Afrique : un grand concours dédié à l’innovation énergétique

Lancé en 2013, le concours Prix EDF Pulse vise à soutenir le développement technique et financier des innovations qui font progresser notre société de manière durable grâce au potentiel de l’électricité.

Véritable succès en Europe, les Prix EDF Pulse se sont également révélés être un véritable outil en faveur de l’émergence de projets favorisant le développement énergétique de l’Afrique.

Depuis deux ans, l’électricien organise en effet une version africaine de son concours d’innovation : les Prix EDF Pulse Africa. Une dynamique qui n’est pas prête de s’essouffler à l’heure où une troisième édition vient d’être lancée.

Un concours pour répondre aux enjeux énergétiques de l’Afrique

EDF Pulse Africa, c’est reparti ! Face au succès rencontré par les deux précédentes éditions, en 2017 et 2018, EDF poursuit son engagement auprès des start-up et des PME qui œuvrent au quotidien pour le développement énergétique de l’Afrique.

C’est ainsi qu’a été lancée, le 29 mai dernier, l’édition 2019 de ce grand concours ouvert aux entrepreneurs africains qui développent des solutions énergétiques innovantes.

Les objectifs de cette compétition restent inchangés : donner de la visibilité et soutenir le développement des projets spécifiquement adaptés aux problématiques et aux enjeux énergétiques du continent africain. Les domaines d’activité restent également les mêmes, à savoir la production d’électricité off-grid, les usages et services électriques ainsi que l’accès à l’eau.

À travers l’organisation de ses prix Pulse Africa, EDF souhaite clairement encourager la dynamique entrepreneuriale en Afrique.

Comme lors des deux premières éditions, il s’agira “d’identifier des partenaires potentiels en Afrique en dénichant les pépites technologiques du continent” mais surtout de “soutenir l’innovation en offrant aux entrepreneurs locaux l’accès à l’écosystème d’innovation d’EDF”.

Une sélection au plus près du terrain

Pour cette troisième édition, deux évolutions majeures ont été introduites afin d’augmenter les opportunités d’innovation du concours.

La première nouveauté concerne les participants : ouverts jusqu’à présent uniquement aux start-up, les Prix EDF Pulse Africa sont désormais accessibles aux PME de moins de 50 employés.

“Souvent porteuses de projets innovants, nombre d’entre elles font face aux mêmes difficultés que les start-up, dont notamment l’accès au financement et à l’appui opérationnel pour passer du stade de projet à celui de déploiement commercial”, explique EDF dans son communiqué.

Autre nouveauté majeure, l’organisation d’un “EDF Pulse Africa Tour” dans 7 pays pour renforcer le criblage des projets au plus près du terrain, de ses acteurs et, surtout, de ses caractéristiques.

“À l’issue d’une présélection via la plateforme d’inscription, les candidats issus de 7 pays dans lesquels EDF est présente (Afrique du Sud, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Maroc, Sénégal et Togo) seront invités à défendre leurs projets devant un jury d’experts locaux, organisé en partenariat avec les incubateurs africains et des partenaires institutionnels. Les projets retenus dans ce cadre accéderont directement à la finale du concours qui se déroulera à Paris”.

Un accompagnement personnalisé pour les lauréats

Les start-up et les PME porteuses d’un projet innovant ont jusqu’au 8 juillet pour le soumettre via la plateforme dédiée www.africa-pulse.edf.com.

Comme lors des précédentes éditions, les lauréats bénéficieront de dotations d’un montant de 5.000 à 15.000 euros pour faciliter le développement et la diffusion de leur innovation.

Mieux, ils pourront également bénéficier d’un programme d’accompagnement complet. En plus de conseils opérationnels et financiers personnalisés, les projets récompensés profiteront de partenariats de développement avec des acteurs locaux (tel que l’incubateur et centre de formation Energy Generation au Togo) ainsi que d’un accès aux ressources du service Recherche & Développement et des laboratoires de créativité d’EDF.

“Depuis la création en 2017, des prix EDF Pulse Africa, 8 jeunes pousses africaines ont pu bénéficier de l’accompagnement d’EDF. Les deux premières éditions nous ont également permis de constituer un réseau d’incubateurs et organismes de formation en Afrique pour un suivi continu et de proximité. Aujourd’hui, nous faisons évoluer le format du concours pour faire émerger, au plus près du terrain, de nouvelles technologies et de nouveaux produits, qui permettront de répondre aux défis énergétiques du continent africain et qui s’inscrivent dans la dynamique de notre portefeuille d’activités en Afrique”, s’est félicitée Valérie Levkov, directeur Afrique du Groupe EDF.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective