Exploitation de gaz: le robinet de Groningue coupé aux grandes entreprises d’ici 2022

Plus de 200 grandes entreprises des Pays-Bas ont été sommées par le gouvernement de cesser de s’approvisionner d’ici 2022 en gaz naturel produit à Groningue (nord), où le gisement provoque des séismes qui endommagent les habitations.
« Le gouvernement veut éliminer la consommation de gaz à faible pouvoir calorique par les grandes entreprises, telles que la vôtre, pour qu’en principe, aucun grand industriel ne s’approvisionne encore en gaz de Groningue en 2022 », a écrit le ministre des Affaires économiques et du Climat dans une lettre envoyée à chacune de ces 200 entreprises.
La Cour d’appel de Leeuwarden (nord) a par ailleurs confirmé mardi un jugement de 2015 selon lequel le groupe NAM, détenu à parité par les géants pétroliers Shell et ExxonMobil et qui exploite le gisement de Groningue, va devoir compenser la perte de valeur des logements endommagés dans la zone.
L’Université de Groningue a compté 180.000 maisons abîmées, pour une perte de valeur totale de plus de 950 millions d’euros, a rapporté l’agence de presse néerlandaise ANP.
« Cette suppression progressive » de la consommation de gaz de Groningue « est inévitable », a déclaré le ministre Eric Wiebes, conseillant aux entreprises de faire le pas vers une « transition énergétique pour consommer durablement ».
Ou bien, de « passer au gaz à haut pouvoir calorique », qui n’est pas produit à Groningue mais dans de plus petits gisements du pays ou à l’étranger.
Entré en fonction en octobre, le troisième gouvernement du Premier ministre Mark Rutte est mis sous pression depuis qu’un séisme de magnitude 3,4 a été ressenti ce mois-ci, le plus fort dans la région depuis 2012.
« Ce gouvernement veut lors de ce mandat rapidement réduire la demande en gaz produit à Groningue », « une ambition une nouvelle fois renforcée par le dernier tremblement de terre », a poursuivi M. Wiebes.
La région est fréquemment secouée par des tremblements de terre dus aux poches de vide formées lors de l’extraction de gaz. De faible magnitude mais proches de la surface, ces séismes ont déjà provoqué de nombreux dégâts dans les habitations, fermes et bâtiments historiques.
Ces dernières années, les Pays-Bas ont réduit de manière drastique leur production de gaz, qui avait atteint 53,9 milliards de m3 en 2013 pour retomber à 21,6 milliards de m3 en avril.
cvo/jkb/shm/az

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective