Vers une stratégie pour une industrie européenne des batteries électriques

L’UE va se doter d’un « plan stratégique » pour développer la production de batteries électriques, avec pour objectif de concurrencer l’Asie dans ce secteur jugé prioritaire dans la perspective d’un avenir sans carbone, a annoncé mercredi la Commission européenne.
« Nous allons joindre nos efforts pour élaborer un plan stratégique au début de l’année prochaine », a précisé le vice-président de l’exécutif européen chargé de l’Union de l’Energie Maros Sefcovic à l’issue d’une rencontre entre des ministres de l’UE et des professionnels du secteur à Bruxelles.
La rencontre a permis d’acter le « soutien à l’établissement d’une chaîne de valeur complète pour les batteries en Europe, avec des cellules de production à grande échelle et l’économie circulaire en son coeur », a expliqué M. Sefcovic.
Ce commissaire européen espère pouvoir présenter une feuille de route pour une « Alliance pour les batteries dans l’UE » en février 2018.
La Commission table sur une explosion de la demande de batteries électriques dans les années à venir, non seulement pour l’industrie automobile, mais aussi l’électro-ménager et les appareils connectés. Elle y voit un secteur clé en matière « de mobilité propre et d’énergie propre ».
« Nous voulons être sûrs d’être le numéro 1 dans le monde en matière de stockage d’énergie. C’est une technologie stratégique que nous devons maîtriser en Europe », avait-il assuré à l’AFP lors d’un entretien début octobre.
Il a comparé cette ambition avec la création d’Airbus dans les années 1960 et son impact sur le marché de l’aéronautique.
« Nous sommes en retard en Europe et nous devons nous concentrer et cibler notre approche dans cette important secteur », a renchéri le secrétaire d’Etat allemand à l’Energie, Matthias Machnig.
« Le stockage d’énergie est essentiel pour la transition écologique », a souligné de son côté Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Transition écologique en France.
M. Sefcovic a assuré que des fonds seraient disponibles pour soutenir l’essor de cette industrie, notamment par les aides d’Etat au travers de ses « Projets importants d’intérêt européen commun », qui permettent depuis 2014 aux Etats membres de soutenir financièrement des projets transnationaux.
mla/agr/pb

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective