eolienne

Les éoliennes françaises bénéfiques pour le climat… et la croissance économique

Les vents qui soufflent sur la filière éolienne française ne sont pas toujours des plus favorables. Contrairement aux autres ressources renouvelables de notre mix énergétique (hydroélectricité, solaire, géothermie…), les éoliennes n’ont en effet pas toujours bonne presse auprès des Français. Pourtant, la filière éolienne est devenue en quelques années la 4ème source d’énergie renouvelable de France. Et une source importante de croissance en termes d’activité économique et d’emploi. Dans un rapport publié en septembre, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) souligne l’importance environnementale, sanitaire et économique de l’énergie éolienne en France.

De l’avantage environnemental…

Fin 2016, le territoire français comptait près de 7.000 turbines éoliennes reliées à son réseau électrique. Grâce à cet important parc installé de 12.000 MW, l’énergie éolienne représente 3,9% de la production totale d’électricité, et plus de 22% de la production électrique renouvelable. Malgré une popularité à géométrie variable, la filière éolienne se porte bien et les travaux de révision de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) devraient réaffirmer sa place dans notre mix énergétique.

Soucieux de jouer son rôle d’accompagnement des politiques publiques dans le domaine de l’énergie, l’ADEME a publié récemment une étude relative aux gains environnementaux, sanitaires, économiques et sociaux engendrés par le développement de la filière éolienne. En plus de dresser un état des lieux de cette filière renouvelable, ce rapport permet de souligner l’importance de l’énergie éolienne pour la réussite de notre transition énergétique.

L’ADEME rappelle en effet que l’énergie éolienne contribue, au même titre que les autres énergies décarbonées, à réduire les émissions polluantes du secteur électrique français. Selon les chiffres du rapport, les turbines éoliennes auraient permis d’éviter l’émission de 63 millions de tonnes de CO2 entre 2002 et 2015. « Soit un gain estimé pour la collectivité de l’ordre de 3,1 milliards à 8,8 milliards d’euros, ce qui dépasse largement le coût du dispositif de soutien à l’éolien (3,2 milliards d’euros) », affirment les auteurs de l’étude.

… à l’importance économique de la filière éolienne

Car au-delà des avantages environnementaux qu’elle met en avant dans son rapport, l’ADEME entend également démontrer que les retombées socio-économiques de l’énergie éolienne ne sont pas négligeables pour notre pays. Et pour cause : balbutiante il y a une quinzaine d’années, la filière éolienne compte en 2015 plus de 600 entreprises actives pour un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros. Les acteurs de la filière réalisent également plus de 663 millions d’euros de chiffres d’affaires à l’exportation, notamment grâce à la fabrication de composants.

La filière éolienne représente ainsi plus de 18.000 emplois équivalent temps plein (ETP). Soit 18 ETP par MW installé : un chiffre qui est supérieur au ratio brésilien (15 ETP par MW) mais en-deçà de celui de l’Allemagne (30). Cette différence s’explique par l’absence de fabricants de turbines de plus de 1 MW. À l’heure actuelle, la France est en effet principalement positionnée sur les segments de la conduite d’étude, des travaux de génie civil ainsi que sur l’exploitation et la maintenance.

« Sur les maillons de la fabrication et de l’assemblage de turbines, qui concentrent une grande part de la valeur ajoutée de l’éolien, l’offre française reste trop limitée (…). En raison de ces faiblesses de la filière française sur les activités industrielles, la France n’est pas parvenue à maximiser l’impact en termes d’emplois de sa politique de soutien à l’éolien », déplore l’ADEME.

L’étude estime cependant que le lancement des premiers parcs éoliens en mer devrait permettre de renforcer le dynamisme économique de la filière (et notamment redynamiser l’emploi dans les zones côtières) d’ici l’horizon 2019. Sans oublier la création d’un nouveau marché relatif à la gestion de fin de vie des parcs éoliens : l’ADEME estime que cette activité pourrait représenter entre 40.000 et 75.000 ETP en 2035.

Accélérer le développement de l’énergie éolienne

« Pour atteindre les objectifs à 2023 et 2030, le rythme annuel d’installations à terre doit confirmer et même dépasser celui de 2016 ; le processus d’installation en mer doit pour sa part se concrétiser et se stabiliser. Pour cela, il est primordial de faire du déploiement de l’éolien une opportunité de développement socio-économique aux niveaux national comme territorial », plaident les auteurs de l’étude.

Pour parvenir à accélérer le rythme de croissance de la puissance éolienne française, l’ADEME milite pour la poursuite des travaux de simplification réglementaires et de rationalisation des procédures. Il s’agira également de favoriser l’acceptation des parcs éoliens grâce à l’implication croissante des parties prenantes et la co-construction des projets.

Enfin, l’ADEME invite les acteurs de la filière à relever un certain nombre de défis technologiques tout en poursuivant la baisse des coûts des technologies éoliennes. La première série de défis consiste à construire et à exploiter des turbines à la fois plus fiables et plus performantes et à allonger leur durée de vie, avec l’objectif d’aboutir simultanément à une hausse du productible par turbine et à une baisse des coûts de production du MWh.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective