Valeo présente sa voiture électrique low cost

Dans le cadre de la transition énergétique, la démocratisation de l’électromobilité apparait comme un des objectifs centraux. La communauté internationale compte en effet couper drastiquement ses émissions polluantes en réduisant la dépendance du secteur des transports aux produits pétroliers. Les constructeurs automobiles se sont pour cela lancés dans une course à l’innovation afin de lever les obstacles technologiques (durée de recharge, autonomie, construction d’un réseau de borne de recharge…) qui freinent les ventes de voitures électriques. Pour aller plus loin dans la démocratisation des voitures propres, certains constructeurs ont décidé de proposer des voitures moins « performantes » mais plus accessibles financièrement pour le grand public.

L’équipementier français Valeo a profité de l’édition 2018 du Consumer Electronics Show, qui s’est déroulé à Las Vegas du 9 au 12 janvier, pour présenter son prototype de voiture électrique compacte « low cost ».

Une citadine électrique low cost pour les déplacements du quotidien

Grande messe de l’innovation technologique qui se tient chaque début d’année à Las Vegas, le Consumer Electronics Show est souvent un moyen efficace de faire un point sur les nouvelles tendances qui se dessinent au sein des secteurs économiques à fort potentiel.

Et dans le domaine de l’électromobilité, la tendance est en général à la démonstration technologique : les constructeurs présentent généralement des véhicules toujours plus performants, plus autonomes et plus confortables.

Valeo a décidé de prendre cette tendance à contrepied : en présentant une citadine 100% électrique à 7.500 euros, l’équipementier tricolore tourne les projecteurs vers le segment émergent des voitures électriques « low cost ». Et fait sensation en présentant un modèle qui n’est pas un tour de force technologique mais un prototype de voiture urbaine biplace 100% électrique.

Cette citadine biplace respectueuse de l’environnement, dont les courbes sont proches de celles d’une Smart, est équipée d’une batterie lithium-ion de 14 kWh (rechargeable en moins de quatre heures) et d’un système de propulsion électrique basse tension (avec récupération d’énergie au freinage). Sur le papier, son autonomie s’élève à 100 kilomètres et sa vitesse de pointe avoisine les 100 km/h.

« En termes de dimensions, on est à peu près sur la taille d’une Smart. En termes de poids, on est à moins de 700 kilogrammes. Je pense que c’est un véhicule tout à fait adapté à de la mobilité urbaine dans les grandes villes comme Paris, Marseille, Toulouse ou Lyon pour un déplacement relativement court de l’ordre de 10 à 20 kilomètres. Aujourd’hui ça représente plus de 50% des déplacements actuels », explique Daniel Benchetrite, responsable mobilité chez Valeo.

Un prototype destiné au marché chinois

C’est en partenariat avec les chercheurs de l’université Jiao-tong de Shanghai que l’équipementier français a développé cette citadine électrique à bas prix. Un partenariat qui apparait comme incontournable en raison de l’appétence de la Chine pour l’électromobilité low cost.

Soucieux de réduire le nombre de véhicule thermique en circulation sur ses routes, afin de réduire le fléau de la pollution atmosphérique, l’État chinois subventionne en effet l’achat des  » low-speed vehicles », des voitures à petites vitesses plus sobres en matière d’émissions de dioxyde de carbone.

Valeo vise donc en priorité le marché chinois en raison de son important potentiel. Mais il reste une étape à franchir avant de s’attaquer au secteur automobile de l’Empire du Milieu. L’entrepreneur français ne compte pas se transformer en constructeur automobile : Valeo cherche encore un constructeur partenaire pour la mise en production industrielle de son prototype.

D’autres modèles électriques à bas prix

Valeo n’est pas le seul entrepreneur français à vouloir conquérir le marché chinois avec un modèle électrique à bas prix. Carlos Ghosn, patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a en effet indiqué le lancement prochain d’une voiture électrique 4 places « ultra-low cost ». Développée en partenariat avec le constructeur chinois Dongfeng, elle devrait être commercialisée autour des 8.000 dollars. Elle devrait également être commercialisée en Amérique du Sud et en Inde.

General Motor cible également le marché chinois. Le constructeur américain a annoncé l’été dernier le début de commercialisation de sa Baojun E100 dans l’Empire du Milieu.

Cette voiture zéro émission low cost est une biplace affichant une autonomie de 155 kilomètres pour un prix de 35.800 yuans (soit 4.600 euros) avec les aides gouvernementales chinoises.

La politique volontariste de Pékin a fait du marché chinois l’eldorado de la voiture électrique. Le gouvernement a en effet annoncé que d’ici 2020 les véhicules « à énergies renouvelables » devraient représenter au moins 12% des ventes annuelles. Les constructeurs automobiles l’ont donc bien compris, le prix est appelé à devenir un critère décisif à l’adoption d’un modèle électrique par les citoyens chinois.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective