Renchérissement de l’énergie: pas plus d’électricité bon marché pour les concurrents d’EDF

Face à la hausse des cours de l’électricité, le gouvernement a annoncé mercredi qu’il ne relèverait pas le volume de la production nucléaire d’EDF vendue à bas prix à ses concurrents, mais a dit travailler à d’autres solutions.

« Un relèvement du plafond de l’Arenh n’est pas une solution possible », a déclaré au Sénat la secrétaire d’Etat à la Biodiversité Bérangère Abba, en réponse à une question de Patrick Chauvet (UC).

Ce mécanisme (pour « accès régulé à l’électricité nucléaire historique ») permet aux fournisseurs alternatifs d’acheter de l’électricité nucléaire à un prix fixe et plutôt modeste, surtout en comparaison des prix sur le marché de gros, qui s’envolent actuellement.

Mais le volume ainsi vendu est plafonné à un maximum de 100 térawattheures (TWh), que le gouvernement peut toutefois relever à 150 TWh pour être sûr de satisfaire une demande plus large.

Une possibilité néanmoins rejetée par Mme Abba: « une décision unilatérale présenterait des risques juridiques qui sont trop importants à court terme et qui rendraient cette décision inopérante », a-t-elle fait valoir.

Le gouvernement n’a pas précisé sa pensée mais un tel relèvement risquerait de peser sur EDF, peu enclin à devoir brader son électricité à ses concurrents, tandis qu’une augmentation du tarif versé à l’électricien nécessiterait le feu vert de la Commission européenne, qui veille à la concurrence.

Le relèvement du plafond avait été réclamé par les industriels français grands consommateurs d’électricité et plus récemment par l’association de consommateurs UFC-Que choisir, qui craint sinon une « explosion » des prix de l’électricité début 2022.

L’UFC avait demandé lundi au gouvernement de « relever sans délai le plafond de l’Arenh à 150 TWh, pour faire primer le pouvoir d’achat des consommateurs sur les intérêts mercantiles d’EDF ».

« Nous étudions des solutions complémentaires pour limiter, tout en restant dans le cadre légal, cette hausse des prix de l’électricité », a ajouté Mme Abba.
Le régulateur du secteur de l’énergie, la CRE, doit proposer une augmentation des tarifs régulés de l’électricité au 1er février prochain.
jmi/pn/eb

commentaires

COMMENTAIRES

  • L’ARENH telle que fonctionnant aujourd’hui est une aberration qui n’a que suscité des marchands et non des producteurs d’électricité. Le minimum était d’imposer des quotas aux soumissionnaires en corrélation avec leur propre volume de production, mais rien en ce sens.
    Mais ce qui a été créé ce sont des commerçants qui achètent un MWh à 42 € avec pour mission de le revendre plus cher au consommateurs et d’empocher la différence, une hérésie !

    Répondre
  • Pour une fois je suis tout à fait d’accord avec Serge Rochain. L’aberration a même été poussée si loin que pour maintenir à flot ces faux concurrents, vrais profiteurs, au nom des saintes icônes du libéralisme, concurrence et privatisation, les prix régulés sont souvent augmentés au delà de ce que souhaite EDF! Quand le consommateur ne sert plus qu’à engraisser des actionnaires en priorité on n’a plus de service public. C’est la même chose pour le prix du gaz.

    Répondre
  • Ne jetons pas le bébé libéral avec l’eau du circuit primaire !
    Lorsque le libéralisme aide à torpiller EDF et donc à prouver que le nucléaire mène à la ruine, quel dommage ce serait de se priver du libéralisme.
    Evidemment, expliquer que le kWh éolien est moins cher que le kWh nucléaire quand celui-ci est à 4,2 centimes, ce n’est pas facile.

    Répondre
    • Non au contraire c’est même très facile sachant que le produit est amorti. Le coût de production n’est plus que celui couvrant les frais de fonctionnement. Malheureusement les renouvelables qui viennent de démarrer, et donc loin d’atteindre leur fin de période d’amortissement sonr déjà très proches de ce coût de nucléaire amorti. Et le problème du nucléaire est déjà là indépendamment de ses autres problèmes.

      Répondre
  • Attention, derrière tout cela, les Allemands sont à la manoeuvre et la France se laisse faire.
    Comme pour la Taxonomie…

    Répondre
    • Donc ce sont les Allemands qui ont définis les règles de fonctionnement de L’ARENH ?
      Ils se sont arrangé pour que les piques assiettes qui peuvent profiter du nucléaire amorti soient précisément des malfrats qui ne produiront par eux même aucune électricité verte, n’augmentant pas ainsi la vrai concurrence au nucléaire…. Bien joué en faveur du nucléaire messieurs les teutons….!
      Et si les allemands n’étaient pour rien dans cette magouille visant à torpiller la concurrence qu’i etait supposée être favoriser par l’ARENH…. qui cela pourrait il être ?
      Qui donc a établi le mode de fonctionnement de L’ARENH si ce n’est le gouvernement français ?
      Certain de mes opposant habituels, surpris que je contesté L’ARENH commencent peut être à comprendre pour quelle raison nous sommes d’accord….. Nos raisons ne sont pas les mêmes et même diamétralement opposées.

      Répondre
  • Merkel et l’UFC-Que choisir : non
    D’une part, la taxonomie c’est pratique pour « avoir » leurs futures centrales gaz ! En effet les Allemands en ont besoin pour remplacer leur back-up (Charbon-lignite très polluant) notamment pour les périodes anticycloniques hivernales où leurs ENRi ont une puissance proche de zéro.
    D’autre part, l’UFC que choisir ne voit pas plus loin que leur bout de leur nez avec cette proposition « démago » que j’avais dénoncée le jour sa parution.

    Répondre
  • Je suis stupéfait de l’ânerie proposée par UFC Que Choisir! L’arenh participe à la ruine d’EDF, ils veulent planter un clou de plus dans sa dette? Conserver un coût de l’électricité bas pour le consommateur ne pose aucun problème pour la France qui est autonome en production d’électricité, ne dépend ni du prix du charbon ni du prix du gaz. La CRE devrait se contenter de fixer un prix rémunérateur pour EDF dont on a aggravé la dette en l’obligeant à investir dans les ENRi. Nous n’avons aucune obligation de faire des français la vache à lait des « fournisseurs alternatifs ». Si, pour cause de maintenance d’une ou deux centrales on est obligés d’importer temporairement un peu d’électricité au charbon allemande ça ne va pas ruiner ENEDIS et les producteurs allemands seront très contents. Nos industriels n’ont pas plus de raison que le citoyen de payer pour rien des fournisseurs d’énergie bidon.

    Répondre
  • L’Arenh est une disposition de la loi Nome, elle même accouché dans la douleur et aux forceps d’une série de directives européennes visant à créer un marché européen de l’énergie sur la base de 3 activités indépendantes au niveau entrepreneurial:
    – production
    – transport / distribution
    – fourniture

    Concernant la fourniture, les directives ne prévoyaient rien de plus qu’une activité de « négoce » avec cependant une obligation de couverture en approvisionnement sur le marché.

    Cette initiative européenne, uniquement basée sur un dogme de bénéfice de la concurrence pour les consommateurs est en train de chahuter tout un tas de zombis économiques vivant en mode parasitaire, en même temps qu’elle consacre une fois de plus son ineptie en terme de bénéfice pour les usagers.

    Pour infos, le prix du MWh sur le marché à terme a allègrement passé (à l’échelle européenne) les 100€.

    Répondre
commenter

Répondre à Sarcastelle Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective