L’Afrique du Sud va augmenter sa production d’électricité à base de charbon

L’Afrique du Sud, un des pays les plus pollueurs de la planète, a annoncé vendredi qu’elle allait encore augmenter sa production d’électricité à base de charbon dans les dix prochaines années, provoquant l’ire des défenseurs de l’environnement.

Le charbon, principale source d’électricité en Afrique du Sud, “va continuer à jouer un rôle significatif dans la production électrique puisque le pays dispose de cette ressource en abondance”, a déclaré le ministre de l’Energie, Gwede Mantashe, lors d’une conférence de presse à Pretoria.

Il présentait le très attendu plan du gouvernement en matière d’électricité pour les dix prochaines années, alors que le pays, première puissance industrielle du continent, a renoué depuis mercredi avec les coupures de courant.

Ces délestages sont liés, selon les autorités, à des pannes dans des centrales à charbon vieillissantes et mal entretenues.

D’ici 2030, l’Afrique du Sud produira 1.500 mégawatts supplémentaires à partir du charbon, a annoncé M. Mantashe.

L’Afrique du Sud produit actuellement environ 47.000 mégawatts, via le géant public de l’électricité Eskom, en grandes difficultés financières et techniques.

Le charbon “restera la principale source d’énergie, contribuant à hauteur de 59%” à la production d’énergie nécessaire pour répondre à la demande d’ici 2030, selon le ministre.

Le reste de l’énergie sera produite par le nucléaire (5%), l’hydroélectrique (8%), le solaire (6%), l’éolien (18%) et le gaz (2%), a-t-il précisé, réaffirmant toutefois l’engagement de l’Afrique du Sud à respecter l’Accord de Paris sur le changement climatique et à “réduire les émissions” de gaz à effet de serre.

Ce plan a provoqué l’indignation des ONG de protection de l’environnement.

Il “contredit le besoin urgent d’une transition juste et est complètement déconnecté de la réalité”, ont estimé plusieurs ONG dont Greenpeace.

“L’Afrique du Sud est déjà l’une des régions les plus polluées au monde”, ont-elles rappelé dans un communiqué, “l’augmentation irrationnelle de l’utilisation du charbon va rendre l’air encore plus meurtrier”.

En juin, des ONG avaient décidé d’attaquer en justice le gouvernement sud-africain pour avoir “violé le droit” constitutionnel des citoyens à respirer un air sain dans le nord-est charbonnier du pays.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective