Les plus hautes éoliennes de France voient le jour dans le Jura

C’est à proximité de la petite commune rurale de Chamole, qui compte à peine plus de 160 âmes, que va voir le jour le premier parc éolien du département du Jura. Non content d’être la première installation renouvelable à valoriser la force du vent dans ce département de la région Bourgogne-Franche-Comté, le parc éolien de Chamole abritera les plus hautes éoliennes de France. Zoom sur un projet atypique à plusieurs titres.

193 mètres de hauteur

C’est en 2007 que l’idée d’implanter un parc éolien pour produire localement de l’électricité renouvelable a émergé sur le territoire de la commune de Chamole, dans le Jura. Contacté par la société Intervent, le maire de l’époque se laisse séduire par la proposition : il faut dire que le conseil municipal vient de faire ses premiers pas dans le domaine des énergies renouvelables avec l’installation d’une chaufferie communale au bois déchiqueté. Une expérience concluante qui lui donne envie de retenter l’expérience du renouvelable.

10 ans plus tard, le projet bat son plein. Chiffré à près de 32 millions d’euros, l’investissement va permettre l’installation de 6 turbines éoliennes (dont 5 sur le territoire de la commune de Chamole). Ces machines, fournies par la société Enercon, afficheront une puissance unitaire de 3 MW. Grâce à sa puissance cumulée totale de 18 MW, le parc éolien permettra de générer chaque année plus de 42.000 MWh d’électricité renouvelable. De quoi répondre de manière totalement respectueuse de l’environnement au besoin électrique de 12.000 ménages chaque année.

Ce parc éolien, qui devrait être lancé d’ici la fin de l’année, possèdera les plus hautes éoliennes de France. Les mensurations des turbines et de leurs supports ont en effet de quoi donner le vertige : 193 mètres de hauteur pour un poids de 1.587 tonnes et une envergure (le rotor) de 115 mètres.

Bien que probablement satisfait de la communication que génère un tel projet, ce n’est pourtant pas l’envie de battre un record qui a poussé Enercon a fabriqué des mâts aussi hauts. L’explication est d’ordre technique : « on compte en moyenne une augmentation de production de 10% pour une tour plus haute de 10 mètres ». L’objectif est donc d’aller chercher les vents de hauteur, plus forts et plus réguliers.

Le financement participatif au cœur du projet

Le parc éolien de Chamole a nécessité un investissement total qui avoisine les 32 millions d’euros. Grâce à un contrat passé avec EDF en 2014, l’électricité qu’il produira sera racheté 84,3€/MWh pendant 10 ans. Selon Intervent, ce contrat de rachat devrait permettre d’amener chaque année près de 3,5 millions d’euros de recette. Cela permettrait de rentabiliser le parc en une dizaine d’années, sur une durée de vie estimée à 20 ans.

Pour financer le projet, une société d’économie mixte (SEM), baptisée Énergies Renouvelables Citoyennes, est créée. Elle comprend notamment des collectivités locales (dont le Conseil de Franche-Comté, le Conseil départemental du Jura, la Communauté de Communes du Comté de Grimont-Poligny ainsi que la commune de Chamole), des partenaires privés, un syndicat de développement électrique et une quarantaine de clubs d’investissement.

Ces clubs d’investissement ont permis d’inclure le financement participatif dans la constitution des ressources financières du parc. Depuis décembre 2016, des titres participatifs ont en effet été émis et invitent les particuliers à investir dans le parc éolien : plus de 600 adhérents ont déjà investi plus de 800.000 euros dans le projet. Un quart de cette somme financera une éolienne de Chamole. Le reste servira à développer d’autres projets renouvelables. L’ouverture du financement aux particuliers a probablement permis d’éviter la création de mouvement de contestation du projet.

Selon Fabrice Gourat, directeur général d’Intervent, le parc pourrait s’agrandir dans les années à venir. Selon un projet présenté le 20 mai dernier au conseil municipal de Poligny, entre 6 et 18 aérogénérateurs pourraient rejoindre les 6 éoliennes de Chamole. « Nous proposons de construire de nouvelles lignes d’éoliennes dans les forêts communales de Poligny et Arbois. On peut techniquement en mettre une tous les 600 mètres, leur nombre pourrait donc être compris entre 6 et 16, pour une puissance totale de 18 à 48 mégawatts ».

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective