Un projet de “giga-fabrique” de batteries en France

Produire des batteries made in France pour les véhicules électriques: une nouvelle société, baptisée Verkor, a annoncé mercredi son projet visant à ouvrir d’ici à 2023 une “gigafactory”, capable dans un premier temps d’équiper quelque 300.000 voitures.

L’entreprise basée à Grenoble a notamment le soutien de Schneider Electric, de l’incubateur européen EIT InnoEnergy et du groupe Idec, acteur de l’immobilier, a indiqué son président de directoire Benoit Lemaignan qui n’a pas donné à ce stade de chiffres sur les participations.

L’usine de cellules de batteries, destinées aux véhicules et au stockage stationnaire, nécessitera 1,6 milliard d’euros d’investissements pour pouvoir démarrer, avec 2.000 emplois directs à la clé, ajoute cet ingénieur de formation.

Des prospections sont en cours avec Idec pour trouver les 200 hectares du lieu d’implantation et il y a “des discussions actives dans trois régions”.

“Il faut trouver des solutions en faveur d’une mobilité durable accessible à tous. Il y a une accélération de la demande de véhicules électriques, mais on continue d’importer les batteries d’Asie”, dit M. Lemaignan à l’AFP: “il faut doter la France de capacités de production.”

Verkor ne se veut pas porteur de révolutions techniques: “L’idée est d’être le plus rapidement possible opérationnels”, souligne l’entrepreneur qui relève que la France compte beaucoup de compétences notamment dans l’électro-chimie.

La production de batteries est très consommatrice d’énergie, notamment pour le raffinage des matières premières. En produisant en France, où l’électricité est largement d’origine non carbonée, “on peut produire une batterie à faible empreinte carbone”, argue-t-il: une empreinte CO2 trois à quatre fois inférieure à une batterie chinoise et avec une traçabilité sur l’origine des métaux.

Tout en cherchant son terrain, l’équipe, composée notamment d’anciens de Tesla, doit se structurer, valider ses choix techniques, avec un premier site pilote à installer d’ici à la fin de l’année pour optimiser le mode de production, avant le déclenchement de la phase d’investissements industriels.

L’entreprise vise d’abord une capacité de 16 GWh, avec l’objectif de 40 à 50 GWh d’ici à 2030.

Schneider Electric, qui a une stratégie d’accompagnement des secteurs émergents, précise qu’elle apportera son expertise dans la mise en place des opérations et l’approvisionnement.

A l’appui de son projet, Verkor regarde du côté du modèle Northvolt, producteur suédois fondé en 2016 qui aujourd’hui produit notamment pour Volkswagen.

En France, PSA et Saft, filiale de Total, ont de leur côté lancé une société conjointe (ACC) afin de produire des batteries pour véhicules électriques d’ici à 2023.
cho/jmi/soe/or

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Nous voila à nouveau en ordre dispersé, on n’est pas Européen, les Suédois avec Northvolt d’un coté mais déjà depuis 2016 et la France avec PSA-SAFT de l’autre pour le …..futur mais attention !!! Les Français d’abord plutôt que d’appuyer un acteur déjà installé et plus visionnaire semble-t-il (2016…. à l’époque ou Carlos Tavares bavait tant et plus sur les véhicules électriques).
    On n’est même pas Français, plutôt que conforter celui qui, malgré ses propos calomnieux sur le VE a fini par se rendre à l’évidence, en l’aidant à conforter sa position, on lui crée un concurrent, il s’appellera Verkor ! Chacun pour soit et que le sang coule !!
    Ah comme il est loin l’airbus des batteries qui devait rendre l’Europe indépendant de la Chine….!

    Répondre
  • Avatar

    Carlos Tavares n’a pas changé d’avis sur les véhicules (thermiques, hybrides ou électriques). En tant que chef d’entreprise responsable il se plie aux incitations gouvernementales d’arrosage des subventions…
    En effet, même produites en Europe et rechargées en Europe, les batteries des véhicules électriques ne feront guère progresser les émissions de CO2. En effet, en France, par exemple, 80% des km sont réalisés sur 4 voies ou autoroutes.
    Contrairement à ce que certains pensent:
    1°) les ENR ne sont pas à quelques dizaines de g de CO2/kW.h mais plus de 100 (ce sont les émissions du Danemark les jours ventés, quand la production des éoliennes est supérieure à la consommation…)
    2°) ça reste hors de prix quand on achète le kW.h éolien les jours ventés à plusieurs fois le prix du marché ces jours là et ça va empirer avec un parc en augmentation et de plus en plus de moyens de régulation (pour les jours ventés) et de remplacement (pour les jours sans vent) utilisés peu souvent mais devant être en permanence prêts à démarrer…

    Répondre
  • Avatar

    Encore et toujours un charabia à contre sens des réalités sur tous les sujets.
    Le type parfait du dogmatique qui décide d’une réalité qui convient à son endoctrinement et qui ensuite imagine tous les arguments qui pourrait justifier les aprioris de sa conclusion et le conduit à sortir toutes sortes d’énormités.
    Je renonce à vous détromper sachant qu’il n’est pire mur qu’un dogmatique.

    Répondre
    • Avatar

      Alors surtout, ne faisons rien…… et continuons à acheter en Chine, je propose même que PSA et Renault transfert l’ensemble de leur fabrication en Chine, comme cela les ex-voitures françaises seront encore moins chères et tous les futurs chômeurs ex-employés de ces entreprises pourront, un temps, les acheter moins cher……
      Le chômage : investissement maximal pour rentabilité négative !!

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective