortent et qui continuent de dépanner la France comme ils le font depuis des années alors que l’on s’enfonce toujours plus ..et c’est bien de notre santé et d’énergie dont on parle …et n’oubliez pas que pour pouvoir produire il faudrait déjà les installer les ENR ce qui est URGENT pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , les GES , Le Co² …

      Répondre
  • De plus, le parc nucléaire n’est pas intermittent puisqu’il « ronronne » autour de 42 GW depuis un bon moment. C’est plutôt l’éolien qui montrent des signes d’intense faiblesse en Europe ces jours-ci alors que le froid revient.

    Répondre
  • Cochelin apprenez au moins la définition d’intermittent .. on en est à 17 réacteurs arrêtés en tannât le résultat des investigations sur les défauts chroniques de notre merde polluante

    Répondre
    • Vous ne savez pas apparemment ce que veut dire « intermittent ». Cela signifie une production discontinue, ce qui n’est pas le cas du nucléaire qui est relativement constant, comme je vous l’ai dit, autour de 42 GW.
      Pour l’éolien, vous n’avez pas remarqué que nous étions au mois de Mars. Les données sont très différentes depuis quelques semaines. https://energy-charts.info/charts/power/chart.htm?l=fr&c=DE&stacking=stacked_absolute_area
      L’éolien est en panne pour largement plus de la moitié du parc en Europe.

      Répondre
      • Je me pose la question de savoir pourquoi ,  » si l’éolien est aussi insignifiant que certains tentent de nous le faire croire » , il pourrait être un danger pour les tenants du nucléaire ?

        C’est aussi assez « drôle » de lire que .. »Malgré les quelques 500 milliards dans les EnRi on voit bien la dépendance au gaz qui émet 490g….. à comparer à 820g….. pour le charbon. On est tellement loin de l’enjeu. » ?…. Comme si notre dépendance au gaz n’était due qu’au développement des Enr ? Alors qu’elles sont seules à produire de l’électricité sans dépendre des approvisionnements en carburant. Que ce soit en uranium 5 milliards /an , en pétrole 50 milliard/an, en gaz 11 milliards/an. Qu’elles sont seules à ne pas utiliser la vapeur d’eau, principal gaz du réchauffement
        ………

        Répondre
      • Cochelin

        Vous ne savez pas apparemment ce que veut dire « intermittent ». Cela signifie une production discontinue, ce qui est bien le cas du nucléaire qui est arrêté en catastrophe au fur et à mesure de la découverte de ses défauts chroniques , comme je vous l’ai dit et encore une fois de plus vous ne pensez même pas que pour produire il faudrait déjà les installer les ENR sur le terrain .. on commence à peine à développer les ENR .. l’éolien n’étant qu’une partie des ENR …il est bien urgent de développer toutes les ENR pour se sortir enfin du fissible et du fossile … pour produire enfin propre sans dangers et sans déchets pour moins cher que notre merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune, la flore et l’être humain… ENR qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole … ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² et en produisant proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades … on avance mais toujours pas assez vite vu l’urgence de la situation et la ce n’est que pour l’électricité : https://www.euractiv.fr/section/energie/news/renewables-overtake-fossil-fuels-in-eu-power-generation/

        Répondre
  • Inventeur indépendant je propose une solution qui pourrait faire gagner en puissance et en autonomie le stockage de l’énergie, d’où que provienne sa source ? Qu’elle soit électrique ,chimique, fossile ou nucléaire
    Avec des avantages certain pour une source Enr De pouvoir produire beaucoup plus d’énergie pour un même volume de stock De pouvoir le faire en totale autonomie pour qui possède une structure productive électrique Er en totale indépendance des pays fournisseurs de solution fossile ou nucléaire
    Je recherche des partenaires intéressés par ce développement ?

    Répondre
    • Nous avions sur ces forum un illuminé des ENR (Regis ISAMBERT) nous voilà avec un imposteur ou un escroc (inventeur indépendant!) capable de vendre du vent !
      On progresse dans le monde de l’énergie..

      Répondre
  • victor 10.03.2022
    « Nous avions sur ces forum un illuminé des ENR (Regis ISAMBERT) nous voilà avec un imposteur ou un escroc (inventeur indépendant!) capable de vendre du vent !
    On progresse dans le monde de l’énergie. »

    C’est sûr que c’est pas avec ce genre de propos qu’on fera progresser l’innovation ! Sans doute réservée à ceux qui depuis des années ne pensent et ne vivent que pour maintenir le seul modèle qui les fait vivre .

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective