L’Allemagne ambitionne de devenir “numéro 1 mondial” dans l’hydrogène

L’Allemagne ambitionne de devenir “le fournisseur et producteur numéro 1” d’hydrogène, grâce à un plan de 9 milliards d’euros visant à soutenir cette technologie, pour décarboner son industrie et relancer l’économie, après la pandémie de Covid-19.

“Pour des raisons de compétitivité et surtout pour atteindre” ses “objectifs climatiques”, l’Allemagne veut devenir “numéro 1” dans l’hydrogène durable, a affirmé le ministre de l’Economie Peter Altmaier, lors d’une conférence de presse mercredi, à l’issue de l’adoption de ce programme en conseil des ministres.

Ce gaz, surtout utilisé aujourd’hui dans certaines industrie comme la chimie ou l’acier, permet de stocker de l’électricité, quelle que soit son origine.

Dans son programme, le gouvernement allemand ne compte développer que l’hydrogène “vert”, c’est-à-dire issu d’énergies décarbonées, selon lui.

L’hydrogène peut aussi servir de carburant dans les véhicules électriques équipés de piles à combustibles, suscitant de nombreux espoirs en terme de transition écologique dans les transports.

L’Allemagne prévoit une enveloppe globale de 9 milliards d’euros, dont 7 milliards pour développer le marché intérieur et 2 milliards visant à conclure des “partenariats internationaux”.

Elle fait partie de l’immense plan de relance de 700 milliards d’euros annoncé par Berlin la semaine dernière, pour relancer son économie sinistrée par les effets des mesures de restriction prises contre la pandémie de coronavirus dans le pays.

Le programme ambitionne d’accroître les capacités de production d’hydrogène vert en Allemagne, à près de 5 gigawatts d’ici 2030 et 10 gigawatts d’ici 2040.

Le gouvernement veut également “verdir” l’hydrogène utilisé par les industriels allemands qui ont pour le moment recours massivement à de l’hydrogène issu d’énergies non renouvelable.

Un autre axe du projet est le développement des réseaux de distribution.

L’Allemagne compte également investir dans la recherche, la technologie étant pour le moment encore confrontée à de nombreuses difficultés pratiques.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Pour que l’hydrogène soit un atout pour diminuer le CO2, il faut le produire par électrolyse avec du courant produit par de l’éolien excédentaire, du PPV excédentaire, du nucléaire ou de l’hydraulique.
    Avec du charbon, du fioul, du gaz, de la biomasse, un véhicule PAC + Hydrogène fait plus de CO2 qu’un véhicule diesel.
    Et si l’on compte les émissions de production de la PAC, et de la Batterie (eh oui, il faut une batterie en plus de la PAC), C’est encore pire.

    Répondre
  • Avatar

    L’hydrogène “vert” est à créer par électrolyse de l’eau.
    Ce procédé consomme 5,1 kW.h pour produire 1 Nm3 de H2 soit 89 g
    La compression de ces 89 g de H2 consomme de 0,3 à 0,4 kW.h supplémentaires
    Je ne compte pas le transport et la distribution.
    L’énergie contenue dans ces 89 g d’hydrogène, est de (120 MJ/kg): 10,68 kW.h
    Cet hydrogène est ensuite utilisé dans une pile à combustible avec un rendement de 60% pour (re)faire du courant.
    Il reste donc 6,4 kW.h
    Ce courant est ensuite utilisé dans qui un moteur électrique avec un rendement de 90%
    Il reste donc 5,7 kW.h mécaniques en sortie du moteur électrique.
    Mais il a fallu produire l’électricité utilisée pour l’électrolyse.
    Si c’est de l’électricité éolienne en surproduction achetée au prix contractuel pour être revendue au prix du marché (qui peut être négatif, la différence étant payée par tous les utilisateurs d’électricité) ça n’aura émis que 11 g de CO2/kW.h.
    Si c’est de l’électricité produite par une centrale à gaz (on en ouvre de nouvelles tous les ans) parce qu’il n’y a pas surproduction éolienne, ce sera 490 g/kW.h
    Dans le premier cas si c’est 100 €/MW.h au pied de l’éolienne, le coût du kW.h mécanique en sortie moteur sera de: 100 € / 1000 * (5.1 kW.h+0.35 kW.h)/60%/90%/5,7 kW = 0,18 €/kW.h mécanique.
    Chiffre qu’il faut au moins doubler pour payer les pertes en ligne, les amortissements et le personnel de ERDF, (Enedis), les amortissements et le personnel produisant l’hydrogène, le transport, la distribution, l’amortissement du surcoût de ce type de véhicule, et, dans pas longtemps la TICPE qui devrait encore tripler ce prix pour compenser le manque à gagner des états ne vendant plus de dérivés du pétrole.
    Pour information, l’hydrogène vendu 15 € le kg (120 MJ, 33 kW.h) soit 0,45 € le kW.h à la pompe aujourd’hui est issu du méthane par vapocraquage et fortes émissions de CO2 et il est universellement admis qu’issu de l’électrolyse il serait plusieurs fois plus cher.
    N’oubliez pas le rendement du moteur électrique (90%) soit 11% plus cher
    Pendant ce temps, un moteur diesel consommant un carburant taxé à 200% avec une moyenne de 230 g/kW.h ou 0,274 l/kW.h coûte: 1,5 € * 0.,274 = 0,41 € par kW.h mécanique en sortie moteur.
    Nous voici donc arrivé avec un véhicule 3 fois plus cher consommant un carburant de 2 à 6 fois plus cher.
    Il ne reste plus qu’à trouver les clients…

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective