Une réglementation trop complexe freine la croissance du biométhane

Le biométhane est une source d’énergie renouvelable totalement respectueuse de l’environnement : il provient en effet de l’épuration du biogaz (auquel on a retiré son dioxyde de carbone), lui-même issu de la fermentation de déchets organiques (municipaux, industriels ou encore agricoles). Le biométhane, qui se présente sous la forme d’un gaz, peut être utilisé comme combustible pour la production de chaleur (il est pour cela injecté dans un réseau de gaz naturel) ou comme carburant pour véhicules. Autorisée en France depuis 2011, la production de biométhane est une jeune filière mais qui devrait jouer un véritable rôle dans notre transition écologique. La France ambitionne notamment de porter à 10% la part du biométhane dans la consommation française de gaz naturel d’ici 2030. Bien que dynamique, la croissance de cette filière n’est pas assez soutenue pour atteindre ces objectifs, selon le think tank France Biométhane.

Une filière en pleine croissance…

Sur le papier, le biométhane est une ressource énergétique dont la démocratisation balbutiante offre de belles perspectives. Alors que le gouvernement français affiche une réelle volonté de tourner le dos aux énergies à forte valeur ajoutée en carbone, le biométhane présente en effet des caractéristiques qui font de lui une alternative viable pour répondre aux problématiques des secteurs comme ceux du transport (réduction des émissions de CO2) ou du bâtiment (production de chaleur renouvelable).

Les chiffres du 2ème Observatoire Biométhane, réalisé par le think tank France Biométhane et le cabinet de consulting SIA Partners, témoignent d’ailleurs de l’essor de ce secteur sur notre territoire : le 31 mars 2017, la France comptait 32 unités d’injection et de distribution de biométhane opérationnelles. L’ensemble des sites ont permis d’atteindre une production annuelle de 215 GWh, soit une hausse exceptionnelle de 162% par rapport à 2015.

« Démarrée en 2011 avec la première unité, la filière biométhane française connait depuis 2014 une dynamique importante. 11 nouvelles unités ont été raccordées en 2015, 9 en 2016 et déjà 6 unités début 2017, aboutissant à une capacité de production en mars 2017 de 490 GWh/an », expliquent les auteurs de l’Observatoire. En seulement un an et 3 mois, le nombre d’installation sur le territoire français a presque doublé.

…et promis à un bel avenir

Il faut dire que le gouvernement s’est fixé des objectifs ambitieux dans le cadre de la transition énergétique pour la croissance verte. La programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit en effet d’atteindre une production annuelle de 1,7 TWh d’ici l’année prochaine. Dans un second temps, il s’agira de viser un volume beaucoup plus conséquent de 8 TWh d’ici l’horizon 2023.

Les auteurs de l’Observatoire Biométhane estiment que ces objectifs pourront être revus à la hausse sur le long terme. L’urgence climatique combinée au potentiel tricolore devrait permettre à l’injection de biométhane sur le réseau de gaz français de devenir la première source de valorisation du biogaz d’ici 2050. À cette date, le biométhane pourrait même représenter plus de 80% du mix énergétique de la filière biogaz.

« Le biométhane est aujourd’hui principalement produit à partir des déchets ménagers et des boues de STEP. Néanmoins, encore minoritaires, les déchets issus du monde agricole devraient représenter le principal relai de croissance d’ici 2030. Forte du patrimoine forestier et agricole français, la filière biométhane de gazéification possède un potentiel de plus de 100 TWh/an à horizon 2020 et de plus de 250 TWh/an à horizon 2050 ».

Des freins à lever pour atteindre les objectifs de la transition énergétique

« Les chiffres de la croissance de la filière injection de biométhane ne doivent pas masquer le fait que son développement est encore très lent par rapport aux objectifs, et son financement est encore largement freiné par les réticences des banques face à des risques importants », déplore cependant Cédric de Saint Jouan, président de France Biométhane.

Les membres de ce think tank qui vise à accélérer l’acceptation sociétale du biométhane, déplorent par exemple une « réglementation extrêmement contraignante ». Les régimes d’autorisation pour l’exploitation des unités de production sont, selon eux, trop complexes et plombent le développement de la filière. « On est noyé sous la réglementation car le biométhane est à cheval sur les secteurs énergie, agriculture et déchets, tous les trois très réglementés de manière verticale », précise Cédric de Saint Jouan.

Le think tank estime également que la durée du tarif d’obligation d’achat du gaz, aujourd’hui fixée à 15 ans, est bien trop courte : cette durée « limite les banques dans leurs perspectives de rééchelonnement des prêts en cas de difficulté de remboursement des installations ». Les acteurs du secteur militent donc pour un prolongement du tarif jusqu’à 20 ans, comme cela a été mis en place pour le tarif d’achat de l’électricité produite à partir du biogaz.

De manière générale, la filière demande au gouvernement un peu plus de flexibilité afin de pouvoir atteindre les objectifs fixés par la transition énergétique. Il s’agit également de pouvoir rivaliser avec les filières voisines, qui affichent parfois une avance considérable. Avec 200 unités de production, l’Allemagne fait figure de leader incontesté du Vieux Continent, loin devant le Royaume Uni et ses 80 unités.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective