Engie soutenu au 1er trimestre par la production d’électricité renouvelable

Engie a confirmé mardi ses objectifs pour 2018 après avoir vu son excédent brut d’exploitation (Ebitda) progresser de 3% au premier trimestre et son chiffre d’affaires de 1,2%, grâce notamment à une augmentation de la production d’électricité renouvelable en France et en Belgique.

Sur les trois premiers mois de l’année, l’Ebitda, un des indicateurs retenus par Engie pour ses objectifs, s’élève à 3,2 milliards d’euros, selon un communiqué le groupe énergétique, engagé depuis deux ans dans un repositionnement stratégique désormais quasiment achevé.

Confronté au bouleversement du secteur européen de l’énergie, l’ex-GDF Suez avait lancé en 2016 un plan de transformation sur trois ans. Le groupe veut se concentrer sur les énergies renouvelables, le gaz, les services énergétiques et les activités à prix régulés ou fixés par contrat, moins risquées que celles exposées aux prix de marché.

En données comparables (périmètre et changes constants), l’excédent brut d’exploitation est en hausse de 6%, profitant d’une « forte augmentation de la production d’électricité d’origine renouvelable en France et en Belgique », a expliqué le groupe.

« La forte hausse de l’Ebitda est également due à une augmentation des marges (…) dans les activités de services et aux très bonnes performances des activités de gaz +midstream+ (transport, stockage, vente en gros, NDLR) dans un contexte de marché favorable en Europe », a-t-il poursuivi.

De son côté, le chiffre d’affaires a atteint 17,5 milliards d’euros (soit une croissance organique de 3%), porté également par la production d’électricité renouvelable, mais aussi par la progression des ventes de gaz et d’électricité pour les particuliers en France, « les mises en service d’actifs en Amérique latine, et par l’effet température favorable pour les infrastructures de distribution de gaz en France », a énuméré Engie.

Les récentes acquisitions du groupe (Talen aux Etats-Unis ainsi que deux centrales hydroélectriques au Brésil) expliquent aussi la bonne tenue du chiffre d’affaires.

« Engie amplifie les bons résultats de l’année passée, s’inscrit dans la trajectoire annuelle prévue pour 2018 et valide à nouveau le bien-fondé de son repositionnement stratégique engagé depuis trois ans », s’est félicitée la directrice générale, Isabelle Kocher, citée dans le communiqué.

Pour son exercice annuel, Engie vise toujours un bénéfice net récurrent compris entre 2,45 et 2,65 milliards d’euros, un montant qui repose sur une estimation d’Ebitda allant de 9,3 à 9,7 milliards d’euros.
as/soe/mcj

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective