Un appel d’offres solaire de 4 000 MW sera bientôt lancé en Algérie. Et à travers lui, c'est toute une politique axée sur le développement des énergies renouvelables qui prend son élan. Eclairage de Chems-eddine Hafiz, associé LPA-CGR avocats, spécialiste des questions énergétiques. Alors que l’Algérie dispose d’un potentiel solaire extrêmement important, elle a longtemps privilégié l’exploitation de ses hydrocarbures qui occupent ...