L’Ademe se penche sur la montée en puissance de l’effacement en France

Dans son étude « L’effacement de consommation électrique en France », publiée récemment, l’Ademe a évalué que 70 % des gisements techniques et économiquement rentables de l’industrie sont en particulier concentrés sur quatre secteurs : la métallurgie, la mécanique, la chimie et l’industrie du papier.

 

Les mécanismes d’effacement consistent à réduire de manière temporaire le soutirage d’électricité d’un site par la modulation ou l’interruption des processus.

L’objectif de l’effacement n’est pas à proprement parler, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, « de réaliser des économies d’énergie mais de consommer au bon moment afin d’apporter davantage de flexibilité au réseau électrique confronté à des pics de demande importants, ainsi qu’à la variabilité de la production à partir d’énergies renouvelables ».

Dans son étude « L’effacement de consommation électrique en France », publiée récemment, l’Ademe a évalué les gisements techniques et économiquement rentables pour différents secteurs économiques de l’industrie et de la grande distribution et a identifié les freins et leviers liés à cette activité. Il en ressort que 70 % du gisement est concentré sur l’industrie et en particulier sur quatre secteurs : la métallurgie, la mécanique, la chimie et l’industrie du papier.

L’effacement de consommation électrique a donc un potentiel important dans l’industrie

Les secteurs tertiaires étudiés représentant un potentiel plus limité du fait d’un gisement plus diffus (sites de plus petite taille). « Il existe peu de barrières techniques au développement de ce genre de flexibilité. Les principaux freins sont plutôt d’ordre économiques et organisationnels, l’entreprise devant accepter d’adapter son appareil de production… pour ne pas produire ».

À l’issue d’une comparaison des contextes réglementaires autour de l’effacement en France avec ceux existant au Royaume-Uni, au Japon et dans deux États américains, l’étude de l’établissement public montre que  « le contexte s’avère relativement incitatif en France : de nombreux mécanismes intégrant les effacements de consommation ont déjà été développés pour gérer l’équilibre offre/demande du système électrique », avant de conclure que «le cadre réglementaire global français plus avancé que ceux des autres pays considérés ».

 

Source : L’effacement de consommation electrique en France – Ademe

 

Créée en avril 2015, Think Smartgrids  (plateforme partenaire) a pour objectif de développer la filière Réseaux Électriques Intelligents (REI) en France et de la promouvoir en Europe comme à l’international.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective