Gaz et électricité: le bouclier tarifaire maintenu avec une hausse des tarifs de 15%

La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé mercredi la prolongation en 2023 du bouclier tarifaire qui comprendra une hausse limitée des tarifs du gaz et de l’électricité de 15% pour les ménages, les petites entreprises et les petites communes, et le versement de nouveaux chèques énergie de 100 à 200 euros pour 12 millions de foyers.

Dans le contexte d’inquiétude nourrie par la flambée des prix de l’énergie en Europe, depuis la reprise post-Covid au 2e semestre 2021 et surtout depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, en février, la Première ministre a tenu à rassurer « concitoyens », « collectivités », et « entreprises ».

Elle a annoncé qu’un nouveau bouclier tarifaire permettrait de limiter « les hausses de prix à 15% pour le gaz en janvier 2023 et à 15% pour l’électricité en février 2023 » pour « tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes », soit de l’ordre de deux tiers des communes françaises, selon elle.

En 2022, la hausse sur les tarifs d’électricité pour les particuliers avait été bloquée par le gouvernement à 4%, et les tarifs du gaz gelés au niveau d’octobre 2021.

« Très tôt, nous avons pris des mesures fortes pour protéger les Français. Mais chacun le sait, et il faut aussi le dire de manière transparente : ces mesures ont un coût pour nos finances publiques », a-t-elle expliqué pour justifier la hausse des tarifs.

« Ces augmentations vont conduire à une hausse moyenne des factures de l’ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, au lieu d’environ 200 euros par mois sans bouclier tarifaire ; et à une augmentation moyenne de l’ordre de 20 euros par mois pour les ménages qui se chauffent à l’électricité, au lieu de 180 euros par mois, sans bouclier tarifaire », a fait valoir Mme Borne.

Un « accompagnement spécifique » sera néanmoins mis en place pour « aider les plus modestes », avec des « chèques énergie exceptionnels » de 100 ou 200 euros qui seront « versés d’ici la fin de l’année » à destination de 12 millions de foyers.

Le coût du nouveau bouclier tarifaire coûtera 16 milliards d’euros net pour les finances publiques (dont 11 milliards pour le gaz) en 2023 tandis que le chèque énergie représente un coût de 1,8 milliards d’euros pour l’Etat.

Le gouvernement lancera par ailleurs une campagne de communication le 10 octobre pour inciter aux économies d’énergie, avec le slogan « chaque geste compte ».

commentaires

COMMENTAIRES

    • Exact, Rochain, en ne relançant pas en temps utile la construction de réacteurs nucléaires, en arrêtant Super-Phénix puis Astrid, en décrétant la loi diminuant de 70 à 50% la part d’électricité nucléaire, et en ne voyant pas qu’on aura besoin de 80 à 100 réacteurs nucléaires, pas 6 plus 8 !!!

      Répondre
      • En bloquant tous nos engagements de la cop21 depuis son arrivé au pouvoir pour faire le lit de L’EPR ce qui ‘ous vaut une amande de 500 millions d’euros pour non respect de nos engagements don’t il ne se vante pas et vous non plus. Cela ne m’ étonné ni de l’un ni de l’autre

        Répondre
      • Hervé Guéret le troll stérile de la préhistoire qui n’arrive toujours pas à évoluer avec son temps 😂🤣pauvre troll stérile tu peut te ridiculiser constamment en public ça en changera pas la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier .en plus comme tu ne connais que les vieux canulars périmés pour gogos tu ne sais même pas que le problème ce n’est pas l’électricite mais l’énergie 😂🤣🤣vous pouvez refuser d’ouvrir le yeux c’est pourtant la réalité .. c’est bien à cause de notre nucléaire polluant à tous les stades et le retard pris par la France dans le développement des ENR qu’on est oblige .. comme on l’a fait l’hiver dernier … de redémarrer les centrales thermiques déjà en place pour pallier aux défaillances de nos vielles chaudieres polluantes nucléaires et que l’on importe de plus en plus d’électricité de nos voisins qui eux s’en sortent grâce aux ENR … le nucléaire et le fossile sont déjà condamné économiquement … vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole / gaz … sauf le bio gaz qui est une ENR … grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution , leur GES et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain… la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire… https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/307093237_10229921990658784_7103198933843026203_n.jpg?_nc_cat=107&ccb=1-7&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=oVXSlw8TNNMAX9AtkOB&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=00_AT-8nmVlyGSIom7r94RT8hr_hUqlpxvnP75IYuIwuLrCZQ&oe=6328DEC2

        Répondre
  • Les engagements d’imbéciles ne sont pas à prendre en compte du genou!
    voir ce qui est écrit ds :
    Energie: les eurodéputés veulent sabrer la consommation et doper les renouvelables

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective