Electricité: année de records, décarbonation nécessaire, appelle l’AIE

La demande mondiale d’électricité a connu en 2021 une croissance sans précédent, poussant les prix et les émissions de gaz à effet de serre du secteur à des niveaux records, une tendance appelée à se maintenir si le secteur ne procède pas plus rapidement à des transformations profondes, met en garde vendredi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Alimentée par la reprise économique et des conditions climatiques plus marquées qu’en 2020, la demande a crû en 2021 de plus de 6%, dépassant le bond enregistré en 2010 lors de la reprise post-crise financière. Dans l’absolu, c’est une croissance annuelle inédite, avec plus de 1.500 térawattheures supplémentaires appelés, souligne l’AIE dans son rapport sur le marché de l’électricité.

La production électrique issue du charbon (+9%) et du gaz (+2%) a atteint un sommet, en dépit de la forte croissance des énergies renouvelables (+6%, solaire et éolien surtout).

Cette situation a conduit à un record d’émissions de CO2 du secteur électrique — en hausse de 7% alors qu’elles reculaient depuis deux ans. Le charbon a répondu à plus de la moitié de la demande supplémentaire, pour cause de forte hausse des prix du gaz.

L’index de l’AIE qui suit les prix de gros sur les principaux marchés a quasiment doublé par rapport à 2020 (+64% par rapport à la moyenne des années 2016-2020). En Europe, les prix moyens au dernier trimestre avaient presque quadruplé par rapport à la période 2015-2020. Une forte hausse constatée aussi au Japon et en Inde, plus modérée aux Etats-Unis, moins affectés par les perturbations dans l’offre de gaz.

Or « en l’absence de changements structurels plus rapides dans le secteur, la demande croissante d’électricité ces trois prochaines années pourrait entraîner une volatilité additionnelle du marché et le maintien d’émissions élevées », prévient l’AIE.

« Les émissions liées à l’électricité doivent baisser de 55% d’ici 2030 selon notre scénario de neutralité carbone à 2050. Mais en l’absence de mesures fortes des gouvernements, elles devraient rester au même niveau qu’aujourd’hui ces trois prochaines années », alerte le directeur de l’institution, Fatih Birol.

« Les décideurs doivent agir maintenant, pour amortir l’impact sur les plus vulnérables et s’attaquer aux causes sous-jacentes. Plus d’investissements dans les technologies bas-carbone (renouvelables, nucléaire, efficacité énergétique), et le développement de réseaux robustes et intelligents, peuvent nous aider à sortir des difficultés actuelles », a-t-il souligné.

Environ la moitié de la croissance de la demande l’an dernier est venue de Chine (+10%), qui a même souffert, comme l’Inde, de coupures de courant liées à une pénurie de charbon.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Bonjour a toutes et tous.
    Comme l’éternel débat va reprendre sur nucléaire ou pas, voici de quoi densifier les débats:

    Communiqué de presse – 14 janvier 2022
    Fissures sur des tuyauteries cruciales pour la sûreté : la liste des réacteurs nucléaires concernés s’allonge !

    En ce début d’année, les quatre réacteurs les plus puissants du parc, Chooz et Civaux, sont à l’arrêt suite à la détection d’une anomalie générique préoccupante (fissures sur une tuyauterie du système d’injection de sécurité) qui concerne au moins trois d’entre eux. Le 13 janvier, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire a annoncé que le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) était également concerné par ce défaut, information confirmée par EDF.
    Cette découverte appelle une remise en question du contrôle de la sûreté et des choix énergétiques français, reposant sur un nucléaire dont la fiabilité supposée n’est pas au rendez-vous.
    Cette anomalie soulève de nombreuses interrogations concernant l’état de sûreté du parc. Selon Karine Herviou , directrice générale de l’IRSN, « On ne sait pas s’il n’y a pas de problèmes ailleurs. EDF est en train de revoir tous les enregistrements [des contrôles effectués dans le passé sur le parc] ». Un tel aveu sonne comme une remise en question de la qualité des contrôles et de l’analyse des données effectués jusqu’ici. Ces trois dernières années, plus de 10 réacteurs des paliers potentiellement concernés ont connu leur 2ème ou 3ème visite décennale sans que ce problème n’attire l’attention. Faut-il en conclure que les investigations menées étaient superficielles, et ce d’autant plus pour celles effectuées sous le Covid ?
    Ce défaut générique entraînant la défaillance imprévue des plus puissants réacteurs du parc, pose également de nombreuses questions d’un point de vue énergétique. Cette situation apporte la preuve renouvelée que le nucléaire, présenté comme fiable par ses partisans, peut s’avérer intermittent. Surtout, elle survient alors même que la disponibilité du parc est historiquement basse, laissant craindre un conflit dangereux entre sûreté et sécurité d’approvisionnement électrique si d’autres réacteurs sont encore concernés, risque sur lequel l’Autorité de sûreté nucléaire alerte depuis longtemps déjà [1].
    Entre les retards à répétition pour l’EPR de Flamanville et les défaillances de réacteurs, les prévisions d’EDF sont à revoir. À moyen terme, tabler sur la prolongation massive du parc à 50 ans et plus, alors que même les plus récents réacteurs connaissent des défauts inquiétants, apparaît comme un scénario bien hasardeux et une dangereuse prise de risque, sans même parler d’envisager de nouveaux réacteurs qui accumuleront retard sur retard.
    La découverte de ce défaut doit sonner comme un avertissement pour abandonner des projets irréalistes et prendre d’urgence le virage de la sobriété et des énergies renouvelables.

    Bien cordialement
    Michel Vanquaethem

    Répondre
    • Vous profitez des difficultés récentes pour en tirer bassement des conclusions définitives… Est-ce que chaque fois qu’une éolienne brûle, ou s’effondre ou perd ses pales on se met à dire que les éoliennes c’est très dangereux, qu’il ne faut plus en construire du tout ! Nos centrales nucléaires, lorsqu’elles sont en état de fonctionner répondent au moins aux besoins électriques, tandis que vos éoliennes on ne peut pas compter dessus, comme aujourd’hui, par exemple…

      Répondre
      • Michel DESPLANCHES ce ne sont pas des difficultés récentes mais des incidents de plus en plus récurrents et avec le nucléaire c’est bien de notre santé qu’il s’agit …et l’éolien n’est qu’une partie des ENR pour enfin produire proprement, sans dangers et sans déchets pour moins cher que notre merde polluante à tous les stades de nucléaire ..

        Répondre
    • Bof, ça montre surtout que nos centrales sont bien surveillées.
      Quant à vos renouvelables, souvenons nous de la logique de base :

      Un réseau électrique doit être pilotable. Je pousse le bouton, et ça fonctionne.
      Et nous pouvons classer les sources d’énergies pilotables en deux groupes :
      1) Pilotables par nature, centrales à gaz ou à charbon, nucléaire, un peu de bio, hydraulique, …
      2) Pilotables par mariage, éoliennes lorsque le vent souffle mariées à des centrales à gaz en cas de manque de vent, idem pour le solaire, et ce mariage est indissociable.

      Ne dite donc pas qu’on a le choix entre nucléaire sans CO2 et renouvelables sans CO2 ,
      nous avons le choix entre nucléaire sans CO2 et un pack « centrales à gaz plus éolien et solaire » avec CO2
      dans une époque où le danger de l’évolution du climat est devenu majeur.

      Répondre
      • Hervé Gueret le bon troll qui ne sait qu’ânonner stupidement tous les vieux canulars périmés pour gogos qu’il a gobe sans rien connaitre des bases du sujet car c’est bien toutes les ENR qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole… et c’est bien ce qui est URGENT pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² …🤣 la désinformation c’est la marque des incompétents de service qui ne sont là que pour rabâcher leur catéchisme et n’ont à leur disposition que l’insulte ou feindre la moquerie. On fait avec… et on poste la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier face à leurs inepties récurrentes .. 🤣

        Répondre
        • La réalité du terrain, c’est que installer des éoliennes dans un pays qui vit avec des centrales à charbon est un plus, ça permet de ralentir un peu les émissions de CO2 par ces centrales,

          Mais c’est aussi que, en France, championne des basses émissions grâce au nucléaire, installer des éoliennes, intermittentes, mène automatiquement à l’installation de centrales à flamme, en général des centrales à gaz.
          Comme à Landivisiau aujourd’hui.

          https://www.lesechos.fr/pme-regions/bretagne/a-landivisiau-la-derniere-centrale-electrique-au-gaz-sort-de-terre-1338060
          On y lit :
          « Grâce à sa flexibilité, elle sera idéale pour compenser la fluctuation de la quantité d’électricité produite par les centrales éoliennes et solaires », indiquait, il y a deux ans, Xavier Caïtucoli, qui avait décroché le contrat alors qu’il était président de la société Direct Energie, désormais intégrée à TotalEnergies.

          Lumineux, non ? LOL

          Répondre
          • Hervé Gueret vous ne voulez toujours pas apprendre au moins les bases du sujet avant d’ânonner stupidement les mems inepties de gogos ? RE : car si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que le nucléaire de plus en plus intermittents .. et parlez « énergie » car c’est bien l’urgence principale … pour Landivisiau qui pourra être alimenté en bio gaz .. qui est impose aux Bretons regardez au moins depuis quand ça a été décide et c’est bien pour pallier aux défaillances du nucléaire car on a pas encore assez développé les ENR en France et c’est bien les ENR qui évitent de faire démarrer trop souvent voire font fermer les centrales thermiques déjà en place pour pallier aux défaillances du nucléaire…

          • Faut-il le rappeler à l’ignare « petit ingénieur de troisième zone », la centrale à gaz de Landivisiau n’a rien à voir avec les éoliennes.

            C’est un projet datant de 2006, prévu à un autre endroit à l’origine, bien avant qu’on ne parle d’éoliennes en mer.

            L’objectif de cette centrale est depuis le début de soutenir le réseau électrique breton, faible lors des pointes de consommation comme celui de PACA. Pour ce dernier, une nouvelle ligne THT a été construite il y a quelques années.

            Avec l’éolien et le solaire, l’Allemagne a considérablement réduit le contenu en CO2 de son électricité en une dizaine d’années. Comme les britanniques, avec surtout éolien, mais aussi de grandes centrales solaires plus récemment.

  • une corrosion sous contrainte comme c’est le cas quand elle est détectée doit être circonscrite. Les réparations de ces conduites se feront .ensuite en recherchant des aciers de qualité adaptée permettant d’éviter ce phénomène.
    C’est sûr que çà tombe mal en période hivernale alors que les pointes de conso élec sont élevées et que renouvelables en ces périodes anticycloniques sont évanescentes.
    Céder à la panique organisée des verts comme vanquaethem qui est connu comme tel ne se fera pas !

    Répondre
  • En ce qui concerne les GES (CO2 surtout) la France a déjà rempli ses obligations .Inutile de donner dans la culpabilité .

    Répondre
  • S’il y a une chose qui est certaine c’est la rapidité et la transparence des informations concernant le nucléaire. L’IRSN a publié un article parfaitement clair avec un schéma en perspective isométrique des tuyauteries concernées. La corrosion sous tension est un phénomène ultra classique qui peut être dû à un mauvais choix des matériaux, peu probable ici, une mauvaise procédure de soudage et de détensionnement thermique ou à un milieu plus corrosif que prévu. Ces tuyauteries d’injection d’eau constituent un bras mort entre les vannes d’injection et le circuit primaire où auraient pu s’établir des conditions chimiques de l’eau imprévues. Dans une installation industrielle tout est réparable et remplaçable. Ces circuits ne sont utiles que lors d’un incident type Three Miles Island. Il y a 4 boucles primaires et deux points d’injection par boucle. On n’est pas encore en danger! Dans les circonstances actuelles il ne serait pas raisonnable d’arrêter trop de réacteurs en même temps! Mais d’un autre côté les règles de l’ASN exigent des niveaux de probabilité de défaillance tellement faibles par rapport à ce qui se pratique dans les autres industries dangereuses…..Je vois qu’Isambert parle toujours de canulars et de gogos, c’est la marque des incompétents de service qui ne sont là que pour rabâcher leur catéchisme et n’ont à leur disposition que l’insulte ou feindre la moquerie. On fait avec.

    Répondre
    • Jean Pierre Moulard 🤣 vous y croyez vraiment à la transparence des informations dans le milieu du nucléaire ? .. et changez une pièce irradiée … 🤣 la désinformation c’est la marque des incompétents de service qui ne sont là que pour rabâcher leur catéchisme et n’ont à leur disposition que l’insulte ou feindre la moquerie. On fait avec… et on poste la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier face à leurs inepties récurrentes .. 🤣

      Répondre
      • Et bien, postez-là, la réalité du terrain depuis le temps que vous en parlez et rabâchez les mêmes inepties ! Et dites-nous le nombre de victimes de notre système électrique par rapport aux allemands (ou Néerlandais, ou Danois, ou Polonais, …) qui font un gros usage du charbon.

        Répondre
          • Ma foi, Isambert, je ne me souviens pas vous avoir vu poster une seule information.
            Vous ne faites que rabâcher vos histoires de trolls ou donner des références hors sujet.
            Le grand néant, quoi.

            Vous tentez juste de saturer les échanges de posts débiles et répétitifs dans le seul but de rendre difficile à suivre les échanges argumentés.

          • Hervé Guéret et pourtant tous mes post précisent bien des faits réels / retours de terrain / bilans officiels que tout le monde peut très facilement vérifier . mais pour ça il faudrait déjà connaitre les bases du sujet et vous sortir enfin des vieux canulars périmes pour gogos que vosu avez gobe sans rien vérifier du terrain et que vous ânonnez constamment en vous ridiculisant en public

  • Vous êtes fier de poster un lien qui ne dit rien de l’impact sanitaire de notre système énergétique. En fait, vous écrivez pour ne rien dire, et cela depuis des mois.

    Répondre
    • A Cochelin :
      En fait, il incarne très bien la connerie absolue du mouvement antinucléaire et le plus drôle ,c’est qu’il traite les gens de trolls stériles
      alors qu’il est le plus stérile de tous les trolls qui polluent ce forum. S’il y avait une vraie modération de ce forum ,ce troll stérile
      et infiniment stupide aurait été éliminé depuis longtemps. Malheureusement il va continuer à polluer ce forum très longtemps faute d’une modération sérieuse .
      Il fait même honte à l’antinucléaire Margueritte qui le traite régulièrement de « petit demeuré » .
      Il vaut mieux qu’il soit dans le camps des antinucléaires, qu’il ridiculise, que chez les défenseurs du nucléaire, car avec un « ami » pareil , plus besoin d’ennemis .
      Sa connerie est absolument infinie .

      Répondre
    • Cochelin le pauvre trolls stérile qui essaie vainement de rejeter ses propres inepties sur les autres .. de nier stupidement les faits / retours de terrain / bilans officiels .. que tout le monde peut très facilement vérifier ça nr fait que vous ridiculiser toujours plus à chaque post

      Répondre
  • A Cochelin (suite)
    Et comme l’a si bien remarqué Hervé guéret , il tente
    juste de saturer les échanges par des commentaires débiles et répétitifs dans le seul but de rendre difficile à suivre les échanges argumentés. Mais c’est là, une vaine et stupide tentative, systématiquement vouée à l’ échec, qui montre très bien toute la connerie de la militance hystérique, des fanatiques antinucléaires comme lui .

    Répondre
    • Avenir energie (et du nucléaire sans avenir ) de nier stupidement les faits / retours de terrain / bilans officiels .. que tout le monde peut très facilement vérifier ça ne changera pas la réalité du terrain …. c’est là, une vaine et stupide tentative, systématiquement vouée à l’ échec, qui montre très bien toute la connerie de la militance hystérique, des fanatiques pro nucléaires .

      Répondre
  • A Cochelin .
    Et en plus, ce pauvre con, ce bon à rien et fainéant, cette nullité de Regis Isambert , vole mes phrases en copié collé pour les recycler pour son compte, tellement sa cervelle est pourrie et sans aucune créativité(il est aussi possible que ce soit un de ces bots(robots de forum), bons marchés, minable et stupide du mouvement antinucléaire qui infeste les forums) .Et ce que tout le monde peut très facilement vérifier c’est que régis isambert est un con absolu qui accuse les autres de négation de faits, alors qu’il ne sait même pas ce que sont des faits, il parle de  » nier la réalité », il ne sait même pas ce qu’est « la réalité », il ne sait pas non plus ce que sont des retours de terrain et des bilans officiels, ça montre à quel point il est un troll pourri ultra stérile, qui pollue pathologiquement les forums. Il est vrai et évident, que Regis Isambert, s’il n’est pas un bot, est atteint d’ un Trouble Obsessionnel Compulsif
    (T.O.C) et (ou) d’un autisme sévère, qui lui fait répéter inlassablement les mêmes conneries et lui fait rechercher pathologiquement à publier toujours plus de commentaires, parce qu’il croit stupidement qu’il sera « le gagnant » , s’il publie le dernier commentaire, même s’il n’a fait que détourner(et copié collé) les phrases des commentaires des autres pour tenter vainement de les retourner contre eux .Voilà où le mène sa connerie fanatique antinucléaire aveugle. Même les antinucléaires ont honte de lui (une antinucléaire (Marguerite) l’a traité plusieurs fois de « petit demeuré » sur un autre fil de discussion et il s’était d’ailleurs vexé et l’a menacé de l’insulter si elle continuait) !!!
    Il est vrai, qu’ il vaut mieux que ce crétin absolu, ce con total, soit dans le camps des antinucléaires, qu’il ridiculise, que chez les défenseurs du nucléaire, car avec un con pareil dans son camps ,plus besoin d’adversaires, plus besoin d’ennemis …

    Répondre
    • Avenir energie (et du nucléaire sans avenir le troll stérile qui essaie vainement de rejeter ses propres inepties sur les autres … vous aussi les attaques personnelles sont votre seule défense ridicule face aux faits faits postés et à la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier … Vos inepties de trolls stériles pro nucléaire pour gogos ne changera pas la réalité du terrain car dans tous les cas le monde entier se sort du fissible et du fossile grâce aux ENR et c’est bien ça qui est urgent pour la planete , le climat , notre santé, contre la pollution le Co² , les GES .. Il est vrai, qu’ il vaut mieux que tous ces crétins absolus, ces cons totals, soit dans le camps des pro nucléaires, qu’il ridiculise, car avec des cons pareils dans son camps ,plus besoin d’adversaires, plus besoin d’ennemis … et dans tous les cas le nucléaire polluant à tous les stades , dangereux très cher , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain , avec des déchets ultimes est indéfendable … et heureusement il baisse inexorablement partout dans le monde

      Répondre
  • A Cochelin et Hervé Guéret :
    Les faits et la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier sur internet ,c’est que Régis Isambert faisait parti il y a quelques années du GPPEP (groupement des particuliers producteurs d’énergie photovoltaïque ) dont il avait été l’un des fondateurs , puis en a été évincé car il était lié à des histoires pas claires d’éco-délinquance puant l’arnaque, et il lui a été vraiment demandé, de quitter le GPPEP( avec d’autres personnes qui avaient le même comportement) afin de ne plus compromettre la réputation de l’association.
    https://forum-photovoltaique.fr/viewtopic.php?t=40505
    Extraits du lien :
    Décidée en Novembre 2017, la restructuration du GPPEP a commencé mi 2018 et devrait s’achever dans les prochaines semaines, avec une équipe étoffée, féminisée, mieux structurée dans l’objectif de mieux défendre les victimes du photovoltaïque mais également mieux promouvoir le photovoltaïque résidentiel.
    Nous avons dû faire des choix pleinement assumés par l’ensemble du Conseil d’administration. Le GPPEP devait franchir une étape dans son fonctionnement et notre admission au sein des conseils d’administration de AQPV, Quali’enr, Qualifelec et Qualibat, nous l’imposait.
    Le GPPEP possède des valeurs que malheureusement certains de nos membres ou partenaires ne partagent plus, il est hors de question que des bénévoles du GPPEP emploient les mêmes méthodes que les éco-délinquants que nous combattons depuis bientôt 10 ans.
    Ces membres n’ont plus rien en commun avec nous et nous sommes contraints de les écarter.
    Régis Isambert, membre historique du GPPEP ne fait ainsi plus partie de notre association. J’invite également ceux qui ne sont pas en phase avec nos valeurs à avoir le courage de s’en aller de leur plein gré.

    – La promotion du photovoltaïque résidentiel, qui je le rappelle était le principal objectif lors de la création de notre association a été mis en parenthèse depuis trop longtemps, nous devons reprendre nos activités, nos publications et nos actions. Ce sera un des objectifs 2019.

    – La défense des victimes du photovoltaïque, partie intégrante de notre culture est gravée dans le marbre dans les statuts de notre association que ses quatre fondateurs ont écrit. Depuis quelques années une lente dérive vers le tout juridique s’était instaurée chez certains de nos bénévoles au détriment de la conciliation ou de la négociation. Le GPPEP ne devait pas devenir une pseudo association tels que AVP ou SOS-ENTR’AIDE dont les seuls objectifs semblent être de servir de rabatteur vers des cabinets d’avocats. Ces méthodes sont contraires à l’idée même de l’origine de la création de notre association.

    Nous avons donc redéfini les méthodes de soutien aux victimes du photovoltaïque et à nos adhérents en nous appuyant sur une équipe d’avocats, et uniquement d’avocats, dans un partenariat habituel au GPPEP sans aucun but lucratif. Ces avocats seront responsables de nos membres de A à Z et nous n’aurons plus à souffrir des conflits comme ceux que nous avons connu. Il n’y a plus qu’un seul responsable qui rend compte de ses dossiers. Nous éliminons également toute possibilité de suspicion concernant la légitimité d’untel ou d’untel, enfin nous proposons des avocats avec qui nous avons l’habitude de travailler mais sans rien imposer aux adhérents qui restent libre de choisir leur conseil.
    Le soutien vers nos adhérents se fera d’une manière plus diversifiée et même si nos actions seront toujours aussi impitoyables envers les escrocs, nous allons privilégier avec certains la négociation ou la concertation dans l’intérêt exclusif de nos adhérents et des producteurs. Nous allons également travailler dans l’objectif d’assainir la filière du PV résidentiel avec les autres acteurs majeurs.

    La notoriété de notre association GPPEP est parfois utilisée à des fins étrangères à nos vocations par des organismes ou personnes, sauf demande émanant de votre part ou message laissé sur notre répondeur, le GPPEP ne vous contactera pas à titre personnel, ou commercial .

    Répondre
    • Avenir energie et du nucléaire sans avenir encore une fois vous prouvez votre stérilité de troll en ânonnant stupidement la calomnie sans être au courant des faits .. alors si vraiment ça intéresse quelqu’un le réel : Une avocate du GPPEP condamnée lourdement pour faute professionnelle » Se pose cependant la question sur le soutien indéfectible du GPPEP à Maitre Ariane Vennin , était-il au courant de tout cela ? Oh que oui et depuis très longtemps concernant des dizaines de fautes comparables ! C’est en conséquence extrêmement grave (dixit Joël Mercy dans sa publication du 3 mars 2021). En fait, au lieu de défendre ses membres, le GPPEP a préféré fermer les yeux et bannir les lanceurs d’alerte (CQFD)

      Répondre
  • J’ incruste l’extrait important pour ceux qui auraient la flemme de tout lire :

    « …Ces membres n’ont plus rien en commun avec nous et nous sommes contraints de les écarter.
    Régis Isambert, membre historique du GPPEP ne fait ainsi plus partie de notre association. J’invite également ceux qui ne sont pas en phase avec nos valeurs à avoir le courage de s’en aller de leur plein gré… »

    Cependant, essayez de tout lire (dans mon post précédent ) car c’est vraiment instructif au sujet de la purge salutaire des mauvais éléments du GPPEP dont Isambert a été, à juste titre écarté .

    Répondre
    • Avenir energie et du nucléaire sans avenir encore une fois vous prouvez votre stérilité de troll en ânonnant stupidement la calomnie sans être au courant des faits .. alors si vraiment ça intéresse quelqu’un le réel : Une avocate du GPPEP condamnée lourdement pour faute professionnelle  » Se pose cependant la question sur le soutien indéfectible du GPPEP à Maitre Ariane Vennin , était-il au courant de tout cela ? Oh que oui et depuis très longtemps concernant des dizaines de fautes comparables ! C’est en conséquence extrêmement grave (dixit Joël Mercy dans sa publication du 3 mars 2021). En fait, au lieu de défendre ses membres, le GPPEP a préféré fermer les yeux et bannir les lanceurs d’alerte (CQFD)

      Répondre
      • Il y a de vrais lanceurs d’alerte, et les autres. Quel a été le rôle de Isambert dans tout cela ? Le saura-t-on un jour ?
        A lire ses commentaires débiles, il est possible de douter de ses facultés mentales.

        Répondre
        • Cochelin toujours à troller avec des propos stériles qui n’apportent jamais rien d’utile au sujet … le vrai troll qui essaie vainement et continuellement de rejeter ses propres inepties sur les autres .. A lire tous ses commentaires débiles, il est possible de douter de ses facultés mentales…

          Répondre
  • Pseudos explications oiseuses, vaseuses et foireuses d’un troll stérile qui est aussi un petit demeuré (Isambert), un petit escroc sans envergure également, quand l’opportunité se présente, parce qu’il touche à l’occasion une commission sur le matériel éolien et PV , qu’il réussi parfois à placer dans des projets « d’énergies partagées » (d’où son intérêt et sa promotion sur les forums pour de tels projets), et qui adopte d’autant plus, une posture d’antinucléaire fanatique pour attirer des gogos antinucléaires fanatiques et les faire s’investir dans ces projets collectifs « d’énergies partagées » où Isambert essaye de toucher autant que possible des commissions sur le matériel éolien et PV ainsi placé, voir parfois, sur certains installateurs(favorisés) de ce matériel (d’où l’escroquerie, l’abus, l’arnaque sur certains gogos antinucléaires facilement piègeables en raison de leur passion antinucléaire aveugle), et qui voudrait se faire passer pour un lanceur d’alerte injustement banni du GPPEP. Or le GPPEP banni, entre autres, les malhonnêtes, les abuseurs, les magouilleurs et les escrocs .

    Répondre
    • Avenir énergie (et du nucléaire sans aucun avenir ) toujours à troller avec sa calomnie nauséabonde et des propos stériles qui n’apportent jamais rien d’utile au sujet … le vrai troll qui essaie vainement et continuellement de rejeter ses propres inepties sur les autres .. c’est juste un tribunal qui confirme ce que j’ai dénoncé au sein du GPPEP et le pourquoi j’ai été banni … vous pouvez le nier stupidement comme tous les autres faits postés ça en changera pas la réalité .. et non malgré vos insanités je n’ai aucun intérêt commercial avec qui que ce soit et je parle bien de toutes les ENR ..

      Répondre
  • ISAMBERT a la faculté de ne jamais répondre aux questions qu’on lui poses, de détourner le sujet, et d’accuser les autres de ses propres forfaitures. Pas étonnant qu’il soit en conflit permanent avec tout le monde et s’est fait virer de son association GPPEP. Encore une fois, quel type de lanceur d’alerte a-t-il été ?

    Répondre
    • Cochelin RE : toujours à troller avec sa calomnie nauséabonde et des propos stériles qui n’apportent jamais rien d’utile au sujet … le vrai troll qui essaie vainement et continuellement de rejeter ses propres inepties sur les autres .. c’est juste un tribunal qui confirme ce que j’ai dénoncé au sein du GPPEP et le pourquoi j’ai été banni … vous pouvez le nier stupidement comme tous les autres faits postés ça ne changera pas la réalité ..

      Répondre
  • A Cochelin .
    Le Tribunal ne confirme rien ,c’est un pipo d’ Isambert .Et il a occasionnellement des opportunités de toucher autant que possible des commissions sur les matériels éoliens , PV et autres types d’ ENRs ainsi placés, voir parfois, sur certains installateurs(favorisés) de ce matériel (d’où l’escroquerie, l’abus, l’arnaque sur certains gogos antinucléaires facilement piègeables en raison de leur passion antinucléaire aveugle). Même s’il le nie stupidement . Voilà la vraie réalité qu’il ne peut changer. Ce petit escroc demeuré.

    Répondre
    • Avenir énergie (et du nucléaire sans aucun avenir ) toujours que de la merde à la bouche .. à troller avec sa calomnie nauséabonde et des propos stériles qui n’apportent jamais rien d’utile au sujet … le vrai troll qui essaie vainement et continuellement de rejeter ses propres inepties sur les autres .. c’est juste un tribunal qui confirme ce que j’ai dénoncé au sein du GPPEP et le pourquoi j’ai été banni … vous pouvez le nier stupidement comme tous les autres faits postés ça ne changera jamais la réalité .. et non encore uen fois malgré vos insanités je n’ai aucun intérêt commercial avec qui que ce soit et je parle bien de toutes les ENR .. mais vous ne pouvez pas comprendre : l’intérêt général , les projets citoyens , l’altruisme , le bénévolat… ça ne fait pas faire partie de votre vocabulaire de calomnieur patenté .. Voilà la vraie réalité qu’il ne peut changer. Ce petit escroc demeuré d’ Avenir énergie (et du nucléaire sans aucun avenir ) .

      Répondre
  • Comme d’habitude cet Isambert de merde, ce petit escroc demeuré ,fait des copié collé des phrases des autres pour tenter vainement de leur donner la réplique. C’est ça la vraie réalité qui ne change pas .Et comme tous les petits escrocs minables, il essaye vainement de faire croire qu’il n’a aucun intérêt commercial avec qui que ce soit et prétend pratiquer l’intérêt général , les projets citoyens , l’altruisme , le bénévolat , etc… Bref que des bobards , du pipo, du baratin, pour mieux escroquer ses futures victimes potentielles et mieux polluer les forums énergies . Ce petit escroc demeuré d’ Isambert n’a aucun avenir ,ni aucun intérêt . Il fait perdre du temps aux gens et pollue les forums énergie vainement . C’est encore çà, la vraie réalité qui ne change pas. Et la modération devrait vraiment se décider à régler ce « lourd problème Isambert » , comme l’a fait justement remarqué sur un autre fil de discussion Michel Dubus .

    Répondre
    • Avenir énergie (et du nucléaire sans aucun avenir ) toujours que de la merde à la bouche .. à troller avec sa calomnie nauséabonde et des propos stériles qui n’apportent jamais rien d’utile au sujet … le vrai troll qui essaie vainement et continuellement de rejeter ses propres inepties sur les autres .. Comme d’habitude cet Avenir énergie (et du nucléaire sans aucun avenir ) de merde, ce petit escroc demeuré calomnie stérilement C’est ça la vraie réalité qui ne change pas

      Répondre
  • On attend d’Isambert quelques détails du sujet au lieu de rester dans les anathèmes et généralités. C’est la preuve de la vacuité de son argumentation et de ses commentaires.

    Répondre
    • Cochelin je parlais du sujet sauf que l’important ce n’est pas l’électricité mais plus généralement l’énergie

      Répondre
      • Avenir énergie (et du nucléaire sans aucun avenir ) c’est bien votre calomnie et vos insultes de trolls stériles qui sont à modérer

        Répondre
commenter

Répondre à Michel DUBUS Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective