La Bretagne « a besoin » du parc éolien de Saint-Brieuc, estime le président de région

Le président (PS) de la région Bretagne Loïg Chesnais-Girard a défendu mardi le parc éolien en baie de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), contesté en justice par les pêcheurs, assurant que les travaux étaient conformes au calendrier.

« On ne peut pas se départir de cette nouvelle énergie, on en a besoin », a estimé M. Chesnais-Girard alors que la droite bretonne et le Rassemblement National demandent une mission d’information sur ce projet.

« Il faut que chacun ait conscience qu’il y a un enjeu, c’est de produire de l’électricité. Il faut décarboner l’économie, c’est indispensable », a ajouté le président de la région.

La Bretagne importe 80% de l’électricité qu’elle consomme, selon le gestionnaire du réseau d’électricité RTE. La production éolienne bretonne a augmenté de 15,6% en 2020 grâce notamment à une météorologie favorable et représente la moitié de l’électricité produite dans la région.

« Si on ne veut pas de nuisance sur terre, si on ne veut pas de nuisance en mer, mais qu’on veut quand même de l’énergie, à un moment donné, ça va poser quelques problèmes », a poursuivi M. Chesnais-Girard. « Et on ne peut pas, sur un coup de menton, dire on abandonne un projet de dix ans alors que toutes les études environnementales sont réalisées. »

« Les études scientifiques sont là, le travail est mené avec sérieux et les forages se réalisent (…) Les chantiers réalisés, au regard des déclarations des industriels, me semblent en phase avec le calendrier initial », a-t-il ajouté.

L’élu a aussi dit comprendre « les inquiétudes » des pêcheurs, qui ont saisi la justice administrative pour faire suspendre les travaux. « S’ils disent que les vibrations, les bruits ou la turbidité pendant la phase de travaux pourraient éloigner la coquille, je comprends cela », a-t-il dit. Mais « les scientifiques disent le contraire », a pointé le président.

Il a aussi regretté « des erreurs de communication, des erreurs de posture » des entreprises menant les travaux.

Le parc éolien de la baie de Saint-Brieuc doit être érigé à 16,3 kilomètres de la côte. D’une capacité totale de 496 MW, avec 62 éoliennes de 205 m de haut, il est censé produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 835.000 habitants, selon son promoteur Ailes Marines.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Le président (PS) : « Il faut que chacun ait conscience qu’il y a un enjeu, c’est de produire de l’électricité. Il faut décarboner l’économie, c’est indispensable ». Qu’est-ce qu’il en sait ce bougre non scientifique de PS. Décarboner on y est déjà avec le nucléaire. Encore un âne endoctriné qui vit avec cette croyance.

    Répondre
    • La France est un des pays les plus décarbonés grâce au nucléaire. Alors cet argument de dire qu’il faut décarboner et qu’on a besoin de ces parcs éoliens n’est pas correct. On devrait être plus honnête et dire : on souhaite participer au pactole des juteux certificats verts et obtenir une rente éolienne !! Pourquoi ne pas dire la vérité ?

      Répondre
    • bien malheureusement, les opinions, les phobies, les fausses idées, les idéologies « vertes » font la loi pour le moment et sont prioritairement répercutées par les médias.. Les décideurs ne devraient cependant écouter que les conseils scientifiques des vrais experts (hors lobbys évidemment).

      Répondre
      • Donc les idéologies ne sont que vertes, et les vrais experts ….. nucléophiles évidemment.
        Et Josiane Baudrux habilité par son palmarès scientifique à dire qui est expert et qui ne l’est pas
        La brochette de crétins, comme l’entropie, ne peut que croitre

        Répondre
    • Il n’y a que les idiots qui croient que la France a une industrie décarbonée. Elle tourne au fossile notre industrie, comme partout et c’est ça qu’il va falloir décarboner. Le problème c’est qu’il va falloir multiplier par deux au moins notre production électrique et là le nucléaire ça coince.
      Avec ce que l’on a on ne sait déjà pas quoi faire de l’électricité produite la nuit malgré toute notre bonne volonté, on chauffe l’eau des ménages et heureusement on exporte pas mal mais cela ne dépendant pas de nous mais de ceux qui nous achètent notre surproduction nocturne. Est-ce qu’ils vont nous en acheter deux fois plus ? Est-ce que nous prendront deux bains au lieu d’un ?
      Ce n’est pas gagné. Mais cette industrie à décarboner elle est active de jour, comme le Soleil alors la solution est peut-être plutôt solaire, non ?

      Répondre
  • On a besoin de ravager les fonds marins ?
    Ce président pense surtout à l’argent qu’il va en tirer.

    Répondre
  • L’industrialisation de la mer, un bétonnage inutile. STOP à l’éolien de rivage.

    Répondre
  • Décarboner? Mais l’électricité française est décarbonée depuis longtemps! Il est ignare ou il fait semblant lui? L’électricité de ce parc éolien a été négociée à un coût exorbitant, 150 euros le MWh! On détruit le plateau des coquilles St Jacques pour un truc inutile et ruineux!

    Répondre
    • Pourquoi parler de « brochette de crétins » de la part de quelqu’un qui refuse de voir la réalité. « La faible participation du secteur électrique aux émissions de CO2 équivalent (CO2e) en France s’explique par une production largement décarbonée d’origine nucléaire, hydraulique, solaire et éolienne qui représente environ 92 % de la production totale. Cette situation est tout à fait singulière si on la compare aux pays voisins ». https://bilan-electrique-2020.rte-france.com/production-emissions-de-co2/#:~:text=En%202019%2C%20le%20volume%20d,4%2C8%20%25%20des%20%C3%A9missions.

      Répondre
      • @ Cochelin :
        Parce qu’il s’agit bien d’une belle brochettes de crétins. et que j’en ai mare de prendre des gants en expliquant et en fournissant des preuves à des crétins qui ont décidé que la neige était noire et n’ont pas l’intention de changer d’avis quels que soient les preuves apportées, c’est donc bien ce que j’appelle des crétins ! Ca vous choque ?

        Répondre
  • Voilà qui démontre la qualité de réflexion d’un  » brave »pro nucléaire.

    Répondre
    •  » La bravitude  » de Ségolène Royale a fait fermer prématurément Fessenheim sans sérieuse contrepartie énergétique. Voilà l’Alsace privée de 1800MW, ce qui représente en puissance installée entre 500 et 900 éoliennes au standard actuel. Evidemment ces mêmes éoliennes ne pourraient fournir dans l’absolu qu’environ un quart de la production annuelle de la centrale fermée définitivement. De plus il aurait fallu un Back Up supplémentaire pour s’adapter en temps réel auX besoins du réseau électrique afin compenser la production aléatoire de ces « Braves » éoliennes.
      Il semble que mêmes les écologistes purs et durs sont en train de se rendre compte de leur béatitude énergétique en tirant à boulets rouges sur le nucléaire, leur candidat aux présidentielles commence à avoir des discours ambigus sur le sujet.
      Il est urgent de se rendre compte que ces deux énergies sont complémentaires et que le savoir faire français est sans équivalent dans le monde sur toute la filière nucléaire.

      Répondre
  • Le président PS de la région Bretagne a sans doute besoin de ces éoliennes pour assoir son mandat, mais la Bretagne a surtout besoin de se débarrasser d’un modèle agricole intensif qui engorge ses sols et ses rivières de nitrates et en conséquences ses côtes d’algues vertes.
    Sur ce point le président de la région Bretagne est beaucoup moins disert et actif…..

    Répondre
      • M. Rochain

        Si vous en avez encore la possibilité, allez faire un tour du côté d’Hillion dans la baie de Saint-Brieuc ou du côté de Saint Michel en Grève dans la baie de Lannion et nous reparlerons ensuite de la primauté politique d’implanter des capricieux Gw éoliens en Bretagne.

        Répondre
        • Les capricieux sont tous ces agités qui crient à la mort de leur profession et qui font semblant de ne pas savoir que leurs collègues anglais et allemands qui pratiquent le même métier qu’eux au milieu de milliers d’éoliennes ne se plaignent de rien, comme les pécheurs Belges ou danois. Quelle est la différence ?
          Dans ces pays il n’y a pas de lobby nucléaire pour expliquer aux pécheurs que leur métier est foutu et pas de pécheurs stupides pour croire à ces bobars comme en France.
          Si vous avez une autre explication je vous ecoute

          Répondre
          • Que viennent faire les pêcheurs anglais dans les prérogatives politiques du président de la région Bretagne?

            Ce Monsieur se cache derrière son petit doigt en promouvant une infrastructure énergétique qui n’apporte aucune garantie de capacité, mais il laisse crever son territoire sous les nitrates.

            Les milliards injectés dans la gabegie éolienne de la péninsule armoricaine seraient bien mieux utilisés dans la reconversion de l’agriculture intensive qui y sévit.

            A chacun ses priorités…..l’histoire jugera.

          • Si vous ne voyez pas le rapport entre l’opposition des pêcheurs breton que dénonce le président de la région et le fait que les pêcheurs anglais qui travaillent sans problème avec les éoliennes que veut le président de région et combattue par les pêcheurs vous avez un gros problème de compréhension
            En revanche la relation que vous vous empressée de faire entre les nitrates et les éoliennes et elle des plus anachroniques

  • Anti nucléaire de base, M.Rochain est prêt à tous les sacrifices écologiques et environnementaux pour casser le nucléaire. Cela ne rendra toujours pas ses éoliennes efficaces et acceptables.

    Répondre
    • Encore un message de l’ignorant qui se prenant pour une référence décide de ce qu’est l’écologie et fait de sententieuses déclaration en ne s’en prenant qu’à moi mais incapable de réfuter mes allégations…. Pourquoi dans les autres pays qui ont des années d’avance et des milliers d’eoliennes en mer les pêcheurs ne font aucune protestation ?
      Le voilà le vrai débat, et non est ce que Rochain détruit la nature ?
      Mais la vous êtes tous secs et de tournez la question! Vous êtes bien des rats !

      Répondre
    • Tout ce que vous avez trouvé c’est cet entrefilet journalistique incapable de fournir la moindre preuve de ses allégations comme d’habitude chez les nucléophiles…. en France je suis capable de produire 50 photos de manifestations de pécheurs rien que pour Saint Brieuc, et autant pour les autres.
      Vous vous couvrez de plus en plus de ridicule. J’ai une sœur qui habite South Port dans le Nord Ouest dont les côtes sont bordées de plus de 1500 éoliennes et elle n’a jamais vu ni même entendu parler de la moindre manifestation de pécheurs dans le coin. Par ailleurs plusieurs de ses voisins sont eux-mêmes pécheurs et cette histoire de Saint Brieuc dont j’ai envoyé les premier de journaux à ma sœur il y a un an lors des premières manifs et qui l’a montré à ses voisins les a fait rire.
      Vous êtes bien a la simple recherche de n’importe quoi qui irait dans votre sens, et la réalité vous vous en foutez bien.

      Répondre
commenter

Répondre à Louis ONILLON Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective