Hulot: un geste fort pour les renouvelables, selon les professionnels

Les professionnels des énergies renouvelables ont salué mercredi la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique et solidaire, y voyant un geste fort en faveur du développement des filières éolienne et solaire en France.
Principale organisation professionnelle du secteur, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a fait part dans un communiqué de « son immense satisfaction » après l’annonce de « l’arrivée d’une grande figure de l’écologie » au sein du nouveau gouvernement.
« Nicolas Hulot incarne pour tous les citoyens français et au-delà, la transition écologique et énergétique », a commenté son président, Jean-Louis Bal. « Cette transition constitue une formidable opportunité de progrès économique, social et sociétal. Beaucoup a été fait ces dernières années, mais le chantier reste immense ».
Selon le SER, le programme du président Emmanuel Macron permettra aux énergies renouvelables « de poursuivre et accélérer leur déploiement » grâce à l’objectif d’un prix du carbone à 100 euros la tonne en 2030, au lancement de 26 gigawatts d’appels d’offres pour les énergies renouvelables électriques ou encore à la simplification des procédures.
Pour France énergie éolienne, une autre organisation, la nomination de Nicolas Hulot est « un signal fort envoyé par l’exécutif à destination des acteurs de la transition énergétique ».
Tout en assurant le nouveau ministre de « son soutien entier », FEE a dit vouloir « ouvrir rapidement le dialogue pour lancer un véritable plan de développement de l’éolien concret et cohérent ».
« Les objectifs de transition énergétique ne pourront rencontrer les échéances fixées qu’au prix d’engagements forts à l’attention des énergies renouvelables », a-t-elle ajouté.
Votée en 2015 sous la présidence de François Hollande, la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit de porter à 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale en 2020, puis à 32% en 2030.
Enerplan, le syndicat des professionnels de l’énergie solaire, a également salué le projet de transition écologique du nouvel exécutif, « qui s’inscrit dans une continuité pragmatique et dont les ambitions sont, entre autres, de financer le développement des énergies renouvelables en doublant d’ici à 2022 la capacité solaire photovoltaïque installée ».
Enfin, France Biométhane, qui regroupe des acteurs du secteur, a salué « l’ambition écologique du projet présidentiel prônant une sobriété et une efficacité énergétique ainsi qu’une rupture profonde avec le modèle productif existant, fondé sur la consommation d’énergies fossiles ».

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective