In Sun We Trust 2.0, la version française de Sunroof

L’annonce récente par le géant américain Google de la création de Sunroof, un service spécial dédié aux panneaux photovoltaïques domestiques a quelque peu bousculé le programme de la start-up française In Sun We Trust 2.0. En effet, la petite entreprise française propose exactement le même service sur le territoire hexagonal et sera opérationnelle dès le 1er novembre prochain.

Sunroof, mis au point par l’ingénieur de Google Carl Ekin est un système actuellement testé dans trois villes américaines. En se servant des données détenues par Google Map et Google Earth, ce service permet à des particuliers de mesurer le potentiel énergétique solaire de leur toiture. En prenant en compte de multiples facteurs dont les données météorologiques, la position et l’orientation de la toiture par rapport à son environnement (présence de zones ombrées…) mais également la consommation énergétique du foyer, Sunroof permet de calculer directement les économies possibles sur sa facture électrique grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques.

Le projet met également en relation les clients intéressés avec des entreprises spécialisées dans l’installation d’infrastructures solaires afin de simplifier au maximum les démarches des utilisateurs.

Une start-up francilienne travaillait déjà sur un projet similaire pour la France au moment de l’annonce publique par Google de la mise à l’essai de Sunroof et a donc décidé de hâter la présentation de son propre projet : In Sun We Trust 2.0. Le but de l’entreprise est de sensibiliser les foyers français à l’intérêt économique et écologique du solaire mais également de leur donner confiance dans le tissu industriel solaire français.

Comme le projet de Google, In Sun We Trust, à partir de l’adresse du particulier sera capable de lui calculer les économies faisables en installant des panneaux solaires. Pour ce faire, la société, qui contrairement à Google ne dispose pas de données cartographiques suffisamment élaborées pour mettre en place ce service seule, a tissé un partenariat avec l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière (IGN).

Comme Sunroof, une fois le diagnostique effectué, la start-up met en relation les particuliers souhaitant installer des panneaux solaires sur leur toit avec des installateurs qui verseront à la société une commission. Le but de l’entreprise est aussi de valoriser le tissu économique régional et local et permettra à des petits artisans de se faire connaître.

Le lancement officiel est prévu pour le 1er novembre prochain et la société profitera de la COP21 pour faire une démonstration de son service. En attendant, vous pouvez visiter le site In Sun We trust en cliquant sur ce lien.

Crédits Photo : Trebosc

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Qu’entend-on exactement par “économies sur sa facture électrique” ?
    Si c’est de l’autoconsommation, laquelle économise des kWh et donc réduit la facture EDF, c’est OK.
    Mais la plupart des investisseurs en panneaux PV préfèrent revendre à prix d’or l’énergie produite à EDF (qui a obligation de la racheter à un prix fixé par l’Etat), faisant ainsi rapidement du bénéfice quand ces panneaux sont amortis.
    L’ennui c’est que la différence entre le tarif de rachat par EDF et le prix du marché, qui est une subvention d’État, est financée par l’ensemble des autres consommateurs d’électricité sous forme d’une taxe proportionnelle à sa consommation. Laquelle taxe avoisine quand même 15% du montant de la facture EDF. Et cerise sur le gâteau, cette taxe (appelée CSPE) est elle-même majorée par la … TVA, soit de 20% !!!
    La vérité est que ce gâchis financier qui appauvrit les particuliers et les entreprises, ne sert à rien: car ces panneaux PV comme d’ailleurs l’éolien ne servent pas à “décarboner” notre électricité, car en France elle est fabriquée à partir du nucléaire et de l’hydraulique qui n’émettent pas de CO2…. tout en ne générant pas de taxe CSPE.
    Donc cette PME française est sympathique, mais contribue à un gâchis financier, issue de l’idéologie antinucléaire de ceux qui sont actuellement au pouvoir.

    Répondre
commenter

Répondre à georges stud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective