Flambée de l’électricité: « l’Etat protégera », assure Barbara Pompili

Face à la flambée des prix de l’électricité, « l’Etat protégera » les consommateurs en garantissant la limitation de la hausse à 4% pour les particuliers, même si cela doit lui coûter cher, a assuré vendredi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

« Quoi qu’il arrive, l’Etat protégera », a indiqué Mme Pompili vendredi matin sur BFM Business (…) « ce n’est jamais une folie d’accompagner nos concitoyens dans des moments de crise ».

Selon des experts du secteur cités par le Figaro vendredi, la promesse du gouvernement de limiter la hausse de l’électricité à 4% devrait coûter beaucoup plus cher que prévu au budget de l’Etat, aux alentours de 12 milliards d’euros.

Mme Pompili a aussi incité à « consommer moins d’énergie », notamment en accélérant les travaux de rénovation et d’isolation des bâtiments soutenus financièrement par l’Etat, via le système « Ma Prim’Renov ».

Pour les industriels consommateurs d’énergie, la ministre n’a pas donné d’indications précises sur ce que fait le gouvernement. Ils se disent étranglés à la fois par l’envolée des prix sur le marché et par les limitations dont ils font l’objet pour l’accès à des prix régulés plus bas (système Arenh). Certains craignent des fermetures d’usines début 2022.

« Notre priorité est de faire en sorte que l’évolution du prix de l’énergie pénalise le moins possible les entreprises » s’est-elle bornée à dire.

« Pour les entreprises énergo-intensives », le gouvernement a « travaillé pour trouver des solutions à court et moyen terme » car « on voit bien que la volatilité des marchés ne va pas se terminer », a-t-elle ajouté.

L’une de ces solutions passe, selon Bercy, par une évolution du marché européen de l’électricité dont les cours sont calés sur les coûts des producteurs les plus émetteurs de carbone sur le continent.

« Nous voulons montrer que de la même manière que l’Europe évolue, ce marché peut évoluer aussi », a dit Mme Pompili, « tout en gardant ses fondations protectrices » qui permettent les interconnections rapides entre pays et évitant ainsi les blackouts sur le continent.

La ministre a répété que la France était soutenue dans sa proposition par cinq pays, « l’Espagne, l’Italie, la Roumanie, la Grèce et Malte » qui souffrent aussi beaucoup de l’envolée de l’électricité.

Lors de la réunion du Conseil européen de l’Energie qui s’est tenue jeudi, la France « a fait des propositions à la Commission pour faire évoluer ce marché et tenir compte de la décarbonation des mix. Ca peut aider les pays qui font des efforts pour décarboner à pouvoir le répercuter sur les consommateurs », a estimé la ministre.

commentaires

COMMENTAIRES

  • C’est bien beau de pleurnicher sur le coût de l’énergie après avoir fait le mort depuis la cop 21 où nous n’avons tenu aucun de nos engagements en matière de production d’énergies renouvelables, nous pourrions avoir déjà au moins 20 GW d’offshore à 45% au moins de facteur de charge sur toute la façade Atlantique et la façade Nord, et à 55% au moins sur la façade Méditerrané mais nous n’avons même pas été capable de respecter l’engagement de 6 GW pour 2020 avec un score toujours à zéro et une dizaine de recours judiciaires diligentés par le lobby nucléaire contre le chantier de St. Brieuc, et probablement pour les autres à venir, si tant est qu’ils arrivent à démarrer avec la bande de saboteurs qui dirigent ce pays.

    Répondre
    • Mon cher Rochain, toujours à se battre pour les moulins à vent !!!
      La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre passe par l’électrification toujours croissante de beaucoup de consommateurs de produits carbonés, industrie, transports, et nous devront doubler l’énergie électrique d’ici 2050.
      Encore faut-il que cette électricité soit produite proprement, sans production de CO2.

      Remarquons que le problème majeur est la pilotabilité des installations alimentant notre réseau électrique, pas l’aspect renouvelable, car compte tenu du fait que, avec des réacteurs de quatrième génération, le stock d’uranium et de thorium soit de l’ordre de 40.000 ans, l’aspect renouvelable ou non est sans intérêt. On a le temps de voir venir.
      Aujourd’hui, et tant qu’on ne saura pas stocker de l’électricité à bas coût et dans la quantité énorme nécessaire (et ce n’est pas demain la veille), nous pouvons classer les énergies pilotables en deux groupes :
      1) pilotables par nature, centrales à gaz ou à charbon, nucléaire, un peu de bio, hydraulique, …
      2) Pilotables par mariage, éoliennes lorsque le vent souffle mariées à des centrales à gaz en cas de pétrole, idem pour le solaire, et ce mariage est indissociable, pas d’éolienne ou de solaire sans CO2.

      Les constructeurs d’éoliennes sont donc malhonnêtes lorsqu’ils nous parlent de leur production comme d’une source d’énergie propre pour le climat.
      Et la seule solution est de construire une quarantaine de réacteurs le plus vite possible, et de vivre avec nucléaire plus hydraulique, avec une présence minoritaire d’éoliennes.
      Pour le solaire, son taux de charge de 15%, devant être complété par 85% de centrales à gaz, le rend parfaitement inutile.
      Et cette flambée des prix de l’électricité, justement du aux subventions sur les éoliennes et au coût du gaz, en est une belle démonstration.

      Répondre
  • Reine du chèque : elle imposé les taxes sur l’éolien que nous payons en faisant le plein d’essence, et ensuite proposé un chèque. On pourrait aussi arrêter la gabegie éolienne.

    Répondre
    • Vous voulez dire la gabegie nucléaire qui est tout juste aujourd’hui capable de répondre à la moitié du besoin après 60 ans d’investissement dans cette technologie., heureusement que les renouvelables sont là notamment l’éolien et malgré un investissement ridicule. Par chance, il y a du vent dans les hauts de France et le Grand Est qui totalisent 61% des éoliennes du pays et qui fournissent comme une dizaine de réacteurs nucléaires en coutant trois fois moins cher.

      Répondre
    • Pauline sortez vous des vieux canulars périmés pour gogos et vérifiez les faits réels du terrain : l’éolien est bien une partie des ENR pour produire enfin propre sans dangers et sans déchets pour moins cher que notre merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune, la flore et l’être humain… ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² et en produisant proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades vérifiez ce qui est déjà en train de se faire sur le terrain mais pas assez vite vu l’urgence de la situation …. les vrais infos du terrain : https://www.euractiv.fr/section/energie/news/renewables-overtake-fossil-fuels-in-eu-power-generation/

      Répondre
  • « Face à la flambée des prix de l’électricité, « l’État protégera » les consommateurs en garantissant la limitation de la hausse à 4% pour les particuliers, même si cela doit lui coûter cher »
    Mon Dieu qu’elle parle bien LOL
    Comme l’État, c’est nous, nous allons simplement augmenter la dette, et ça va finir par exploser.

    Répondre
    • Hervé Guéret vérifiez que les ENR sont moins chères que notre merde polluante de nucléaire et si votre prix du kWh augmente c’est que vous êtes encore chez EDF et consort à financer cette gabegie de nucléaire polluant et ça ne fait que commencer .. il y a de vrais fournisseur d’électricité verte qui n’achète rien à EDF / arenh et qui fonctionne sous forme de coopérative / SCIC … https://www.enercoop.fr/

      Répondre
  • Bonjour,
    Ce matin, à la radio, j’ai entendu Barbara Pompili, le sujet du nucléaire a été soigneusement évité.
    Niveau de vie = consommation d’énergie = pollution = dérèglement du climat. Il va falloir choisir en fonction des lois de la physique mais pas des croyances.
    Bonne journée

    Répondre
    • Stoclin 🤣 sortez vous enfin des vieux canulars périmés pour gogos et vérifiez les faits réels du terrain .. apprenez au moins ce que sont les ENR .. justement la France est championne de la pollution et des déchets ultimes : vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … https://scontent-mrs2-1.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/262038579_10227906629676019_3961161667114503504_n.jpg?_nc_cat=109&ccb=1-5&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=ItJMeVYiR04AX83rI7I&_nc_ht=scontent-mrs2-1.xx&oh=c3d45073079132c9ab82bbe86e35b1a8&oe=61AEB9DD

      Répondre
    • Pas la peine de perdre son temps à lire cette publicité permanente pour le papier indigeste d’un ignorant intoxiqué au nucléaire.

      Répondre
  • Allez, Monsieur Rochain, même les promoteurs éoliens ne disent pas que leurs machines vont remplacer le nucléaire.
    Mesdames, messieurs, le TGV rentrera en gare…quand le vent soufflera.

    Répondre
    • Mais ma chère Pauline, vos trains doivent tous être en panne devant l’entrée de la gare en ce moment avec les 16 réacteurs nucléaires que nous avons en ce moment en carafe

      Répondre
      • Ils roulent, comme nous le savons tous. C’est la différence entre les faits et les incantations. L’éolien, on peut en rêver, mais il faut aussi se réveiller.

        Répondre
        • pauline RE : sortez vous des vieux canulars périmés pour gogos et vérifiez les faits réels du terrain : l’éolien est bien une partie des ENR pour produire enfin propre sans dangers et sans déchets pour moins cher que notre merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune, la flore et l’être humain… ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² et en produisant proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades vérifiez ce qui est déjà en train de se faire sur le terrain mais pas assez vite vu l’urgence de la situation …. les vrais infos du terrain : https://www.euractiv.fr/section/energie/news/renewables-overtake-fossil-fuels-in-eu-power-generation/

          Répondre
        • Alors si les trains roulent avec le tiers des réacteurs nucléaires hors service ils rouleront tout aussi bien avec le tiers des éoliennes sans vent.

          Répondre
  • Anti nucléaires élevés au lait des ONG anti nuc. Les anathèmes, les visions apocalyptiques ne vont plus suffire…

    Répondre
    • Pauline vérifiez que les ENR sont moins chères que notre merde polluante de nucléaire et si votre prix du kWh augmente c’est que vous êtes encore chez EDF et consort à financer cette gabegie de nucléaire polluant et ça ne fait que commencer .. il y a de vrais fournisseur d’électricité verte qui n’achète rien à EDF / arenh et qui fonctionne sous forme de coopérative / SCIC … https://www.enercoop.fr/

      Répondre
  • Ne seriez vous pas une nucleophile élevée durant ces 60 dernières années aux fake news du lobby nucléaire, le plus puissant du monde ?

    Répondre
  • S.V.P. Un peu de sérénité dans ce débat et relisez cette communication de bon sens de RTE sur le mix Français, ainsi que la comparaison avec nos voisins européens : « La faible participation du secteur électrique aux émissions de CO2 équivalent (CO2e) en France s’explique par une production largement décarbonée d’origine nucléaire, hydraulique, solaire et éolienne qui représente environ 92 % de la production totale. Cette situation est tout à fait singulière si on la compare aux pays voisins. » https://bilan-electrique-2020.rte-france.com/production-emissions-de-co2/

    Répondre
  • Et concernant ENERCOOP, cette entreprise ne peut pas fournir seule ses clients en continu (seulement des garaties de comptabilité de volumes annuels) mais profite du réseau Français avec toutes les productions (nucléaire, gaz,hydraulique, …) coopérant à l’alimentation de celui-ci.

    Répondre
    • Cochelin enfin quelque chose de concret .. et oui le réseau commun à tous les fournisseurs d’électricité est géré par ENEDIS et RTE et c’est bien ce réseau qu’il faut verdir au plus vite …

      Répondre
      • Mais le réseau français est un des moins émissif du monde. Relisez le bilan électrique publié par RTE et dont le lien se trouve plus haut dans un de mes commentaires. Mais je pense que cela ne vous intéresse pas !

        Répondre
        • Cochelin sortez vous des inepties pour gogos et postez nous les chiffres de l’énergie en France .. .

          Répondre
        • Cochelin vous n’avez rien de plus sérieux et officiel et de plus récent que wikipedia ? 🤣 😂

          Répondre
          • Pour l’électricité, vous ne savez donc pas lire les rapports de RTE dont le lien a été publié plus haut ?

        • Cochelin 🤣 😂 vous prouve une fois de plus que vous ne savez même pas lire et comprendre le Français 🤣 😂 comme tous les gogos vous confondez électricité et énergie 🤣 😂 ..je vous remet la phrase : sortez vous des inepties pour gogos et postez nous les chiffres de l’énergie en France .. .

          Répondre
  • On avait déja les insultes de Rochain, maintenant on a Régis Isambert qui ressasse  » canular », on est pas près de s’occuper de la science! Pompili se sent obligée de dire quelque chose, période électorale oblige. Bercy s’aperçoit tardivement que les règles du marché européen nous pénalisent atrocement, alors qu’on se soumet depuis longtemps aux diktats néolibéraux qui arrangent l’Allemagne! C’était bien la philosophie de Bruno Le Maire jusque là? On a l’électricité la plus décarbonée et la moins chère et ça ne profite pas à nos entreprises ni au contribuable qui a payé les investissements pour ça! Quand l’Europe décide d’une arnaque est-on obligés de s’y soumettre? C’est une question qui arrive sur beaucoup de sujets! On n’entend plus parler de la privatisation des barrages, ça ressortira après les élections, la nouvelle PAC favorise encore l’agriculture et l’élevage industriel, c’est de l’écologie?

    Répondre
    • 🤣 😂 non toujours les mêmes faits réels / retours de terrain que tout le monde peut très facilement vérifier derrière les mêmes inepties des trolls stériles ce qui est d’autant plus ridicule de nier en se ridiculisant en public…. 🤣🤣 et si vosu aussi vosu appreniez au moins les bases du sujet au lieu de vous ridiculiser en public ? . il n’a jamais été question de privatiser les barrages mais de remettre la gestion en adjudication comme ça c’est déjà fait en France .. voir la CNR .. et oui c’est bien les contribuables qui ont paye cette merde polluante de nucléaire très très chère depuis plus de 60 ans et qui vont continuer à la payer de plus en plus chère des milliers d’année …. RAPPEL : vérifiez que les ENR sont moins chères que notre merde polluante de nucléaire et si votre prix du kWh augmente c’est que vous êtes encore chez EDF et consort à financer cette gabegie de nucléaire polluant et ça ne fait que commencer .. il y a de vrais fournisseur d’électricité verte qui n’achète rien à EDF / arenh et qui fonctionne sous forme de coopérative / SCIC … https://www.enercoop.fr/

      Répondre
  • Et on en revient au sujet: la flambée du prix de l’électricité. Ne notez pas le poisson, messieurs, il s’agit d’électricité précisément. La France est plutôt bonne en ce qui concerne ses émissions de co2.
    On peut vouloir vendre des éoliennes, mais l’argument du co2 ne tient pas.

    Répondre
  • Et on en revient au sujet: la flambée du prix de l’électricité. Ne noyez pas le poisson, messieurs, il s’agit d’électricité précisément. La France est plutôt bonne en ce qui concerne ses émissions de co2.
    On peut vouloir vendre des éoliennes, mais l’argument du co2 ne tient pas.

    Répondre
    • Pauline justement la France est championne de la pollution et des déchets ultimes : vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … https://scontent-mrs2-1.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/262038579_10227906629676019_3961161667114503504_n.jpg?_nc_cat=109&ccb=1-5&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=ItJMeVYiR04AX83rI7I&_nc_ht=scontent-mrs2-1.xx&oh=c3d45073079132c9ab82bbe86e35b1a8&oe=61AEB9DD

      Répondre
commenter

Répondre à Canado Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective