finlande-charbon-jpg

La Finlande va fermer ses centrales à charbon

Présent en grande quantité dans le sous-sol terrestre, le charbon, ressource fossile la plus polluante, reste la seconde source d’énergie dans le monde après le pétrole. De plus en plus de pays souhaitent cependant le bannir de leur mix énergétique. À l’instar du Royaume-Uni, du Danemark et du Canada, la Finlande compte bien interdire purement et simplement l’utilisation du charbon dans la production d’énergie. Une mesure qui devrait rentrer en vigueur d’ici une dizaine d’années.

Renoncer au charbon d’ici 2030

Depuis quelques années, la Finlande fait figure de bon élève en matière de politique environnementale. Ce pays d’Europe du Nord affiche en effet un des mix électrique les plus propres d’Europe grâce à l’utilisation de l’énergie nucléaire et du renouvelable : en 2016, plus de 80% de l’électricité produite en Finlande était décarbonée.

Le gouvernement ne compte cependant pas s’arrêter là et a annoncé d’ambitieux objectifs climatiques, et notamment la réduction de 80% de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici l’horizon 2050. Le pays vise à terme la neutralité carbone.

Pour atteindre cet objectif Helsinki n’aura d’autres choix que de limiter son recours aux énergies fossiles, qui représentent actuellement une part de 16% de son mix électrique. Pour ce faire, le gouvernement a décidé dans la dernière version de sa politique climatique d’abandonner complètement le charbon dans le secteur de la production d’électricité à l’horizon 2030.

« Renoncer au charbon est le seul moyen d’atteindre nos objectifs internationaux sur le climat. La Finlande est à ce titre bien positionnée pour devenir l’un des premiers pays du monde à promulguer une loi interdisant le charbon », a déclaré Olli Rehn, ministre de l’Économie, aux journalistes de Reuters.

Des subventions pour accompagner cette mesure

Kimmo Tiilikainen, ministre finlandais de l’Environnement, est connu pour ses prises de position intransigeantes à l’encontre du charbon.

Conscient que « les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites beaucoup plus tôt que prévu pour atténuer le changement climatique », il a récemment annoncé que le projet d’interdire le charbon comme source d’énergie pourrait bien être avancé à 2029 (au lieu de la date initiale de 2030).

La décision finale devrait en tout cas être connue cette année, Helsinki ayant annoncé la publication prochaine de son plan énergétique nationale pour la prochaine décennie.

Le gouvernement a annoncé par ailleurs que la sortie du charbon serait accompagnée de mesures censées faciliter la transition vers les énergies propres.

Une enveloppe de 90 millions d’euros devrait être débloquée par Helsinki afin de mettre en place un programme de subvention destiné à récompenser les entreprises et industriels qui n’utiliseront plus de charbon d’ici 2025.

Renouvelable et nucléaire pour décarboner le mix finlandais

La sortie du charbon devrait permettre à la Finlande de se tourner davantage vers des ressources énergétiques plus respectueuses de l’environnement.

Ce tournant historique est d’ailleurs corrélé à un autre objectif tout aussi ambitieux : le gouvernement finlandais souhaite que le renouvelable (hydroélectricité et bois énergie notamment) représente une part d’au moins 50% dans l’approvisionnement en énergétique du pays d’ici 2030.

L’énergie nucléaire, qui représente déjà 30% du mix électrique finlandais, devrait également jouer un rôle important pour combler le vide laissé par le charbon.

Deux réacteurs EPR devraient d’ailleurs entrer en service d’ici l’horizon 2030 : ce qui pourrait porter la part du nucléaire à 60% en raison de l’efficacité des technologies nucléaires utilisées pour ce projet.

Helsinki a cependant annoncé fin décembre que le lancement des EPR français à Eurajoki, dans l’Ouest du pays, pourrait à nouveau être retardé. Désormais envisagé pour mai 2019, le lancement du premier de ces réacteurs de troisième génération devrait permettre de couvrir près de 10% des besoins électriques de la Finlande.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective