biomethane pour veritable plan soutien - Le Monde de l'Energie

Biométhane : pour un véritable plan de soutien !

Tribune signée Julien Tchernia – PDG et cofondateur d’ekWateur

La crise énergétique, tout le monde en parle et beaucoup de questions ont été médiatisées depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. En effet, l’Europe s’est retrouvée coincée avec, d’un côté, sa volonté de soutenir l’Ukraine et de l’autre sa dépendance au gaz russe, avec comme alternative des imports, composés pour beaucoup de gaz de schiste provenant des Etats-Unis. Mais alors, si les deux solutions qui s’offrent à nous sont d’importer du gaz à fort impact CO2 ou de prôner la sobriété, je choisis la deuxième solution. Et plus encore, j’en propose une troisième, jusqu’ici largement sous-estimée : le biométhane.

La solution pour répondre à la crise

Le biogaz, ou biométhane, remplace le gaz naturel dans les tuyaux. C’est donc un levier important pour contribuer à notre indépendance énergétique. Fin décembre 2021, 365 sites injectaient sur le réseau de gaz pour des capacités de 6,4 TWh, soit l’équivalent de la consommation de 1,4 million de logements neufs chauffés au gaz. C’est bien  mais ce n’est pas assez. D’autant que la France dispose de forts atouts pour développer cette filière. Selon l’Association française du gaz, nous représentons le premier potentiel méthanisable d’Europe.

Bas-carbone et pilotable, le biométhane permet aussi de valoriser localement et de manière pérenne des déchets organiques en mal de solution de traitement. Les avantages du biométhane sont nombreux : renouvelable, stockable et locale, cette énergie est un important levier pour la transition énergétique, pour la transition écologique et pour notre indépendance énergétique. Ce levier ne demande qu’à être actionné. Tout le monde semble l’avoir compris à l’image du principal acteur, GRDF, et de sa directrice générale, Laurence Poirier-Dietz, qui multiplie les prises de parole sur le sujet : “Il y a un potentiel très fort […] C’est une énergie locale avec une économie circulaire en local qui a beaucoup de bénéfices sur l’agriculture et pour notre énergie ».

Depuis l’invasion de l’Ukraine, le vent tourne pour le biométhane.

Depuis le début de la filière, un mécanisme de traçabilité européen, la Garantie d’Origine (GO), a été mise en place pour permettre aux clients qui le souhaitent de se fournir en biométhane. Fin 2020, des bâtons ont été mis dans les roues de la filière, mais depuis la guerre en Ukraine, le vent semble avoir tourné. En novembre 2020 par exemple, le gouvernement annonçait la baisse du tarif d’achat du biométhane, mécanisme pourtant conçu pour accélérer les investissements et garantir la juste rémunération de la filière. En janvier 2021, il a également supprimé l’exonération de la taxe carbone pour les utilisateurs de ce biogaz, mesure en vigueur depuis 2017 et qui représentait une réduction d’environ 15% pour les clients finaux. Ces deux changements furent un coup dur pour la filière.

La guerre en Ukraine a mis au jour nos lacunes et dépendances en termes de gaz, rappelant au gouvernement l’intérêt que représente le biométhane. Nous avons assisté, alors, à la mise en place de mesures de soutien comme l’indexation du tarif d’achat sur l’inflation.

Le gouvernement va jusqu’à imposer un taux de biométhane aux consommateurs de gaz

Plus récemment, le gouvernement a décidé de rendre obligatoire un taux de biométhane croissant dans le gaz consommé par tous les Français. Pour s’assurer que ce taux ne soit composé que de biométhane français, il a créé un nouveau certificat de traçabilité, le certificat de production de biogaz, ou CPB. Concrètement, il s’agit de certificats identiques dans leur forme aux Garanties d’Origine mais Franco-Français et non échangeables sur le marché Européen. Ils sont obtenus par le producteur de biogaz chaque fois qu’il injecte un volume de biogaz dans le réseau. De plus, le fournisseur d’énergie sera obligé d’acheter ces CPB.

L’ambition est d’accélérer le développement de la filière en imposant son financement et en s’assurant que tout l’argent soit investi en France. Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions.

La transition ne peut se faire sous la contrainte, ni ne reposer que sur le consommateur.

Insidieusement, en faisant reposer le financement des nouveaux moyens de production sur les fournisseurs, ce mécanisme proposé par le Gouvernement rend obligatoire le soutien par le consommateur, au lieu de faire confiance à l’envie et au choix de celui-ci…

La mise en œuvre des CPB introduira, directement dans les factures des clients, un surcoût croissant de plusieurs dizaines d’euros par Mégawattheure. Le risque est de créer un rejet des consommateurs et de leurs représentants politiques. Ces derniers auront beau jeu de dire qu’il faut préserver le pouvoir d’achat et ne pas subventionner cette énergie, créant un vent de rejet avec, in fine, un risque de retard du déploiement de nouvelles unités de production, un peu comme la France est aujourd’hui à la traîne en matière d’éolien et de solaire.

Cela pourrait aussi décourager les clients potentiels et les orienter vers des énergies moins chères, et plus carbonées. Enfin, le mécanisme des CPB avantagera les géants de l’énergie. En effet, seules les très grandes entreprises seront capables de produire les garanties financières nécessaires pour acheter des CPB directement aux producteurs. Face à ce constat, le gouvernement et son administration sont aujourd’hui incapables de répondre à nos questions et d’adapter le dispositif aux fournisseurs d’énergies renouvelables plus modestes qui pourtant soutiennent le biométhane depuis ses débuts.

Donner au biométhane le soutien qu’il mérite

Un fournisseur n’a pas les mêmes capacités financières que l’Etat. Tout le poids de la transition ne peut, et ne doit pas, reposer uniquement sur les clients finaux. Il faut penser à des mécanismes incitatifs ou de sensibilisation. La méthanisation des biodéchets ménagers, richesse inexploitée et fort vecteur de sensibilisation, est une piste intéressante. L’idée est que le financement de la transition ne repose pas dans sa majeure partie sur des obligations, au risque de créer un important rejet. Au contraire, il faut continuer à donner envie, à rendre accessible et à rappeler l’importance des énergies renouvelables pour rendre la France moins dépendante à la fois des énergies fossiles, et des importations.

commentaires

COMMENTAIRES

  • En effet, le biométhane sera la véritable alternative au gaz naturel, et surtout au suposées colossals besoin de stockage que tous les nucléophiles de France ont inventés comme ils ont inventées ces supposées longues périodes anticycloniques hivernales et sans le moindre vent. La réalité c’est que le besoin de stockage non seulement sera marginale grace aux renouvelables pilotables mais il ne sera mis en action QUE pour ne pas perdre l’énergie excedentaire émise lors des longues périodes d’ensoleillement de l’été et les longues périodes de vent que nous connaissons en hiver, en fait l’inverse de ce que recaontent les nucléophiles.

    Répondre
    • J’invite M. Rochain à venir vérifier ses affirmations notamment quant aux « longues périodes de vent que nous connaissons en hiver » : ainsi, depuis quelques jours, la météo nous annonce du mistral ; si nous en avons eu effectivement jeudi et vendredi dernier, depuis, calme plat !
      Quant au renouvelable pilotable , je me demande bien de quoi il veut parler…

      Répondre
      • Et moi, j’invite Brun à collectionner les cartes de météoFrance vent qu’il trouvera ici :https://www.meteorama.fr/vent/
        Comme moi je le fais depuis maintenant depuis plus de 2 ans jour par jour et il aura une idée de la petitesse de son appréciation au doigt mouillé , et de l’étroitesse de sa vision sur l’énsemble du territoire français qu’il restraint à son petit couloir de Mistral qui d’ailleurs est loin d’être nul comme il le prétend aujourd’hui même ainsi qu’oin le constate sur la carte du jour et à cette heure

        Répondre
        • Et Moi, j’invite le « Père Vert » Serge (et tous les autres lecteurs) à lire un point de vue intéressant d’un agriculteur (qui connait les rouages de la PAC et des autres systèmes à subvention) sur le biométhane (et surtout l’ajout de Maïs nécessaire et assez pervers in fine dans ce système de Shadock…) – https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/la-methanisation-un-systeme-de-shadoks-selon-olivier-allain-2226937.html

          Le Biométhane, ça risque de « pomper » encore et toujours sur les Finances publiques… Conclusion :  » Mais Pourquoi faire « Bon Marché » lorsque l’on peut faire cher !??? « 

          Répondre
          • On ne arle pas des trains qui arrivent à l’heure. Et certains se sont fait une spécialité des trains qui ralentissent plus que d’habitude dans tel ou tel virage.
            Mais je pourrais remplir des pages des incidents qui émaillent la vie de l’usine orano de Narbonne et dont l’information ne sort pas des limites de la ville car ils sont nombreux à y travailler alors c’est plutôt l’omerta,mais en cherchant bien dans les entrefilet du journal local on apprend toujours quelque chose. Je me suis toujours refusé à en faire état dans un forum si ce n’était pas deja abordé par le message d’un autre. D’ailleurs on ne peut jamais rien vérifier soi même, clôture double enceinte avec rondes canines… Circuler ne restez pas la. On se croirait devant la porte de l’ Elysee.

          • Les Sous-entendus de « Père Vert » Rochain sont très « alléchants » !!! sur «  » Mais je pourrais remplir des pages des incidents qui émaillent la vie de l’usine orano de Narbonne et dont l’information ne sort pas des limites de la ville car ils sont nombreux à y travailler alors c’est plutôt l’omerta,mais en cherchant bien dans les entrefilet du journal local on apprend toujours quelque chose. » » —> Dites donc !!! et Sourcez donc !!! Ce serait un plaisir de lire vos dires… Ne faites-vous pas la Langue de « vache facile » tout de même !?

            Et sur : «  » Je me suis toujours refusé à en faire état dans un forum si ce n’était pas deja abordé par le message d’un autre. «  »
            –> Abordez donc « Père Vert » Rochain les problèmes de l’usine Orano de Narbonne !!! Que la vérité triomphe sur les rumeurs « fake-tuiles » !!!

            Et Sur : «  » D’ailleurs on ne peut jamais rien vérifier soi même, clôture double enceinte avec rondes canines… Circuler ne restez pas la. On se croirait devant la porte de l’ Elysee. «  » —> Heureusement tout de même que ce site est protégé et interdit aux visites de tout un chacun !? Avis perso en tout cas, mais « Père vert » Serge aimerait sans doute y circuler à sa guise … (Vous n’avez jamais du passé devant l’Elysée en tout cas ou cela a du mal se passer ! on peut passer à pied devant sans problème…, mais avec un gros manteau et des yeux perçants braqués sur la porte, certes cela peut attirer l’attention de la sécurité, un peu logique…)

        • Quand une carte indique qu’il y a du vent, M. Rochain peut vous certifier qu’il y en a, scrogneugneu, mais quand on observe par soi même qu’il n’y en a pas un pet, on a tort, et c’est bien sûr la carte qui dit vrai ! Il n’y a que la foi qui sauve, c’est bien connu !

          Répondre
          • Non il n’y a que votre MAUVAISE DOI qui vous « sauve » (?)
            Parce que bien sur, les cartes vent de météoFrance sont fausses , c’est bien connu. Pourtant c’est sur la foi de ces prévisions que RTE fait son marché la veille selon les heures de la journée du lendemain pour acheter des MW en fonction de ses besoins par tranches de 1/2 heures. Et cirieusement entre les prédiction de consomation et les réalisation de bonnes réponses aux besoins ça colle toujours, ! Il n’y a que dans votre rue que météoFrance se tromperait ?
            Chez moi ça colle toujours , ils ne doivent faire de bonnes prévisions que pour moi!….. je me sens plus que flatté.
            Vous ne sentez pas comme un sentiment d’isolement Brun ?

    • Sacré Rochain
       » longues périodes anticycloniques hivernales et sans le moindre vent »
      Tout bon physicien s’intéressant au sujet sait que jusqu’à environ 40 km/h, la puissance fournie par une éolienne varie comme le cube de la vitesse du vent, et donc qu’il ne faut pas du vent, mais un fort vent pour produire une puissance notable. Disons 30 km/h.
      Et que donc ses cartes météo sont trompeuses, il conviendrait de commencer par les passer numériquement dans un filtre cubique, et ça démolit tout.

      Et c’est bien ce « petit » problème qui rend indispensable des sources pilotables (centrales à gaz par exemple), et qui fait que pour arriver à 100% de renouvelable, il faudrait de gigantesques batteries, coûteuses et polluantes en fabrication.

      « grace aux renouvelables pilotables »
      Qui n’existent pas dans les puissances indispensables.

      P.S. Rochain a beau être nul en physique (ingénieur en informatique par le rang), il sait parfaitement ce que je viens d’expliquer.

      Répondre
  • Et par Quoi remplacer :
    – la nourriture non produite dans les champs !? (Chez Nous, en France, on a de la marge, en Afrique du Nord et du fait du conflit ukrainien, les céréales pourraient manquer…)
    – Le Carbone dans les sols ? pour une meilleure « vie » de ceux-ci faute de laisse agricoles sur place et de retour à la terre de matières carbonées à dissolution lente et donc assimilation dans la durée par les plantes et le Biotope… (L’Agriculture de Conservation, dont je suis assez partisan, a besoin de carbone végétale sur les sols !!!)
    – Le Engrais utilisés pour ces « nouvelles » cultures !? (Il faudrait pas un bilan en ACV complète digne du Bio-étanol à base de Blé !!! à 1 pour 1.1 ou 1.3…)
    – L’eau des Nappes souillées par du digestat mal appliqué sur les Sols Agricoles !? (Exemple de Chateaulin – https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/accident-du-methaniseur-de-chateaulin-cash-investigation-devoile-un-rapport-accablant-pour-engie-2331913.html – 180.000 personnes impactées tout de même sur la qualité de leur eau potable…)
    – etc …
    – Les Rêves ENRistes irréalistes à Niveau de Vie quasi équivalents !? (Le Bouclage du Back-Up des ENRi est un casse tête sans Nom et possiblement sans Solutions, sans Gaz Fossile !!!)

    Le Gaz « Bleu + Blanc + Rouge + Vert = Marron », cela peut être bien et parfois beaucoup beaucoup moins !!! (Il ne faut pas confondre de Vraies Lanternes avec des Vessies animales…)

    Répondre
  • 1 – A Quand un Grand et Vaste « PLAN Pompes à Chaleur » en France !???

    2 – A Quand un Grand PLAN Hydraulique version XXIème siècle (STEP inclus) digne de ce nom !??? (On va avoir pénuries d’eau sur pénuries d’eau en France !!! et si en plus il faut irriguer du Maïs à méthaniseur (et importer plus de Soja « Amazonien ») pour faire du Gaz !!! Ou ira t’on !??? )

    3 – A Quand des raisonnements « Globaux » de nos Systèmes économiques et de consommation pour arrêter le Grand n’importe quoi caché derrières des « strings » et autres « dessous affriolants » pour masquer et/ou détourner l’attention du désastre que l’on fait courir à de vastes Pans de l’humanité ??? (L’Allemagne « écolo » avec son Lignite, son Maïs méthanisable XXL, ses Grosses Bagnoles vendues de partout, c’est une BLAGUE et une FARCE à Dindon !!!)

    Répondre
  • Quitte à porter à bout de bras les ENR intermittentes (qui ne marche pas en périodes froides et anticycloniques), on se sert tjrs de béquilles (biogaz ou autre :batteries et fossile gaz nat charbon ,lignite)
    Voir l’instantané Sur Electricity Maps
    A 8 h ce matin ce 23 janvier il fait froid et soumis à à un anticyclone en UE
    Allemagne
    Intensité carbone : 754 g pour 66.3 GW d’élec produite
    Charbon 30.6 GW
    Gaz 14.3 GW
    Eolien 1.51 sur 65.9 GW installés soit 2.27% (en gros plus on en a moins ça marche !)
    Solaire 0% (64.9 GW installés)
    France
    Intensité carbone : 128 g pour 81.9 GW d’élec produite
    Hydro 12 GW
    Gaz 9.12 GW
    Eolien 4 GW soit 22.39%
    Solaire 0%
    Import 6.5 GW (de Bel de GB, de CH et un peu de DE)
    C’est du réel et pas de la carte des vents pour tjrs en mettre plus d’intermittentes bricolantes.
    Alors que ns avons le nucléaire qu’il faut restaurer pour encore 40 années comme disait Bréchet on doit s’atteler au développement des réacteurs à neutrons rapides pour que dans 20 ans nous soyons autonome au niveau des énergies nucléaires pour des siècles. De plus cette énergie nucléaire d’avenir est pilotable et bon marché et elle ne fout pas en l’air le réseau élec comme les intermittentes à grande échelle !

    Répondre
    • Vous vous repetez votre messe, Dubus ?
      Celle qu’on n’entend pas quand notre pauvre petit parc éolien du Nord Est fourni 15 GW parce qu’Eol a la bonne idée de soiufler dans ce coin là …..Et qui vous vaut de longues périodes de silence hivernale

      Répondre
      • Sur Quelle Carte y a t’il 15 GW d’éolien dans le Nord-Est de la France !? (A part dans le Lobe gauche de la cervelle du « Père Vert » !!!)
        Toujours à réduire les sujets à du binaire fallacieux … Encore une belle ô-mémi-mélo du « Père vert » Serge…

        Répondre
        • Et amusant de rajouter que dans les « Chiffres Clés » de RTE sur Eco2Mix, l’éolien National est toujours à 19.099MW !!! (toujours pas à jour pour début 2023… Que fait donc Nuclear Monitor à rester à jour !? Pourquoi ne pas suivre la même voie et le même type d’information que celles sur les ENRi sur le site RTE !???
          L’éolien en Pays de la Loire est donc toujours à un record de 1517MW en 2023 et 1555 MW le 16/11/2022 avec seulement 1158 MW installés —> C’est miraculeux…

          Répondre
  • On remarque qu’en période froide anticyclonique, une partie du temps, comme aujourd’hui, le courant d’air d’Est apporte une production éolienne modérée au niveau national et forte dans le Golfe du Lion.
    https://www.windy.com/?46.823,2.747,6
    grossièrement:
    vert = production modérée
    à partie de jaune = puissance nominale

    Répondre
      • Et on voit aussi nettement que le Sud-Ouest, surtout le Sud l’ancienne Région Aquitaine (très cher à « Père Vert » Serge) est très bien déventé, exactement là où il n’y a quasi aucune éolienne !!! Comme Quoi le « Hasard » fait bien les choses parfois…

        Pour le vent dans le Golfe du Lion, si c’est pour aller le chercher à plus de 40 miles des cotes, bonjour la facture de raccordement électrique et aussi sa complexité si c’est lié à une sous-station « flottante » par grand fond… (Cela suivra peut-être les scénarios « prospectives » des voitures nucléaires des années 1960… Cela a fait rêver les foules avant de disparaitre devant certaines réalités physiques et aussi financières…)

        Répondre
        • @APO
          Exact, sur votre image des vents, la zone ventée est par plus de 2.000 mètres de fond.
          Alors, pour les éoliennes …

          En fait, en Méditerranée, les vents sont très gênés par les nombreuses montagnes environnantes.
          Ce qui fait que, pour des éoliennes, ils sont très souvent très forts (Tramontane, Mistral), mais rarement, ou très faibles.
          C’est à dire peu propices à l’éolien.
          Rappelons que le coup de Mistral classique ne dure que trois jours.
          Ce n’est pas par hasard si très peu d’éoliennes s’y trouvent.

          Répondre
          • @Hervé Guéret,

            Et peut-être qu’on inventera des histoires de Shadock ou de Gaston Lagaffe pour placer des éoliennes par 2.000 mètres de profondeur… (En version shadock « des sous-marin nucléaire pour maintenir les parcs flottants en place »… et en version Lagaffe il suffira de faire un petit remblai pour y poser des éoliennes…).

            Sinon, cette histoire de Biométhane « pue » les Gros sous et la bonne Foi dans l’état providence pour les bénéfices de quelques-uns mais très peu d’individus dans les faits à venir mais par contre cela risque de se retourner contre les Agriculteurs qui porteront beaucoup de risques sur ces productions (comme l’élevage intensif qui a causé pléthores de suicides dans les campagnes bretonnes pour certes quelques belles réussites individuelles et un développement de l’agroalimentaire assez spectaculaire mais pas trop durable ni résilient pour le futur…).
            Une vidéo « amusante » pour voir la place du Maïs en arrière-plan dans un méthaniseur (ou pourtant seulement 33% d’incorporation sont annoncés, mais à l’image c’est plus de 50% de volume…, même si il y a des Flux différents suivants les sources – https://www.youtube.com/watch?v=wwl05u5U9vo . Pour beaucoup d’agriculteurs bretons, le maïs, avec du recul, fut une hérésie car peu de sols le supportent bien dans les faits et du fait des phytosanitaires utilisés à haute dose pour le maïs et dont on a des traces significatives dans les nappes de certains éléments des années après leurs interdiction d’utilisation (notamment l’atrazine)
            De plus les besoins en eau du maïs, bien qu’équivalent au blé annuellement parlant, sont dans les faits nécessaires surtout à la fin du printemps et en été (il faudra de l’irrigation certaines années !), et pour lé blé c’est le début du printemps (et en hiver pour les Blés d’hiver) et pas trop avant les récoltes…

  • La journée d’aujourd’hui est quand même au-dessus de la moyenne en ce qui concerne la production éolienne terrestre en période anticyclonique.
    L’Espagne a une forte production des ENRv aujourd’hui comme depuis le début de l’année.
    https://demanda.ree.es/visiona/peninsula/demandaqh/acumulada/2023-01-23
    Son bilan carbone sur l’électricité est même meilleur que celui de la France sur ce début d’année ! Mais cela ne durera tout de même pas !

    Répondre
    • Rien de surprenant. L’équipemnet en renouvelable progressant les résultats futurs seront encore meilleiurs.

      pour la France, un équipement de l’ensemble du territoire comme les sotn lnos deux régions du Nord Este, sans qu’elles soient pourtant suréquipées, nous garantiraient pratiquement toute l’anéne une puissance comprise entre 20 et 25 GW avec quelques jouts par an moins bien alimentées et autant, mieux alimentés. Puissances auxqulles il faufrait ajouter l’éolien en mer et les autres sources renouvelables qu’il faut également développées car certaines sont tresque inexistentes comme la géothermie profonde qui garantie des températures suffisantes pour produire en électrothermique. à partir de l’énergie nucléaire de la désintégration naturelle car 90% du fissible de la planète (le corps chimiques les plus denses) se trouvent naturellement dans le couches les plus profondes et inaccessibles pour l’industrie minière.
      Le nucléaire ne survivra bientôt aux fournitures solaires que sous cette forme.

      Répondre
      • Et le « Père vert » Serge qui a beau voir Les variations régulières et complètement sans harmonique de l’éolien (au moins le Solaire, c’est connu…) de 1 à 10 en amplitude quasi max certes mais par intermittence, mais de 1 à 5 en amplitude régulière (quasi chaque quinzaine en Hiver), annonce encore avec sa « Grande Gueule » que l’on aurait 20 à 25 GW régulièrement avec le foisonnement national !!!! (Faut vraiment prendre sa vessie et les attributs qui vont avec pour une Lanterne Magique à ce Niveau- là !!!! Quelle Jolie Morve « blanchâtre » encore une fois sortie de sa tête de gland… ).

        Répondre
    • @Marc,

      Pour l’Espagne, leur « Joli » talon de Nucléaire bien callé à 7 GW (soit 20 à 28% de la production), leur Export qui vont jusqu’à 20 % ces derniers jours (la France est demandeuse… et le Portugal a aussi beaucoup d’hydraulique maintenant) et leur Hydraulique qui monte à plus de 25 % de leur consommation/production cela aide bien à bien décarboner leur Mix…
      Mais sans la Base Nucléaire solide et toujours présente, sans la revente des excédents à l’étranger, et sans plus de 25 % de capacité pilotable hydraulique, QUID !?
      Intéressant de voir avec quoi ils remplaceront leur Talon de Nucléaire !?

      Répondre
    • C’est évident pour un pays consommant peu d’électricité (PIB plus faible, moindre population, climat favorable, thermique fossile important pour de nombreux usages) et un parc de renouvelables, hydraulique et éolien, important.

      Répondre
      • C’est surtout évident pour un pays agricole ! Le seul critère indispensable le reste n’a rien à y voire. Si nous produisons le biogaz que nous sommes capable de produire en France on n’aurait pas besoin de brûler 7 à 8 GW de gaz naturel en continu comme on le fait.

        Répondre
          • Mais Cochelin, qu’est ce que ces quelques problèmes ?
            Le nucléaire ancien c’est tous les jours depuis presque un an les problèmes et le nucléaire nouveau c’est depuis sa naissance il y a près de 30 ans avec Olkiluoto et ça ne s’est jamais arrété !

          • C’est pourtant votre habitude de confondre évident et simpliste et utopiste lorsque vous en êtes à rêver en permanence du 100 % renouvelables dans tous les domaines qu’aucun pays n’a réussi à mettre en place.

          • Non Cochelin, vous confondez encore trois autres mots. Passé, présent, et futur
            Vous ne parlez que du passé « aucun pays n’a réussi à mettre en place »….vous êtes un homme du passé vous vous y senez bien. Mais la réalité c’est maintenant pour beaucoup et le futur pour tous /
            Presque tout les pays sont déjà en train de mettre en place le 100% renouvelable, et tous les pays, ans aucune exception, donc y compris la France, y viendront car le capital se vide, nous en avons déja consommé plus de 90% en moyenne, selon la ressource. Mais les hommes du passé font toujours l’autruche, c’est ce qui les caractérise.

          • Mais tous les pays sont loin des 100 % renouvelables pour tous les usages. La Norvège, par exemple, est presque au 100 % pour l’électricité car ce pays bénéficie de conditions extrèmement favorables. Mais, pour le reste des usages, ce pays en est très loin. Et il ne faut pas prendre vos désirs ou vos espérances pour une réalité à court ou moyen terme. Ce sera très long et très coûteux, si quelquefois un pays y arrive. Dèjà pour la France : https://www.transitionsenergies.com/decarboner-couter-tres-cher-plus-que-temps-admettre/

          • Bien sûr que décarboner coutera tres cher, mais seulement plus avec le nucléaire qu’avec les renouvelables.
            Il n’y a pas de miracle si l’on doit passer les 2/3 de l’énergie que nous consommons, à l’électricité sachant que presque 1/3 l’est déjà il faut mettre EVIDFEMENT en action le DOUBLE de ce qui produit déjà l’électricité. Vous le décvouvrez ?
            Et en nucléaire cela coutera plus cher mais pas très longtemps car on va assecher la ressource uranium en 3 fois moins de temps ! Vous ne la voyez pas venir celle là ?
            Quant à vos norvégiens ils ne sont pas en retatrd sur le reste du monde sur la partie non électrique actuelle ….. ils sont comme nous, comme les allemands, comme les américains…… au même niveau mais ils sont mieux outillés que la moyenne pour tout faire passer à l’électrique, ils sont même plutôt en avance sur le reste du monde dans le transport avec une voiture sur deux vendue aujourd’hui est électrique, nous sommes loin du compte ! Ils gagneront au moins aussi sur ce poste à convertir. Et pour nous, c’est ce poste qui reussira peut etre à rendre moins ridicule une solution nucléaire à condition que tout le monde recharge la nuit.

          • Cessez d’enfoncer des portes ouvertes, Cochelin, cela ne les empéchera pas d’utiliser l’électricité à la place des fossiles comme tout le monde et en revanche, plus facilement que tout le monde.

          • Cela n’a rien d’un acte de foi de ma part, c’est l’engagment qu’ils ont pris : 100% renouvelable !
            Ce sont les allemands qui se sont engagés, pas moi. Moi je leur fais seulement confiance car je constate qu’ils y mettentent les moyens même si c’est difficile et plus difficile pour eux que cela ne le serait pour nous, je les remercie d’accepter d’essuyer les plâtres et de nous démontrer que c’est possible, mêl aussi mal dotés qu’ils le sont par leur géographie.

          • L’engagement est une chose. La réalité, une autre. Voyez où ils en sont à cette époque de l’année : Le charbon est reparti de plus belle pour des années, même si l’on déduit ce qu’ils nous envoyent. De plus, il leur arrive même d’être importateurs net depuis quelque temps. https://www.energy-charts.info/charts/power/chart.htm?l=de&c=DE&legendItems=010111111111111111111111111111111000000 Les 100 % renouvelables, rien que pour le secteur électrique, est encore très loin. Alors, pour le reste …

  • C’est marrant, aujourd’hui les pro des intermittents ne regardent pas du côté des Teutons tjrs à la ramasse de ce côté là comme ce matin !.
    Nous français, à 17 h en observation instantanée sur RTE) avons plus de 42 GW produit par notre nucléaire. Nous méritons mieux que ce qui suit : comment avons ns pus ns inféoder voire ns soumettre au dictat des allemands (et de l’Ursula) qui ont dépensé 500 Milliards d’euros pour une usine à gaz qui ne marche pas et qui sont prêts à en dépenser 400 milliards de plus pensant sauver les meubles !
    Alors sortons de ce bazar à la teuton en restaurant notre nucléaire (et c’est bien parti) pour encore 40 années comme disait Y Bréchet tout en s’attelant au développement des réacteurs à neutrons rapides pour que dans 20 ans nous soyons autonome au niveau des énergies nucléaires pour des siècles.
    De plus, cette énergie nucléaire d’avenir est pilotable et bon marché et elle ne fout pas en l’air le réseau élec comme le font les intermittentes à grande échelle ! Mais cela ne les intéresse pas et ils préfèrent (les pro intermittents) se distraire avec les ibériques, leur nouvel os !

    Répondre
    • @Michel Dubus,

      Les Allemands sont condamnés d’être à la ramasse avec un Gros Facteur de Charge (Supérieur à 50%) pendant encore 20 ans avec leur modèle actuel de Mix électrique pour les périodes allant de Mi-octobre à fin Mars… D’où les mines de Lignite qui continuent de s’étendre pour alimenter encore longtemps les Centrales au Lignite (l’excuse actuel de la Guerre en Ukraine arrange bien du monde en Allemagne mais pas leurs émissions…). Le reste du temps, le Gaz fera passé le bouillon…

      Leur Mix électrique est très teinte « Léopard », une jolie couleur (jaune à marron) bien tachetée partout de taches noires, qui ne partent pas à la 1ère pluie… Mieux vaut une teinte à tendance jaune sans tache, comme une belle fourrure de Lion…

      Répondre
      • @Michel Dubus,

        Donc on a le temps de commenter durant de longues années le désastre en temps réel de l’Allemagne (moins les temps d’intermittence si les problèmes techniques des ENRi sur le réseau sont solutionnés dont le maintien de la fréquence…)…
        Cela va être déprimant en moyenne sauf lors du passage de dépressions atlantiques ou cela chassera les particules charbonneuses… Ce sera « A l’Est, rien de nouveau »…

        Le Biométhane risque par ailleurs de faire « travailler » fort les chaines d’infos en continu dans les années à venir si il se fait de manière débrider et sans recul réel… avec de Nouveaux printemps « arabes » dans le monde arabe ou ailleurs à la clé… (cela occupera certaines personnes en occident, bien chauffées derrière leur poste de télévision… Les « Jeux du cirque » ont bien occupé les Romains qui en redemandaient…).

        La question est quelque part : « Est ce que le Nucléaire est une Affaire de gens trop civilisés !? ».
        Avec les RNR, cela deviendrait routinier l’histoire énergétique pour quelques millénaires en France, voir dans le monde à terme (plus de Guerre du pétrole, de guerres civiles faute de nourriture, de conflits géopolitiques et de luttes d’influence…) …

        Répondre
    • Ce que je vois c’est que nous avons importé toute la journée comme d’habitude dès que le vent est absent dans le Nord Est de la France, que nous n’avons pratiquement rien vendu à ces teutons toujours à la ramasse, mais que nous leur avons acheté en masse (jusqu’à 8 GW au plus fort du besoin) leur précieuse électricité, nous évitant une fois de plus le black out…….mais ça fait un an que ça dure.

      Répondre
      • @ »Père vert » Serge,
        C’est évident que depuis plus de 30 ans en ralentissant le programme Nucléaire français et en l’arrêtant par la suite pour laisser de la place au Gaz, on n’a pas été bien prévoyant…

        Si on avait 10 à 15 GW de Nucléaire en plus, on serait à l’aise et encore plus si on avait 2 à 3 GW de STEP (pour ne pas dire 4 à 5 GW…), là on pourrait dire « au revoir » au Gaz pour l’électricité de longs moments de l’année…

        Nota : Les Allemands nous ont réservé leur extension de fonctionnement de centrales nucléaires (dixit leur Ministre), autant en profiter non et ne pas faire trop les impolis !?

        Sinon, j’attends toujours de voir vos configurations de déploiement éoliens en France métropolitaine pour avoir 20-25 GW de production éolienne quasi constante !!! Cela aiguise ma curiosité…
        (Rappel on a 80% de l’éolien sur les régions du Nord de la France et 20% sur les 4 régions du Sud…)

        Répondre
        • Et au fait les délires pas pertinents de Pépère Rochain, cela dure depuis combien d’années !? Pas mal … Et toujours chargés en « père » version diverse et contradictoire, mais autoritaire sur la forme et bien binaire sur le fond (tout sauf un Mix bien équilibré…).

          Nota : Le Nucléaire français a permis pendant des années à l’Allemagne de décarboner et décrasser son électricité… Au fait, quelle tendance pour la teneur en charbon de l’électricité allemande en 2022 (Pour 2023, tout leur Nucléaire est pour les Français…).

          Répondre
    • Oui ça ne dure que ou 2 ou 3 jours cette semaine, mais les précédentes vous n’êtes pas venu nous dire que c’était bien alimenté par les renouvealbles…. pourquoi ? Ca ne faisait tout simplement pas vos choux gras. Mais dans le même tems notre nucléaire ne fournit même pas la moitié de nos besoin et même moins encore il y a quelque mois. Est-ce qu’un partisan du renouvelable vous a casser les pieds avec ça tous les jours duranr les 300 derniers jours ?

      Répondre
      • Sur la Sermonade de « Père Vert » Serge : «  » Mais dans le même tems notre nucléaire ne fournit même pas la moitié de nos besoin et même moins encore il y a quelque mois. Est-ce qu’un partisan du renouvelable vous a casser les pieds avec ça tous les jours duranr les 300 derniers jours ? «  » —> Réponse : Oui avec un joli Facteur de charge sur les 300 derniers Jours, Monsieur Serge Rochain, qui en a abondamment grossi le trait pour mieux mettre en valeur à sa façon l’ENRisme et é-vent-gélisé le plus d’esprits faibles et peu critiques possibles !!!

        Répondre
      • @Sergio,

        Les éoliennes Allemandes moulinent sacrément dans la choucroute en ce moment !!! 30GW de charbon pendant 16 heures cela 0.5TW.h !!! Et pendant 32 heures 1 TW.h… En moins de 100 heures creuses de vent, remplacer juste le charbon allemand bouffe la totalité de l’énergie annuelle de la méthanisation française… (Et les Allemands se chauffent majoritairement au Gaz !!! donc gros Pic de consommation de Gaz en ce moment… Les Stocks vont se vider vite… – Rendez-vous en Avril pour voir le Niveau réel et les perspectives de l’hiver prochain, sur que le Lignite va rester actif cet été… pour assurer l’hiver suivant… )

        Répondre
    • Non, incidents ….. c’est écrit partout.

      Incident : L »avacuation des WC est bouché !
      Vous croyez impressionner qui en dehors de vous avec votre carte émaillée de points d’incidents. Vous savez je peux dessiner la même avec beaucoup plus de point .
      A l’usine Orano de Malvezy pres de chez moi, c’est presqque toutes les semaines qu’il y a un incident comme on dit sur votre carte. Mais là l’incident va jusqu’à une élévation anormal de la radio activité dans les boues de décantation d’un bassin contenant les effluents de lavage du yellow cake. Alors il faut vite mettre les pompes en marche et arrocer comme pour un incendie pour diluer les boues. Mais comme le bassin n’avait pas été fait pour cette activité, il déborde vite et cette « chose » déverse dans le ruisseau de taille vent et fini à la mer….. mais ce qui est signalé n’est que le débordement d’un bassin dans le ruisseau. Mais personne ne s’étonne de la raison qui a fait déborder le bassin sachant qu’il n ‘à pas plu une goutte d’eau depuis un mois….. quell besoin de samuser à la faire déborder, oubli de fermer un robinet ???? Sur auxune carte ça ne fait une espece de zorglobe comme ceux dont votre carte est truffée ! Il y en auraut tellement au même endroit que cela en serait illisible, vous avez de la chace de pouvoir espacer les votres pour qu’on voit bien qu’il y en a partout et beaucoup. Mais c’est marrant ils semblent s’être arranger pour qu’il n’y en ai qu’un seul de ces accident ??? Mais dans les exception notables j’ai trouvé Biarritz et Narbonne …. ce doit être la malédiction de Mlnezi !

      Répondre
    • Désolé, comparer radioactivité et impacts dus à la méthanisation, qui n’a rien de radioactif, n’a pas de sens !

      Répondre
        • Ce que j’en sais c’est qu’après avoir asseché les dernieres mines françaises on vient de signer l’assechement des mines d’Arlit au Niger et n’y ayant plus d’interet à défendre, nos militaires peuvent décamper en laissant le terrain exangue On a laisser un indigene sur place que l’on va payer jusqu’à sa mort pour dire à tous ceux qui passent dans le cooin qu’il n’y a pas de danger :
          https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/niger/au-niger-pres-de-20-millions-de-tonnes-de-dechets-radioactifs-entreposees-a-l-air-libre-par-une-entreprise-francaise_5618339.html
          Maintenant notre nouveau fournisseur prioritaire c’est le Kazhakstan, allons y ça va aussi durer quelques années, d’ici là Macron se sera retiré dasn ses terres.
          Voyez on ne me demande pas mon avis en vain.

          Répondre
          • Confondre stérile minier et déchets nucléaire, c’est éminemment discutable !!! Mais très « journalistiquement » acceptable en France…
            Au fait la radioactivité du charbon et de ses particules, elle part où !? –> Un peu de partout, à très petite dose certes, mais vu les volumes utilisées en Allemagne, au final cela devient presque non négligeable… (Ils vontse priver de Nucléaire et augmenter la radioactivité à la surface de leur sol par endroit avec leurs quantités phénoménales de charbon utilisées…
            Et pour le biométhane et les cultures nécessaires fertilisée par Engrais, dans le « P » (ie: le Phosphore !) du N,P,K il y a souvent des doses non négligeables d’éléments radioactifs et une fois épandu sur nos champs, QUID !? (surtout dans le « P » venant de Tunisie…) –> En Agriculture de conservation, très peu de N,P,K et plus de vie dans les sols (mais peu de méthanisation…)…

    • Bien sur Cochelin qui est un spécialiste de la radio activité est tout à fait capable, avec son doigt mouillé qui lui sert à toutes les mesures de dire que les effluents qu’il a pourtant fallu noyer sous des milliers de m3 d’eau, au point de faire déborder le ruisseau (ce qui a alerté les riverins en avall qui n’avaient jamais vu autant d’eau), pour les dissiper rapidement.
      D’ailleurs on doit faire ça en permanence un peu partout et sans le le dire tant c’est necessaire pour la radioactivité naturelle ?

      Répondre
      • Mais vous ne chiffrez pas le niveau final de contamination qui est souvent inférieur à la radioactivité naturelle. Que pouvez-vous affirmer ici au niveau risque ? A comparer au charbon qui occasionne un peu partout quantité de victimes. Allez voir les données officielles qui sont publiées par des organismes officiels et comparez- les avec les autres sources !

        Répondre
        • Non Cochelin c’est pratique, de dire que je ne peux rien affirmer. Effectivement je ne me suis jamais déplacé à Arlitt
          Mais je sais le traitement du minerai in situ…. pas vous ! et je sais aussi que l’acide sulfurique pour dissoudre le minerai résuit en poudre, n’est pas récupéré avec les boues pour être retraité en France. C’est même pour éciter le transport de ces tonage de résidu que l’on exporte que le yellow cake ! 1 Kg pour 4 tonnes de résidus de minerai à Arlitt, ça vaut le cout de faire sur place.rien qu’en cout de transport.
          Arrétez de faire l’enfant de coeur Cochelin, vous savez bien que l’industrie des mine n’en n’a rien a faire. Sinon, on n’aurait pas planté des PPV sur les ancienes mines de charbon dans le Tarn, et là j’ai visité le site, et encore pas question de traitement à l’acide dans le charbon…. c’est presque propre à coté.
          Si c’est pour jurer la main sur le coeur que l’industrie miniere est toute propre dès qu’in s’agit d’uranium, ce n’est pas la peine de disculter, c’est à ma connaissance la pire ! Je ne les connais pas toutes mais je n’en connais pas d’autre qui sépare les l’uranium de sa gangue.à l’acide.

          Répondre
          • Tiens « Père Vert » Serge qui se prend pour le Curé de la place pour dire sa messe : «  » Arrétez de faire l’enfant de coeur Cochelin, vous savez bien que l’industrie des mine n’en n’a rien a faire. «  »

            Au fait, dans le monde 100%ENRi, les Mines cela donne Quoi !??? (Tout Bô, Tout Pro-PRE !???, avec PRE pour Parce que Rochain l’Elucubre !!!)…

            Nota : super la remarque sur les mines de charbon « propre » (très belle collaboration avec les Verts Allemands dans leur soutien franc et massif au Lignite !!!)

    • Mais Cochelin, je ne vois d’une part pas où cette question a été posée et donc pourquoi j’aurais répondu spontanément à une question non posée…. mais si vous voulez mon avis ce n’est pas le biogaz qui a fait le plus de victime.
      Quadn à votre réponse, j’en ai même une autre à vous fournir : J’ai quitté l’AFIS quand je me suis rendu compte que c’étit un nid de nucléocrates et de falsificateurs qui ont trahi l’esprit de cette association dont la vacation était de dénoncer ce qu’ils font aujourd’hui eux-mêmes. Mon ami Jean-Claude Peker qui en a été président dans le passé a fait de même, écoeuré par cette conduite qu’il a dénoncé systématiquement au début sur toutes les parutions où il était question de nucléaire.

      Répondre
      • C’est Bô de lire de la part du « Père Vert » Serge : «  » J’ai quitté l’AFIS quand je me suis rendu compte que c’étit un nid de nucléocrates et de falsificateurs qui ont trahi l’esprit de cette association «  » —> Au fait n’êtes-vous pas un Sacré « Coucou » !???

        Ne faites-vous pas dans le parasitisme de couvée, comme tout bon Coucou !? – https://fr.wikipedia.org/wiki/Parasitisme_de_couv%C3%A9e

        Répondre
  • Mais jugez au moins en fonction des références fournies, et elle sont sérieuse contrairement à vous qui avez accusé en premier ORANO de polluer gravement le milieu naturel. Alors, quel impact sur ce milieu et les populations ? Vous n’êtes pas en mesure de répondre précisément. Tout juste par un procès d’intention encore une fois à l’encontre de cette filière qui alimente, entre autres, votre véhicule électrique. Le reste concernant l’AFIS n’a aucunement valeur de preuve alors que tous leurs arguments sont sérieusement sourcés.

    Répondre
    • @Cochelin,

      De demander au « Père Vert » Serge d’avoir de la jugeotte, c’est courageux et optimiste !!!
      Croyez-vous vraiment qu’il changera son « dogmatisme » dans l’ENRisme Absolu !!!?
      Parce qu’il a du avoir raison (ou avoir l’impression d’avoir eu raison !?) quelques fois dans sa carrière « contre les autres » sur quelques sujets, il ne sent plus pisser et se la joue comme une « Lanterne universelle » sur tout et pour tout alors qu’il reste un humain comme les autres avec une vrai vessie (mais dès qu’il se soulage, il doit y voir de l’or coulé à flot…). Par contre, qu’est qu’elle crache et débite sa « Gueule » au Pépère, cela va tous azimuts dans une virtualité phénoménale quasi sans égale (la Science il peut marcher dessus à l’occasion, pas de soucis aux encablures et les Ordres de Grandeur physiques autant s’en passer) !!!

      Autant demander à un perroquet de ne pas « s’exprimer », vous aurez plus de résultats…

      Nota : Ce qui est malheureux c’est que c’est ce genre de personne imbus d’elle-même, arrogante et condescendante qui, grâce à de l’esbrouffe sans nom, ont fait passer des Ordres de Grandeur physiques totalement faux dans la tête d’une large partie de la population générale (Les scientifiques sont en général bien trop humbles, modestes et posés pour utiliser ce genre de langage… Le « Père Vert » Serge n’a aucune espèce de « doutes » ni de remise en cause quelque soit les arguments mis en avant par les contradicteurs et les Faits actuels…, mais comme la téléréalité ça crache du Fake-tuile à défaut de factuel…)

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective