smart grids

Et si les smart grids adoptaient l’Open Data ?

Cet article est le fruit des recherches de l’exploration DataCités menée par Le Lab OuiShare x Chronos, dont les travaux sont publiés sous licence Creative Commons.


Le casse-tête de l’accès aux données

Vous êtes doctorant et modélisez l’impact européen à horizon 2040 de la politique de transition énergétique de la France, en tenant compte de l’évolution du climat. Vous construisez vos modèles à partir de l’état de l’art, et les nourrissez de données : capacités de production présentes et à venir, équilibre offre-demande des réseaux, corrélation entre météo et consommation électrique.
Bonne nouvelle : beaucoup de ces données sont disponibles auprès de leurs producteurs (énergéticiens, gestionnaires de réseaux, autorités publiques). Mauvaise nouvelle : chacun des 200 flux de données utiles nécessite un pré-traitement spécifique pour en corriger les erreurs et les harmoniser.
Par ailleurs votre thèse CIFRE est co-financée par EDF, qui bénéficiera de vos travaux. Généralement les licences régissant l’exploitation des données dont vous avez besoin n’autorisent pas un usage commercial (lui-même mal défini).

Le projet Open Power System Data (OPSD)

OPSD va peut-être sauver votre thèse ! Les jeux de données que vous y trouverez en un seul lieu sont publiés sous une licence libre standard (CC-BY ou ODbL), avec l’accord du producteur de la donnée, et mis à jour automatiquement. Ceux-ci sont pré-traités à l’aide de scripts (librement modifiables) pour corriger des erreurs techniques (ex : données manquantes dans une série temporelle), uniformiser le modèle de données et les formats techniques. Le projet s’est appuyé sur la norme Frictionless Data pour le partage de données ouvertes.
OPSD est un projet entièrement Open Source sous licence MIT (le code de la plateforme et des scripts de traitement de données), qui publie des données en Open Data. La documentation de la démarche permet de comprendre les obstacles qui ont été surmontés et de répliquer ou faire évoluer la plateforme pour toute partie prenante qui le souhaiterait. Il est à l’initiative de 4 institutions de recherche allemandes et du Ministère fédéral de l’Énergie, tout en fédérant une communauté active de producteurs, contributeurs et réutilisateurs européens.

Des données à la hauteur de la transition énergétique

OPSD est un premier exemple, tout récent encore (la plateforme est disponible depuis 2016), des possibilités offertes par l’ouverture, la mutualisation et l’échange de données pour mieux gérer les Smart Grids en cours de déploiement. Les cas d’application sont légion : exploitation statistique et ouverte des données anonymisées de compteurs intelligents (Linky) ; développement des microgrids et de l’autoconsommation à l’échelle de quartiers ; meilleure gestion en temps réel des pics de consommation.
Les nouveaux défis ne sont pas moindres : intégrer de nouveaux acteurs dans le système énergétique, en particulier les villes, les citoyens et les acteurs du numérique ; préserver la vie privée (par-delà l’anonymisation des données) et redonner le contrôle aux citoyens et aux territoires ; assurer la sécurité des réseaux face à de nouveaux risques tels la production intermittente (ENR), la cyber-guerre et la cyber-criminalité, ou bien les aléas climatiques.
Les solutions techniques et la gouvernance des données pour les Smart Grids, actuellement déployées, répondent-elles à ces défis nouveaux ? S’appuient-elles sur des principes sains comme : la résilience, l’ouverture, l’équité dans l’accessibilité à tous et la pérennité des modèles économiques ?
Les modèles du web peuvent utilement éclairer la transition numérique du secteur de l’énergie, dont les Smart Grids sont censés être la traduction. Tout d’abord sur la question du traitement de données « chaudes » plutôt que de données « froides », perçue comme présentant davantage de risques de sécurité et de qualité, avec des besoins en infrastructure plus conséquents. Nombre de solutions logicielles Open Source comme Apache ont démontré une robustesse, une sécurité et une fiabilité équivalentes aux solutions propriétaires pour traiter des échanges massifs de données chaudes. La clef est une communauté de contributeurs actifs et variés ayant chacun un modèle économique pérenne.
L’implication d’une telle diversité d’acteurs, alors même que les citoyens ou les villes ne jouent pas de rôle effectif aujourd’hui dans le système énergétique, nécessite une gouvernance agile qui évite l’enlisement institutionnel et surmonte les fossés culturels. Pourquoi ne pas accorder le pouvoir d’initiative  et l’autonomie nécessaires à ceux qui veulent expérimenter et mettre en œuvre des solutions nouvelles ?
L’ouverture des données, par des licences claires et permissives, associée à des standards techniques robustes et partagés pour les données, et une gouvernance au service du bien commun, sont de nature à relever les défis de la transition énergétique.

Crédit photo : Le Lab OuiShare x Chronos

 

 Compte Twitter de Ghislain Delabie

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective